×
×

Données sans frontières

par Proximus teamProximus03/05/2018

Données sans frontières
Une entreprise brésilienne dont le département IT se trouve en Roumanie utilise un centre de données en Belgique. Nous nous sommes entretenus avec Nico Verpoorten, Infrastructur & Network Manager chez Stefanini, sur le comment et le pourquoi de cette chaise musicale numérique.

Le nom Stefanini ne dira probablement rien au consommateur lambda, mais l’entreprise brésilienne est réputée dans le monde de l’IT. “Le siège principal européen est établi à Bruxelles, tandis que le département IT opère surtout sur trois sites en Roumanie et deux sites en Pologne”, explique Nico Verpoorten. “Nous avons également un espace technique à Bucarest, mais la majeure partie de nos opérations est pilotée à partir du centre de données Proximus de Machelen.”

Un choix qui n’étonnera personne puisque Nico connaît très bien ce centre. “C’est là que j’ai commencé ma carrière”, précise-t-il. “Le centre a ensuite été repris par IBM et puis par Proximus. Bien sûr, le fait que j’y ai travaillé n’était pas suffisant pour une entreprise comme Stefanini. Les garanties absolues que Proximus pouvait nous offrir en matière de disponibilité, de redondance et de sécurité étaient plus importantes encore.”

Sécurité et tranquillité d’esprit

Et Proximus a tenu ses promesses, souligne Nico. “Il existe des centres de données moins chers. Mais chez Proximus, nous avons la certitude que tout ira bien. Nous avons fait le choix de la sécurité et de la sérénité : le système de refroidissement et l’alimentation en énergie fonctionnent parfaitement, tout est sécurisé… De plus, un audit est réalisé chaque année et Proximus obtient toujours d’excellents résultats. C’est très précieux pour nous.”

Pour choisir son centre de données, Stefanini avait d’abord contacté plusieurs concurrents de Proximus, mais ceux-ci n’ont pas été retenus, poursuit Nico. “Nous recherchions surtout un partenaire qui accepterait simplement de nous louer un espace de racks car nous gérons nos équipements nous-mêmes. Proximus n’y a vu aucun inconvénient.”

Cloud hybride

Cela fait maintenant près de dix ans que Stefanini est client chez Proximus à Machelen. Faut-il en déduire que la société est satisfaite ? “Absolument”, confirme Nico. “Nous venons d’ailleurs de signer le bon de commande pour une nouvelle plateforme matérielle. Nous avons opté pour une solution cloud hybride. S’agit-il d’une extension ? Non. Comme cette solution sera plus performante, il nous faudra un peu moins d’espace. C’est toujours comme ça avec la technologie, non ?”, conclut Nico dans un éclat de rire.

Stefanini emploie près de 22.000 personnes et est actif dans 40 pays en Amérique du Nord et du Sud, en Europe, en Australie et en Asie. Stefanini a été fondée en 1987 par le CEO mondial Marco Stefanini. L’entreprise est active dans la sous-traitance, le développement d’applications, la consultance et la mise à disposition de personnel. Le siège principal est établi à São Paulo, la région EMEA est desservie à partir de Bruxelles et les États-Unis à partir de Detroit.

Nico Verpoorten a décroché un master d’ingénieur en électronique et télécommunications à la Haute Ecole d’Anvers. Il a travaillé chez Unisource et chez KPN Belgium, avant de rejoindre les rangs de Techteam, une entreprise rachetée par Stefanini en 2010. Durant son temps libre, Nico aime travailler sur des voitures de collection.

Plus d’infos

Vous souhaitez en savoir plus sur nos solutions de centres de données ?
Rendez-vous sur www.proximus.be/datacenter.

Plus d'informations sur:

  • Datacenter

Filtrage de Nouvelles par :

Autres nouvelles

Contactez-nous

Nos collaborateurs sont prêts à vous aider !

Contactez-nous