Enregistrer un nom de domaine gratuit : est-ce possible ?

Publié le 05/11/2021 dans Start Like A Pro

Enregistrer un nom de domaine gratuit : est-ce possible ?

Enregistrer un nom de domaine gratuit : c’est bel et bien une possibilité pour ceux qui lancent leur propre business. Car vous allez avoir besoin d’une vitrine numérique pour votre magasin, votre restaurant ou tout simplement votre entreprise. Grâce à cela, de nombreux internautes apprendront à vous connaître. Mais l’enregistrement d’un nom de domaine gratuit est-il le meilleur choix ? Ou bien est-il préférable de le payer ?

Puis-je enregistrer un nom de domaine gratuitement ?

Oui, dans certains cas, vous pouvez choisir un nom de domaine totalement gratuit.
Généralement, le nom de domaine est inclus dans les outils gratuits permettent de créer un site web. Cela dit, il est tout de même recommandé d’acheter son nom de domaine idéal et ce pour deux raisons :

  • Tout d’abord, vous renverrez une image plus professionnelle. La plupart des internautes cliqueront sur CoiffeurAlain.be plutôt que sur CoiffeurAlain.wix.be. La première impression est toujours importante pour attirer de nouveaux clients. Or, votre nom de domaine sera visible dans tous les mails que vous enverrez mais aussi sur tous vos réseaux sociaux.
  • De plus, en achetant votre nom de domaine, vous évitez que votre site web soit rempli de publicités étranges. Et on est bien d’accord, vous ne voulez pas être associé à des pratiques frauduleuses, souvent mises en avant dans ce genre de publicités. Enregistrer un nom domaine et en le payant, vous gardez un contrôle total sur votre site.

Un conseil : si vous commencez à travailler avec WordPress, vous pouvez enregistrer le nom de domaine de votre site web avec un abonnement payant. Vos pages seront alors accessibles via cette adresse. Et c'est ainsi que les internautes trouveront votre entreprise sur le net.

Démarrez votre activité comme un pro grâce à notre offre dédiée aux Starters.

Ça m’intéresse


Comment enregistrer mon nom de domaine ?

Dès que vous avez trouvé le nom idéal avec une extension, enregistrez votre nom de domaine. Cela officialisera le lancement de votre entreprise sur Internet. Pour acheter votre nom de domaine ou vérifier sa disponibilité, vous devez consulter un registre de noms, une sorte de serveur de noms de domaine :

  • Pour les extensions .be, .vlaanderen et .brussels, consultez DNS Belgique.
  • Pour les .com, .net et .org, vous devez vous rendre sur le site Icann.
  • Pour le .eu, rendez-vous sur le site EURid.

Sur chacun de ces sites, vous pouvez vérifier la disponibilité de l’URL de vos rêves. Ce n’est pas le cas ? Alors vous pouvez trouver les coordonnées de la personne qui possède le nom de domaine pour, pourquoi pas, négocier pour lui racheter. C’est ce qu’on appelle des « données whois ».

Des institutions comme DNS Belgique peuvent vous mettre en relation avec une personne qui enregistrera votre nom de domaine en quelques étapes. N’oubliez pas : le prix, les conditions et la méthode d’inscription dépendent du bureau d’enregistrement. Certains vous proposent de profiter d’un nom de domaine gratuitement pendant un an. Il est donc intéressant de prendre son temps et de consulter toutes les offres avant de faire un choix.

Bon à savoir : dans tous les cas, vous devrez fournir des données personnelles et les coordonnées de votre entreprise et d’une personne de contact (nom, numéro de téléphone, adresse postale et adresse électronique).


Vous avez besoin de conseils pour choisir votre nom de domaine ? Voici donc deux à choses à garder à l’esprit pour faire votre choix :

1. Choisissez un nom court et facile à retenir

Tout comme le nom de votre entreprise, le nom de votre site web doit être facile à retenir. Le plus simple est donc d'enregistrer le nom de votre entreprise comme nom de domaine, comme le font des millions d'entreprises dans le monde. Si le nom de votre entreprise est très long, envisagez d'utiliser une abréviation.

N’hésitez pas à inclure un mot clé ou un terme souvent recherché sur les moteurs de recherche dans votre nom de domaine. Par exemple, vous pouvez utiliser une référence aux produits que vous vendez. De cette manière, les internautes vous trouveront rapidement sur Google s’ils cherchent un produit que vous vendez. Par exemple, si vous vendez des matelas, incluez le mot « matelas » dans votre nom de domaine.

Il est parfois possible d'écrire un nom de différentes manières. Enregistrez toutes les possibilités en même temps. Souvent, les gens ne prêtent pas beaucoup d'attention à l'orthographe sur Google. Alors, grâce à cette technique, vous pouvez être sûr qu'ils tomberont quand même sur votre site web. Par exemple, si votre entreprise contient le nom "Janssens", vous pouvez aussi enregistrer "Janssens" ou "Jansen".

Votre nom de domaine est donc une raison supplémentaire de bien réfléchir au nom de votre nouvelle entreprise. Vous avez fait une liste de noms possibles ? Alors vérifiez chaque nom pour voir s'il peut encore être enregistré. Cela vous permettra d’écarter plusieurs idées et de faire le meilleur choix.


2. Choisissez la bonne extension

Il y a plus d'extensions qu'il n'y a de pays dans le monde. Elles sont souvent logiques : .be pour un site belge, .nl pour un site néerlandais, .fr pour un site français, ... Le meilleur conseil est donc de choisir l'extension qui correspond au pays dans lequel votre site est actif. Ou de choisir l’extension du pays d'où viennent vos clients.

Par conséquent, si votre entreprise souhaite se concentrer sur le marché belge, il est préférable de choisir .be. Vous voyez les choses en grand ? Les extensions .eu pour l'Europe ou .com sont tout à fait envisageables.

Mais vous ne devez pas forcément choisir un pays. Certaines extensions se concentrent sur les activités d’une entreprise. Par exemple, l’extension .car est parfaite si votre entreprise vend des voitures ou .immo si vous êtes actif dans le secteur de l’immobilier. Ces extensions représentent une bonne alternative si .be ou .com sont déjà utilisées pour votre nom de domaine.

Mais il y a un problème : ces extensions alternatives sont généralement plus chères. Pour enregistrer un nom de domaine avec .be, vous ne devez payer que 10 à 20 euros par an. Une adresse en .eu coûtera à peu près la même chose, et une adresse en .com est un peu plus chère. Mais d'autres extensions peuvent coûter des dizaines ou des centaines d'euros de plus. Pour un .auto, vous payez même plus de 2 000 euros par an ! Et tant que jeune entreprise, ce n’est pas forcément une bonne idée d’investir autant d’argent pour une extension.

Pour plus de conseils d’experts, des liens intéressants ou d’autres suggestions d’outils pour vous accompagner pas à pas en tant que Starter, rendez-vous ici sur Start Like A Pro.

Start Like a Pro

Start Like A Pro

Conseils d’experts, des liens intéressants et des suggestions d’outils pour faire le grand saut dans les meilleures conditions

Les autres articles de Start Like A Pro

Catégories

Besoin d'aide?

Besoin d'aide?

Un conseiller se tient à votre disposition