Comment gérez-vous le gaming chez vous ?

Publié le 15/10/2021 dans Bits & Bytes

Comment gérez-vous le gaming chez vous ?

Comment gérez-vous l'envie qu'ont vos enfants de jouer sur écran ? Vous imposez certaines règles ou vous les laissez faire ? Quelle est l'importance de la classification des jeux en fonction de l'âge ? Et qu'est-ce qu'un bon temps d'écran moyen ? Vous saurez tout dans cet article !

De nombreux jeunes enfants et adolescents aimeraient rester devant leur écran toute la journée. Qu'il s'agisse d'un smartphone, d'une tablette, d'un écran d'ordinateur ou d'une console de jeu… On ne peut pas leur en vouloir. Nous passons aussi de nombreuses heures derrière un écran. Néanmoins, il est bon d'établir certaines règles. Les bons accords font les bons amis. Règle numéro un : faites d'abord ce que vous devez faire, et ensuite, ce que vous pouvez faire. Concrètement : les devoirs ou les tâches ménagères doivent toujours primer sur les jeux !

Temps d'écran maximum

Si vous imposez des règles claires aux enfants ou aux jeunes, il y a de fortes chances que vous deviez moins souvent élever la voix. Par exemple, une bonne idée est d'accorder à votre fils ou à votre fille un temps d'écran spécifique par jour. Combien de temps exactement ? Si vous voulez suivre les directives de Mijn Kind Online (une initiative flamande), vous arriverez à ces temps d'écran maximums :

  • 6 à 8 ans : max. 1 heure
  • 8 à 10 ans : max. 1,5 heure
  • 10 à 12 ans : max. 2 heures
  • + de 12 ans : max. 3 heures

Veuillez noter que ces directives s'appliquent à tous les écrans ! Y compris la télévision. Bien entendu, il est préférable de diviser le temps d'écran maximum en blocs de quinze minutes (pour les jeunes enfants) ou d'une demi-heure (pour les adolescents). Les pauses sont extrêmement importantes. On approche de la fin du temps maximum ? Informez-en votre enfant 5 à 10 minutes à l'avance. Personne n'aime s'arrêter brusquement en plein milieu d'un niveau.

Autre conseil : ne laissez pas votre fils ou votre fille jouer à des jeux sur écran une heure avant d'aller dormir. La lumière bleue d'un écran a un effet négatif sur la production de leur hormone du sommeil. Un jeu de société ou un livre est une bien meilleure alternative !

Quels jeux ?

Un code PEGINouvelle fenêtre est défini pour chaque jeu. Grâce à ce système de classification en fonction de l'âge, en tant que parent, vous pouvez immédiatement voir si un certain jeu convient ou non à votre enfant. Un jeu PEGI 3 ne contient pas de contenu inapproprié, mais cela va sans dire que vous ne devrez pas laisser un enfant de 13 ans jouer à un jeu classé PEGI 18.

Le PEGI est utilisé et reconnu dans toute l'Europe. Il existe cinq catégories d'âge : 3, 7, 12, 16 et 18. De plus, ce code s'accompagne de descripteurs de contenu indiquant la présence de violence, langage inapproprié, scènes de peur/horreur, sexe, drogue et/ou alcool, jeux de hasard ou discrimination. Un symbole distinct indique également si le jeu comporte des achats intégrés.

Achats intégrés

De nombreux jeux offrent aujourd'hui des fonctionnalités supplémentaires moyennant un certain coût. Évidemment, vous ne voulez pas que votre enfant utilise votre carte de crédit pour effectuer des achats intégrés. Assurez-vous donc d'avoir désactivé cette fonction sur votre smartphone ou votre tablette. Votre enfant dispose de son propre appareil ? Dans ce cas, accordez-vous sur les montants maximums autorisés et évitez que son argent de poche ne soit entièrement consacré aux achats intégrés.

Sur de nombreuses plateformes, vous pouvez acheter un certain crédit sous la forme d'une carte-cadeau ou d'un bon en ligne. Lors d'une occasion spéciale, par exemple, vous pourrez ainsi offrir à votre enfant un montant fixe qu'il ou elle pourra utiliser. Comme ça, vous éviterez la mauvaise surprise d'une facture salée !

Jouez ensemble

En matière de gaming, il est bon de jouer occasionnellement avec votre enfant. De cette façon, vous saurez exactement à quoi joue votre fils ou votre fille. Les enfants aiment aussi que vous leur posiez des questions sur leurs intérêts. Vous tombez face à un contenu explicite ? Dans ce cas, parlez-en avec votre fils ou votre fille. Ou dites-leur que vous êtes là s'ils ont des questions.

Pas toujours dans la chambre !

Tout adolescent rêve d'avoir sa propre console de jeu et sa télévision dans sa chambre. Notre conseil ? Évitez cela le plus longtemps possible. Le contrôle social est indispensable, surtout pour les jeunes enfants. Alors, laissez plutôt votre fils ou votre fille jouer dans le salon. Vous n'êtes pas obligé(e) de vous assoir à côté de votre enfant tout le temps, mais s'il est dans la même pièce que vous, vous remarquerez automatiquement certaines choses.

Autre conseil : votre fils ou votre fille dispose de son propre smartphone ? Demandez-lui dans ce cas de signer un contrat dans lequel vous définissez des règles précises concernant le temps passé devant l'écran, les achats intégrés, etc. Vous pourrez télécharger un exemple de contrat ici.Nouvelle fenêtre

Jeux multijoueurs en ligne

De nos jours, la plupart des jeux ont une fonction multijoueurs qui permet à votre fils ou à votre fille de jouer avec ou contre des joueurs du monde entier. C'est bien, mais l'interaction sociale n'est pas géniale. Vous avez un gameur ou une gameuse passionné(e) à la maison ? Laissez-le/la inviter des ami(e)s pour qu’ils jouent ensemble physiquement à la maison. Il ou elle s'amusera encore plus !

Vous souhaitez mieux gérer l’utilisation du smartphone de votre enfant ? Avec Mobilus FullControl, vous vous assurez que votre enfant ne dépasse jamais le budget déterminé au préalable. La limite est dépassée ? Si tel est le cas, l’utilisation des données mobiles (ou des minutes d’appel ou SMS) sera bloquée jusqu’à la fin du mois pour éviter toute mauvaise surprise.

Découvrez Mobilus FullControl !

Sophie

Passionnée du web et d’apps, un peu FOMO sur les bords, donc jamais sans mon smartphone ! #amis #famille #voyages #web #popculture #infographisme #art #fun

Les autres articles de Sophie

Catégories