Social Media Sitter : faites connaissance avec Célia Debruyker

Publié le 11/10/2021 dans Soyez inspiré

Social Media Sitter : faites connaissance avec Célia Debruyker

C’est la deuxième fois que Célia participe à l’aventure Social Media Sitters. 26 ans, liégeoise d’adoption, community manager freelance, content creator, Célia consacre 8 h 30 de sa journée aux réseaux sociaux, pour elle et pour ses clients. Quels bons conseils pourra-t-elle donner au starter qui fera équipe avec elle ?

Bio: Célia Debruyker

Compte | @debruyker.celiaNouvelle fenêtre

Nombre de followers | 28 600

Nombre d’heures/jour sur les médias sociaux | +/- 8 h 30

Temps de préparation pour un poste ? | Entre 15 minutes et 1 heure

Âge du public cible ? 18-35 ans

Comment te sens-tu à l’idée de participer pour la deuxième fois à SoMe Sitters ?

Je suis très heureuse. Je me sens même flattée, car cela signifie que mon travail a été apprécié l’année dernière. Pour moi, SoMe Sitters est un moyen idéal pour me dépasser, sortir de ma zone de confort, me lancer des défis. De plus, cette campagne a également suscité l’intérêt de mon audience habituelle. Les gens étaient curieux de voir ce que j’allais produire.

Peux-tu un peu nous rappeler ce que tu as fait ? Qu’en as-tu pensé ?

J’ai pris le contrôle du compte Instagram d’une ferme en région liégeoise. Je me suis rendue sur place une journée, prenant beaucoup de photos pour l’occasion que je mettais ensuite en ligne. Une expérience vraiment top, qui contrastait clairement avec ce que j’ai l’habitude de faire.

Penses-tu que la communication digitale a beaucoup évolué ces douze derniers mois ?

La base de la communication n’a pas changé. Depuis le premier confinement, les gens sont encore plus présents sur les réseaux sociaux. Même les personnes plus âgées ont suivi le mouvement, sans doute à cause de l’ennui relatif à cette période mais parce que les médias ont beaucoup mis en avant les réseaux sociaux comme TikTok. Les posts tendances ou « trends » ont pris de plus en plus de place ces derniers temps, tellement que l’on pourrait parfois s’y perdre.

Les posts tendances ou « trends » ont pris de plus en plus de place ces derniers temps.

Toi-même, as-tu changé ta manière de communiquer?

J’essaie d’évoluer constamment dans mon processus de création. J’ai une envie perpétuelle de créer. Sur Instagram, j’ai remarqué que la spontanéité et le naturel revenaient au premier plan, un peu comme au début. J’essaie donc de mettre également ce ton-là dans mes posts.

Sur Instagram, la spontanéité et le naturel reviennent au premier plan.

J’ai vu que tu avais créé un Instagram pour ton chien. Pourquoi cette idée ?

J’avais envie de différencier clairement ma vie et la sienne. J’aime mon chien et partager des photos de lui, mais je ne voulais pas pour autant remplir mon fil personnel avec cela. C’est aussi une belle manière de le mettre en valeur.

Penses-tu que la manière de communiquer soit différente pour une personne et une entreprise ?

Pas réellement. Pour moi, l’idée est plus ou moins la même : il s’agit de se mettre en avant d’une manière ou d’une autre. Les entreprises ont peut-être moins de liberté que les personnes. Par exemple, en cas d’erreur, les répercussions pour les entreprises peuvent être plus importantes. Mais là encore, cela dépend aussi de la taille de l’entreprise et/ou du nombre de followers de la personne. Une personne très suivie ne peut pas poster n’importe quoi non plus.

Pour terminer, quels sont les 3 conseils que tu donnerais pour un entrepreneur voulant se lancer sur les médias sociaux ?

  1. Suivez des comptes qui vous inspirent et faites un benchmarking
  2. Définissez et posez votre image de marque avant de communiquer
  3. Postez un maximum de contenu, soyez régulier

Catégories

Besoin d'aide?

Besoin d'aide?

Un conseiller se tient à votre disposition