×
×

Un mix entre valeurs établies et start-up

par OneVision11/12/2017

Un mix entre valeurs établies et start-up

Comments

Il y a vingt ans, les jeunes diplômés faisaient tout pour entrer dans une grande entreprise. Aujourd’hui, les choses ont changé. Le millennial rêve de fonder son entreprise et s’en donne les moyens.

Les starters belges s’inspirent-ils de ces jeunes entrepreneurs de la Silicon Valley, devenus, en très peu de temps, les modèles à suivre de la nouvelle génération ? “La technologie renforce elle aussi cette tendance”, explique Vincent Hebbelynck. “L’Internet of Things, l’ intelligence a rtificielle et l a b lockchain s ont des technologies très accessibles. Autrefois, il fallait du temps pour lancer quelque chose dans le monde d e l ’IT, c ’était c omplexe e t c ela c oûtait c her. À l’heure actuelle, tout est beaucoup plus rapide.”

Les bienfaits de la collaboration 

Petit à petit, les entreprises établies en viennent à considérer les start-up comme leurs principales concurrentes. Et elles ont raison. Une start-up réagit très vite aux changements du marché, tandis que les grandes entreprises ont moins de flexibilité. Nous connaissons tous des exemples de sociétés comme Airbnb et Uber qui ont radicalement modifié tout un secteur. “Les grandes entreprises ont peur de cela, mais cette crainte ne les aide pas à aller de l’avant. L’idéal est de collaborer avec les start-up.” 

“Après une première poussée de croissance, la start-up traverse souvent une mauvaise passe”, explique Vincent. “Le moteur a des ratés, juste au moment où l’entreprise doit passer à la vitesse supérieure.” Proximus intervient volontiers comme conseiller dans cette phase, avec des connaissances et une expérience dans divers thèmes, et bien sûr avec la technologie. “Parfois, Proximus est également client d’une de ces jeunes entreprises. Une référence qui renforce souvent leur crédibilité sur le marché.”

La mise en oeuvre est plus importante que l’idée 

Inversement, une entreprise comme Proximus peut aussi apprendre beaucoup auprès des jeunes starters. “L’approche lean et orientée client des startup est par exemple très enrichissante. Une start-up conçoit une solution compacte et la propose directement au client.” Cette approche est à l’opposé des habitudes des grandes entreprises : concevoir de vastes programmes, les élaborer dans les moindres détails, tout garder strictement secret et aller voir le client uniquement quand tout est prêt. “Les start-up gèrent les choses totalement différemment”, affirme Vincent.

“Au lieu de garder leurs idées secrètes, elles les partagent. Leur principe est simple : les retours sur une idée ont souvent plus de valeur que l’idée elle-même. La réelle valeur ajoutée se trouve dans la mise en oeuvre de l’idée. C’est un nouvel état d’esprit dont les grandes entreprises peuvent elles aussi tirer de nombreux avantages.”

Vincent Hebbelynck a étudié à l’ULB et obtenu son diplôme d’ingénieur en télécommunication. En 2000, il est engagé chez Proximus, où il est aujourd’hui responsable du département Technology Incubation & Innovation Funding. Vincent siège également au conseil de Co.Station, le campus d’entreprises pour start-up et scale-up.

Plus d'informations sur:

  • Nouveaux modes de travail (NWOW)
  • Millennials

Filtrage de Nouvelles par :

Autres nouvelles

Sharing is caring

Nos clients témoignent

Sharing is caring

Contactez-nous

Nos collaborateurs sont prêts à vous aider !

Contactez-nous