Le bien-être est un investissement dans l’avenir

Publié le 13/07/2022 dans Inspiration

Le bien-être est un investissement dans l’avenir

Le service externe pour la prévention et la protection au travail d’IDEWE a énormément appris de la crise liée au coronavirus, au niveau tant de l’organisation interne que du service. IDEWE veut également donner un visage humain à la digitalisation.

Les services externes pour la prévention et la protection au travail sont essentiels. Malgré les difficultés, IDEWE a donc continué à travailler pendant les confinements. Nombre d’entreprises clientes étaient fermées ou avaient adopté le télétravail. Comment garantir le service dans ce contexte ? “En évoluant rapidement et en misant sur des solutions digitales”, déclare le CEO Lode Godderis. “Nous avons très vite déployé des programmes de formation hybrides, une nouvelle version de notre outil en ligne StressBalancer pour aider les collaborateurs à résister au stress et à l’épuisement, ainsi qu’une nouvelle version de OptiDesk, un outil d’optimisation du télétravail.”

Une transformation induite par la pandémie

Le bien-être mental a reçu une attention accrue. Les conseillers en prévention aspects psychosociaux d’IDEWE sont restés proches et accessibles, y compris pour les indépendants et les volontaires. Des projets ont inévitablement été reportés. IDEWE a mis à profit le temps libéré pour optimiser ses services et avancer des propositions adaptées aux besoins du moment. “Nous avons rédigé un guide dans lequel nous transposions concrètement les informations, mais aussi les nouvelles lois et réglementations. Nous avons créé un modèle permettant aux entreprises d’élaborer leur business continuity plan”, explique Frank Weckx, segment manager Industrie & Nettoyage et Logistique & Retail.

Le besoin de contacts humains

Pour IDEWE, la crise liée au coronavirus a permis d’identifier les formes de service qui fonctionnent le mieux. “Nous disposons aujourd’hui d’outils de prévention très variés. Reste une question : lequel utiliser et comment ? On peut résoudre beaucoup de choses via le digital, mais l’aspect humaine reste prioritaire”, déclare Lode Godderis. Pour le CEO, la leçon la plus importante à retenir de la pandémie n’est pas le progrès digital, mais le besoin très clair de contacts humains. “Le digital n’est qu’un moyen d’assurer ces contacts.”

Données médicales

Le service médical illustre l’apport des outils digitaux à une approche plus humaine. IDEWE facilite le contact avec les travailleurs en leur permettant de consulter leur dossier médical en ligne. “Nous veillons à ce que les informations soient clairement présentées et structurées, afin que les travailleurs puissent en partie les interpréter eux-mêmes. Ils savent aussi qui suit leur dossier et peuvent toujours prendre contact avec cette personne”, précise Lode Godderis.

L’IA au service de la prévention dans la politique de santé

IDEWE va à présent encore plus loin en intégrant l’intelligence artificielle dans le suivi des dossiers médicaux. “Grâce aux algorithmes, nous pouvons signaler plus rapidement les valeurs anormales et travailler sur la prévention.” Comme le tout repose sur des données médicales, la protection des données est une priorité absolue. “Les travailleurs restent bien sûr propriétaires de leurs données et choisissent ce qu’ils partagent avec nous”, souligne Lode Godderis.

L’entrepreneuriat socialement responsable

Si la pandémie a mis particulièrement l’accent sur certains points – à savoir l’attention prêtée au bien-être –, l’entrepreneuriat socialement responsable a le vent en poupe depuis quelque temps déjà. Frank Weckx : “Ces dernières années, nous recevons toujours plus de demandes de soutien en la matière. Pour de nombreuses entreprises, le sujet est même devenu un élément d’employer branding à part entière.”

Les entreprises concernées ne limitent pas leurs objectifs à la croissance économique. Le bien-être des collaborateurs bénéficie aussi d’une attention accrue, tout comme la relation avec la communauté locale dans laquelle une entreprise est ancrée. “Les choses se font souvent naturellement. Les interventions ne doivent pas nécessairement avoir de l’ampleur. Nous avons, par exemple, voulu un jardin avec des fleurs et des plantes plutôt qu’un gazon millimétré sur le terrain à côté du siège. Ce jardin offre un environnement agréable pour nos collaborateurs et une valeur ajoutée pour le voisinage”, affirme Lode Godderis.

Ces dernières années, nous recevons toujours plus de demandes concernant l’entrepreneuriat socialement responsable.

Frank Weckx, segment manager Industrie & Nettoyage et Logistique & Retail chez IDEWE

author

Investir dans l’avenir

La pénurie de main-d’œuvre actuelle contribue certainement au phénomène. “Pendant longtemps, la prévention au travail a été considérée comme une obligation. Aujourd’hui, les entreprises se rendent compte que le bien-être est un investissement dans l’avenir. Tant pour garder leurs collaborateurs que pour en attirer de nouveaux”, conclut Lode Godderis.

Les entreprises ne considèrent plus le bien-être au travail comme une obligation, mais comme un investissement dans l’avenir.

Lode Godderis, CEO d’IDEWE

author

Lode Godderis est le CEO d’IDEWE et professeur en médecine du travail à la KU Leuven.

Frank Weckx est conseiller en prévention et segment manager Industrie & Nettoyage et Logistique & Retail chez IDEWE. Il a travaillé au préalable comme conseiller en prévention dans le secteur industriel.

IDEWE aide quelque 35.000 employeurs et 822.000 travailleurs à mettre en place un environnement de travail sain et sûr. À cet effet, IDEWE s’appuie sur 11 bureaux régionaux et plus de 900 collaborateurs.

IDEWE mise sur l’innovation pour offrir un environnement de travail sûr et agréable.

Lire la suite

Le lieu de travail de demain est flexible et durable.

Lieu de travail fluide

Experts

Nos experts vous tiennent au courant des dernières nouvelles et tendances pour les professionnels de l'ICT.

Les autres articles de Experts