×
×

Un réseau de caméras au service de la smart police

par ProximusProximus24/01/2017

Un réseau de caméras au service de la smart police

Comments

Des caméras permettant la reconnaissance des plaques d’immatriculation enregistrent chaque véhicule qui passe par la zone de police de la région de Puyenbroeck. Ces appareils n’ont pas uniquement un effet dissuasif. L’analyse des données contribue également à l’avancement des enquêtes de police. “Nous sommes pour l’utilisation de moyens techniques qui nous aident à faire notre travail”, déclare Koen Van Poucke, le chef de corps faisant fonction.

La zone de police de la région de Puyenbroeck se compose des communes de Flandre-Orientale de Lochristi, Moerbeke, Wachtebeke et Zelzate. En 2014, la zone de police a équipé un véhicule banalisé d’une caméra ANPR (Automatic Number Plate Recognition), marquant ainsi la première étape d’un projet plus vaste consacré à la reconnaissance automatique des plaques d’immatriculation. “Dans tard dans l’année, nous avons instauré un sas électronique pour camions à Zelzate”, explique Koen Van Poucke, le chef de corps faisant fonction. 

Cette solution a permis à la police d’empêcher les poids lourds de circuler dans le centre de la commune. “Deux sites sont équipés de caméras ANPR. Grâce à des capteurs de hauteur, nous savons exactement combien des poids lourds circulent ici. Les contrevenants qui pénètrent dans cette zone restreinte sans en avoir l’autorisation sont identifiés grâce au système de reconnaissance des plaques d’immatriculation.”

Les bons résultats des caméras ANPR ont poussé la zone de police à recourir davantage à cette technologie. “Nous sommes pour l’utilisation de moyens techniques qui nous aident à faire notre travail”, confie Koen Van Poucke. “ Dans ce contexte, j’aime bien parler de smart police. Nous misons sur l’innovation pour améliorer la sécurité de la population.”

En collaboration avec Proximus, la police a déployé un réseau de caméras dans les quatre communes qui composent la zone de police de la région de Puyenbroeck. “ C’est une vague d’infractions commises dans des zones d’activité économique qui nous a finalement incités à franchir cette étape. Nous avons ensuite rapidement décidé de ne pas nous limiter à ces sites, mais d’installer des caméras ANPR dans l’ensemble de la zone de police.”

Infos utiles

Concrètement, Proximus a installé onze bornes, équipées d’un total de 21 caméras. À une exception près, toutes ces bornes se composent d’une caméra ANPR et d’une caméra panoramique. “Les caméras ont un effet dissuasif”, assure Koen Van Poucke. “Elles font fuir les criminels.” Par ailleurs, l’enregistrement automatique des plaques d’immatriculation facilite le travail des services de police. 

En l’espace d’un mois, la zone de police enregistre le passage de trois millions de véhicules environ. “Toutes ces données contiennent des informations qui nous aident à retrouver des véhicules volés ou des personnes disparues. Ce système est aussi particulièrement utile dans la lutte contre les bandes itinérantes, ou afin d’identifier les véhicules qui ne sont pas assurés ou ne sont pas passés au contrôle technique.”

La zone de police de la région de Puyenbroeck parcourt les données des caméras ANPR de manière extrêmement ciblée, notamment en vérifiant si les numéros des plaques enregistrées figurent dans des listes de véhicules signalés. Dans près de 20 pour cent des cas, les forces de l’ordre obtiennent ainsi des informations qui les aident à faire avancer l’enquête.

“Ces données ont même joué un rôle crucial dans la résolution de dossiers relatifs à des faits de criminalité grave”, se réjouit le chef de corps. À court terme, la zone de police a dès lors l’intention d’intensifier l’utilisation de ces caméras dans le cadre d’opérations en temps réel. “Si une caméra lit le numéro d’une plaque signalée, le système générera immédiatement un avertissement et l’adressera aux équipes d’intervention sur le terrain.” 

À propos de la zone de police de la région de Puyenbroeck

Située dans la région frontalière avec les Pays-Bas, la zone de police se compose des communes de Lochristi, Moerbeke, Wachtebeke et Zelzate. Ses 103 collaborateurs sont au service des 49 000 résidents.

Identikit

Koen Van Poucke a étudié la criminologie à l’université de Gand et occupe depuis 2013 le poste de chef de corps faisant fonction au sein de la zone de police de la région de Puyenbroeck.

Avantages
  • Proximus en tant qu’interlocuteur unique pour l’ensemble du projet (matériel, logiciels, connectivité)
  • Effet préventif : les cameras dissuadent les criminels
  • Résultats concrets : la consultation des données des ANPR accélère les progrès de l’enquête de police

Plus d'informations sur:

  • ANPR
  • Proximus

Partagez votre avis sur cette nouvelle

Vous souhaitez partager votre avis ou commenter cette nouvelle?

Pour commenter veuillez vous loguer sur facebook.

Filtrage de Nouvelles par :

Autres nouvelles

Contactez-nous

Nos collaborateurs sont prêts à vous aider !

Contactez-nous