Entreprendre, en activité principale ou complémentaire?

Publié le 10/07/2020 dans Start Like A Pro

Entreprendre, en activité principale ou complémentaire?

Se lancer dans l'entrepreneuriat, c'est très bien. Mais dois-je vraiment, en tant qu'indépendant(e), risquer le tout pour le tout et démarrer tout de suite à titre principal? N'est-il pas préférable de commencer doucement et de développer peu à peu mon entreprise à partir d'une activité complémentaire? À vrai dire, les deux situations ont leurs avantages et leurs inconvénients.

Vous avez l'entrepreneuriat dans le sang ? Vous êtes sûr(e) de vous et avez envie de vous y consacrer corps et âme ? Dans ce cas, vous allez investir le plus de temps possible dans votre entreprise et la meilleure solution est d’opter pour une activité à titre principal.

Mais si vous n'avez pas encore idée de vos revenus, si vous développez un projet nécessitant une longue période de démarrage ou si vous n'aimez tout simplement pas trop les risques, vous pouvez aussi choisir de commencer en tant qu'indépendant(e) à titre complémentaire.

Quelle est la différence entre l’activité principale et l’activité complémentaire?

C'est très simple. Si votre activité d'indépendant(e) vous accapare toute la sainte journée – autrement dit, s'il s'agit de votre activité principale ou de votre seule activité –, alors vous êtes indépendant(e) à titre principal.

Si vous êtes travailleur(euse) salarié(e) ou fonctionnaire, vous pouvez devenir indépendant(e) à titre complémentaire. Mais:

Vous pouvez être indépendant à titre complémentaire si vos droits sociaux sont déjà organisés en tant que salarié ou fonctionnaire. Vous travailliez au moins à mi-temps en tant qu'employé et prestez au minimum 235 heures par trimestre (calculées sur une semaine de 38 heures). Même si vous avez un revenu de remplacement en tant que salarié ou fonctionnaire - par exemple une allocation de chômage ou une allocation d'invalidité - vous pouvez, sous certaines conditions, être considéré comme indépendant à titre complémentaire.

Cotisations sociales

La différence essentielle entre les deux statuts réside dans les cotisations sociales. Une activité à titre principal suppose des revenus déterminés. Même si vous gagnez moins, vos cotisations seront tout de même calculées sur ce montant.

Les mêmes pourcentages s'appliquent pour les indépendants à titre complémentaire, mais seulement à partir d'un certain montant de revenus. Si vous gagnez moins, vous ne payerez alors pas de cotisations. Avec votre activité de travailleur(euse) salarié(e), vous vous constituez en outre la plupart des autres droits sociaux.

Outre la distinction la plus fréquente entre activité à titre principal et à titre complémentaire, il y a aussi des exceptions, telles que les conjoints aidants, les pensionnés et les indépendants à titre principal assimilés à une activité complémentaire. Mais il s'agit alors d'un autre type d'entrepreneuriat.

Bonne chance avec votre activité, principale ou complémentaire !

Source : UNIZO
Ligne starters (gratuit) 02 21 22 677

Pour plus de conseils d’experts, des liens intéressants ou d’autres suggestions d’outils pour vous accompagner pas à pas en tant que Starter, rendez-vous ici sur Start Like a Pro.

Start Like A Pro

Start Like A Pro

Conseils d’experts, des liens intéressants et des suggestions d’outils pour faire le grand saut dans les meilleures conditions

Les autres articles de Start Like A Pro

Catégories

Besoin d'aide?

Besoin d'aide?

Un conseiller se tient à votre disposition