Vérifiez la disponibilité de votre nom de domaine

Publié le 26/11/2021 dans Start Like A Pro

Vérifiez la disponibilité de votre nom de domaine

Vous le savez aussi bien que nous: aujourd’hui, une entreprise ne peut pas se passer d’un site Internet. Mais comment vérifier la disponibilité d’un nom de domaine avant de se lancer sur le web? Vous pouvez le découvrir ci-dessous.

Vérification du nom de domaine

Vous avez déjà en tête le nom de domaine idéal pour le site web de votre jeune entreprise? Super! Mais que faire si ce dernier est déjà pris? Il est important de toujours vérifier si un nom de domaine est libre avant de commencer à travailler sur votre site web. Vous pouvez vérifiez sa disponibilité en ligne grâce aux nombreuses bases de données sur Internet. Si vous voulez un site avec l’extension « .be », vous pouvez par exemple vous rendre sur le site dnsBelgium. En haut de la page d’accueil, entre votre nom de domaine et cliquez sur « Vérifier la disponibilité ».

En un coup d’œil, vous découvrirez si le nom de domaine est disponible avec les extensions « .be » ou « .brussels ». Si le nom de votre choix n'est plus disponible, vous pouvez cliquer sur le bouton "Afficher les données" pour obtenir plus d'informations. Vous découvrirez alors quand le nom de domaine a été enregistré, quand il a été modifié pour la dernière fois et avec quel hôte il est enregistré. Vous pouvez même contacter le propriétaire du nom de domaine pour, pourquoi pas, le récupérer.

Pour découvrir comment organiser la reprise d’un nom de domaine, cliquez ici.

Si le nom de domaine est toujours disponible, vous pouvez cliquer sur « Trouver un registraire » pour le réclamer. Vous verrez alors une liste de différents hôtes de domaine où vous pourrez enregistrer votre nom. Généralement, vous pouvez en profiter pour demander l’hébergement de votre site web à la même société.

Aujourd'hui, il existe également des extensions de domaine à vendre qui indiquent le secteur d’activité de votre site : « .auto » par exemple, « .immo », « .expert » ou « .hotel. » C'est une bonne option si «.be » n'est plus disponible, mais ils sont moins connus. Vous devez également prêter attention au coût. Une extension « .be » coûte environ dix euros par an. Une adresse « .eu » ou « .com » ne coûte pas beaucoup plus cher. Mais pour une extension « .auto », vous pouvez facilement payer 2 000 euros par an.

Démarrez votre activité comme un pro grâce à notre offre dédiée aux Starters.

Ça m’intéresse


Hacks de noms de domaine

Les « hacks » de domaines, dans lesquels l’extension d’un pays est inclue dans le nom de l’entreprise, représentent une amusante alternative. Par exemple, YouTube a enregistré le site belge YouTu.be. Il s’agit d’une solution créative mais il faut faire attention aux pays avec lesquels on s’associe. La société Bitly, par exemple, propose des URL’s du genre « Bit.ly ». Or, le « .ly » appartient à la Libye. Si un tel pays décide soudainement qu’il n’aime plus votre site, il peut le supprimer.


Choisir un nom de domaine

Le choix le plus évident pour un nom de domaine est tout simplement le nom de votre entreprise. C’est ce que vos clients attendent et c’est ce qu’ils vont probablement taper en premier lorsqu’ils chercheront votre site web. Ajouter des mots-clés dans votre nom de domaine est toujours intéressant également. Si vous vendez des matelas, vous pouvez opter pour « matelas-dupont » par exemple. Cela vous permettra d’être mieux référencé sur les moteurs de recherche comme Google.

Besoin de conseils supplémentaires pour choisir votre nom de domaine? Alors cliquez ici!

Vous devez également veiller à ne pas essayer d'enregistrer des marques protégées, car cela est interdit. Si vous livrez des pizzas à domicile, votre nom de domaine ne doit pas faire référence à d'autres chaînes de pizzas connues. Ce serait trompeur pour les internautes. Certaines variations sont possibles.

Il est également malin d'enregistrer différentes orthographes. Donc aussi bien "janssen.be" que "jansen.be" et "janssens.be". Vous pouvez alors vous arranger pour que ces trois noms de domaine renvoient vers votre site web, même si vos clients font une erreur en écrivant votre nom. Si possible, vous devriez également réserver les noms de domaine « .com », « .net » et « .eu », afin que personne d'autre ne puisse les voler.


Enregistrez vous-même le nom de domaine

Faites toujours attention à qui a enregistré le nom de domaine. En effet, si c’est l’agence qui construit votre site web qui s’en charge, le site lui appartiendra légalement. Et que se passerait-il si cette agence fait faillite ou disparaît de la circulation? Même chose si c’est un de vos associés ou employés qui s’en occupent. S’ils quittent votre entreprise, cela peut poser problème. Du coup, on vous conseille d’enregistrer vous-même votre nom de domaine pour un maximum de sécurité.


Vous avez trouvé ce blog intéressant? Lisez d'autres articles sur ce sujet!

Continuez à lire

Pour plus de conseils d’experts, des liens intéressants ou d’autres suggestions d’outils pour vous accompagner pas à pas en tant que Starter, rendez-vous ici sur Start Like A Pro.

Start Like A Pro

Start Like A Pro

Conseils d’experts, des liens intéressants et des suggestions d’outils pour faire le grand saut dans les meilleures conditions

Les autres articles de Start Like A Pro

Catégories

Besoin d'aide?

Besoin d'aide?

Un conseiller se tient à votre disposition