×
×

La méthode ‘lean’ - Un gaspillage minimum

par PerspectiveInspirer22/11/2017

La méthode ‘lean’ - Un gaspillage minimum

Comments

Le mot anglais ‘lean’ signifie littéralement ‘mince, sans graisse excédentaire’. Depuis quelque temps cependant, il qualifie aussi un nouveau type de processus d’entreprise, qui vise un gaspillage minimum. Nous vous emmenons dans les coulisses de Van de Velde Lingerie afin d’illustrer le principe.

Dimitri Comeyne, Project Delivery Manager, nous accueille dans les bureaux flambant neufs de Van de Velde Lingerie, fabricant des marques Marie Jo, PrimaDonna et Andres Sarda. L’abondance de lumière naturelle, les murs blancs et le bois créent une ambiance très épurée – à l’instar du nouveau système de gestion adopté en janvier dernier, en même temps que l’inauguration du bâtiment.

“Van de Velde Lingerie a énormément grandi et des changements s’imposaient d’urgence”, lance d’emblée Dimitri Comeyne, expert ‘lean’. “Comme la croissance a été organique, les processus internes étaient devenus inefficaces. Beaucoup de gens faisaient leur travail le mieux possible, mais sans savoir quels effets cela avait sur d’autres départements. Il n’y avait plus de vue d’ensemble.”

Vision globale

“La première étape du processus ‘lean’ a donc été de présenter aux collaborateurs le processus de bout en bout. Le but était que chacun sache ce qui se passe avant et après son intervention, au lieu de ne voir que sa tâche. Ils ont ainsi découvert ce qui coinçait dans d’autres départements et comment ils pouvaient faire partie de la solution.” Dimitri Comeyne montre les grands panneaux accrochés partout. “Ce sont des idées d’amélioration, des ‘kaizens’ (‘kaizen’ signifie ‘amélioration continue’ en japonais, ndlr), que nos collaborateurs ont eues grâce à cette vision globale.

Nous avons ensuite organisé des ateliers autour de ces idées. Pendant des périodes courtes mais intenses de six semaines, une équipe composée de personnes issues de différents départements a développé chaque idée, puis l’a réalisée.”

Working Thursdays

Le CEO Erwin Van Laethem a demandé aux travailleurs de garder du temps libre tous les jeudis. “Ce sont les Working Thursdays. Ce jour-là, des petites équipes planchent sur un thème donné. Le comité de direction est là aussi : nous pouvons donc prendre les décisions sur-le-champ, au lieu de devoir attendre la prochaine réunion.” 

Les premiers résultats

Selon Dimitri Comeyne, l’approche s’est déjà avérée très fructueuse. “Elle n’est appliquée que depuis six mois, mais semble très prometteuse. Par exemple, nous recevons régulièrement des envois de Tunisie, emballés dans des cartons. Avant, on ne savait pas très bien ce qu’ils contenaient, mais depuis que nous avons convenu avec nos collègues en Tunisie d’utiliser des codes couleur, on voit tout de suite à quel département ils sont destinés.”

Pour Dimitri Comeyne, l’influence positive de ce genre d’idée ne se limite pas au flux logistique. “Les propositions d’amélioration viennent directement des travailleurs. Quand ils constatent qu’elles sont appliquées immédiatement et qu’elles font vraiment la différence, cela crée une énergie extraordinaire, qui se propage dans toute l’entreprise.”

Plus d'informations sur:

  • lean

Filtrage de Nouvelles par :

Contactez-nous

Nos collaborateurs sont prêts à vous aider !

Contactez-nous