Les centres de vaccination wallons implémentés en un temps record

Publié le 30/08/2021 dans Solutions et services

Les centres de vaccination wallons implémentés en un temps record

Proximus a fourni le support IT à quelque 41 centres de vaccination fixes et 12 centres mobiles en Wallonie. Une méga opération technique et logistique qui, grâce à un écosystème solide, était prête à temps pour le début de la campagne de vaccination.

L’intervention de Proximus a débuté par un cahier des charges, portant spécifiquement sur l’infrastructure informatique et de communication des centres de vaccination.

La portée était :

  • infrastructure générale : accès Internet sécurisé via un réseau sans fil, téléphonie sans fil DECT…
  • dispositifs utilisateurs : ordinateurs portables, imprimantes, lecteurs de codes QR, téléphones DECT
  • des applications très spécifiques pour le contrôle de la température des vaccins et le contrôle des concentrations de CO2.
  • écrans d'information pour les visiteurs

"Pour la plupart des éléments, nous avons trouvé les solutions nécessaires au sein du groupe Proximus", explique Geert Blommaert, Bid Manager chez Proximus. "Pour les dispositifs utilisateurs, nous avons fait appel à notre filiale SpearIT. Notre écosystème nous a énormément aidés pour un contrat d’une telle ampleur et avec un tel timing."

Le défi : les incertitudes

"L’approvisionnement en vaccins était très variable et imprévisible. Cela nous a obligés à réagir rapidement, tant pour l’ouverture initiale des 41 centres que pour les extensions des 12 centres de vaccination mobiles qui ont été décidées ultérieurement. Le nombre de lignes de vaccination était également très variable d’un centre à l’autre", explique Frédéric Janssens, Client Manager chez Proximus.

Nos collègues ont tout donné car ils étaient pleinement conscients de la valeur ajoutée qu’ils apportaient à la société.

Frédéric Janssens, Client Manager chez Proximus

Opération logistique

"De plus, il ne s’est pas écoulé plus d’une semaine et demie entre la publication du chahier des charges et la date limite pour la remise des offres” précise Geert. "Nous avons travaillé jour et nuit sur ce projet, au sens propre comme au sens figuré. On nous a donné deux semaines pour l’exécution. Avant même de savoir si l’affaire était conclue, nous avions déjà réservé du matériel auprès des fabricants.

Puis il a fallu relever le défi logistique. Tout était centralisé à Bruxelles par les fournisseurs. Les techniciens ont dû y configurer l’équipement nécessaire, qui a ensuite été acheminé vers les centres de vaccination. Tous les équipements ont pu être installés dans les 41 centres à temps."

Le matériel a été centralisé et configuré à Bruxelles, avant d’être acheminé vers les 41 centres pour y être installé.

Geert Blommaert, Bid Manager chez Proximus

Une équipe de choc

"L’idée que nous faisions quelque chose pour la société est ce qui m’a le plus marqué", souligne Frédéric. "Nous avons travaillé dur, le soir, la nuit et le week-end, car nous nous rendions compte que c’était pour une bonne cause". Ces efforts supplémentaires sont en grande partie volontaires. L’équipe de base de Proximus était composée d’environ 25 personnes.

Toutes les parties concernées ont constitué une équipe de 270 personnes. "Il s’agissait d’un travail d’équipe, avec un rôle de pilotage important pour le chef de projet. L’approche d’un tel projet suit normalement un schéma assez fixe. Cette fois, il a fallu procéder différemment et, surtout, plus rapidement", conclut Geert.

Anticiper les problèmes

On ne peut jamais exclure entièrement les problèmes. Mais le risque peut être considérablement atténué. "Nous intégrons toujours des tampons pour assurer la sécurité, mais nos solutions sont presque toujours assez stables pour ne pas en avoir besoin", explique Geert. "Une sauvegarde 4G est prévue pour l’accès à internet, ainsi que des batteries pour les composants critiques, sur lesquelles on peut se rabattre en cas de panne de courant."

Suivi supplémentaire

Mission accomplie, ou pas tout à fait ? "Notre mission est une mission de suivi", explique Frédéric. "C'est la conséquence logique du service que nous fournissons. Nous fournissons un numéro 0800 dédié. En cas de problème ou de question dans un centre de vaccination, ce numéro est directement transmis à notre service d’assistance. La personne qui décroche est formée pour évaluer correctement la situation et diriger les spécialistes ad hoc. En outre, une adresse électronique distincte a été créée pour les questions moins urgentes."

Frédéric Janssens est Client Manager pour le secteur public à Bruxelles et en Wallonie. Il était le responsable commercial désigné pour ce projet spécifique.

Geert Blommaert est Bid Manager chez Proximus depuis 2015. Il coordonne les activités internes lors de la préparation d’offres complexes, comme pour ce projet.

Lisez l’aventure de Docteur Lambert Stamatakis, coordinateur de la Délégation générale Covid-19 de la Région Wallonne

En savoir plus

Envie d’en savoir plus sur les domaines dans lesquels Proximus peut faire la différence au niveau des soins de santé ?

Plus d’info

One

Le magazine IT de Proximus qui s’adresse aux CIO et professionnels IT actifs dans les PME. 

Les autres articles de One