Maureen Louys positive pour l'Eurovision: "La Belgique a ses chances"

Coprésentatrice habituelle de l'Eurovision aux côtés de Jean-Louis Lahaye, Maureen Louys, touchée par le covid-19, ne sera finalement pas du rendez-vous du 18 au 22 mai sur La Une. L'animatrice avait toutefois accepté de préfacer il y a quelques jours ce concours hors du commun pour Proximus Pickx.

Tout d'abord, félicitations pour votre heureux évènement (L'animatrice a annoncé fin avril la naissance prochaine d'un petit garçon). Pensez-vous que nous tenons là un futur supporter de l'Eurovision ?

Maureen Louys: "Je pense qu'il va aimer la musique en tout cas. Après les émissions 'The Voice', il va avoir droit à l'Eurovision donc il n'aura pas le choix d'aimer (rires) !"

À titre personnel, que représente pour vous l'Eurovision ?

M.L.: "C'est quelque chose que je regardais quand j'étais jeune. En famille. Je m'en suis désintéressée à l'adolescence puis j'y ai repris goût. Actuellement, je vois l'Eurovision comme un moment de partage avec Jean-Louis, un moment que j'adore présenter et surtout commenter. C'est un peu le dessert de ma saison, c'est tellement agréable et chouette. J'adore découvrir des choses un peu kitsch où on se dit que le styliste a cousu les tenues pendant la nuit, même s'il y en a de moins en moins."

Qu'est-ce-qui vous plait le plus dans l'émission ?

M.L.: "Pour moi, il y a deux grilles de lecture. Le côté musical évidemment avec un niveau qualitatif assez dingue. Mais aussi la mise en scène. C'est un grand divertissement, un grand show, avec des investissements colossaux et toujours une petite pyrotechnie de trop. C'est ça que les gens aiment. C'est le moment où on tire la prise."

Cela se reflète également dans vos commentaires avec Jean-Louis Lahaye...

M.L.: "Effectivement ! On rit beaucoup pendant l'émission car nous avons le même humour. Tout cela se fait, je tiens à le préciser, avec bienveillance. Le direct est, de plus, un exercice excitant. Nous avons accès aux clips auparavant mais nous sommes toujours surpris de voir les mises en scène. Nous avons aussi la chance d'avoir les internautes qui nous aident en réagissant sur les réseaux sociaux. Je suis vraiment super contente de retrouver l'Eurovision après une édition hybride. J'ai hâte également de retrouver la Belgique et Hooverphonic."

A ce propos, quelles sont les chances de la Belgique cette année ?

M.L.: "Je pense que nous avons nos chances de passer en finale. À partir de là, il est difficile de faire des pronostics. Le titre d'Hooverphonic aura une touche de 'The Voice' aussi puisque Charles, grande gagnante de l'émission en 2019, a coécrit 'The Wrong Place'."

Quid des autres candidats ?

M.L.: "La Bulgarie a particulièrement retenu mon attention. La candidate bulgare a un petit côté Billie Eilish dont je suis une grande fan. J'aime bien aussi Israël et la Suède qui reste une valeur sûre. La Finlande va réveiller les morts avec son style rock à nouveau même si ce n'est pas trop mon style. J'aimais déjà bien James Newman (qui représente le Royaume-Uni) l'année dernière et il devrait être au rendez-vous cette année. Il y a aussi la Roumanie, la Suisse... Il y a beaucoup de bons morceaux en vrai avec évidemment des clips un peu kitsch pour compléter le tout."

La chanson 'Je me casse' de Malte, qui aura un parfum de féminisme, est, elle, annoncée comme l'une des grandes favorites de ce concours. Pensez-vous qu'il est important de faire passer des messages dans ce genre de programme ?

M.L.: "L'Eurovision c'est la tolérance. Si ça parait un peu bateau, ce sont des messages, des artistes qui revendiquent ce qu'ils sont. Ca fait évoluer les mentalités. Ce concours reste un moment de partage, quelque chose dans l'air du temps."

On vous sent en tout cas très enthousiaste pour cette édition !

M.L.: "C'était pareil pour 'The Voice'. Nous sommes tellement contents de vivre ces moments malgré les conditions. C'est une chance. Les gens sont en manque de musique et de direct. Le temps ici s'est arrêté et le téléspectateur va vivre l'Eurovision de la même manière que les autres années même si le public manquera évidemment à l'appel."

Suivez le concours Eurovision de la chanson du 18 au 22 mai sur La Une. Ou regardez l'Eurovision sur Pickx.be ou l'app de Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard quand vous le souhaitez !

Toujours plus d'articles sur l'Eurovision ?

Qui sont les favoris pour l'Eurovision 2021 ?
Jean-Louis Lahaye préface le concours de la chanson: "S'il n'y a plus de groupes ringards, ce n'est plus l'Eurovision"
De Loïc Nottet à Sandra Kim, voici les meilleures performances belges à l’Eurovision
D'où vient la musique d'introduction de l'Eurovision ?
De la Suisse à l’Australie, l’Eurovision dépasse les frontières de l’Europe
Voici les cinq costumes les plus marquants de l’Eurovision

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top