Rocket League : Nouvelle saison pleine de surprises

Esports | Ces dernières semaines, les meilleures joueurs ont repris le chemin de la compétition et des Rocket League Champions Series. Les différentes équipes de chaque région ont joué le premier tournoi de ce segment automnal. De nombreux rosters se sont ajustés au cours du dernier mercato et avaient à cœur de prouver leurs bons choix. Retour sur ce premier régional RLCS de la saison.

De Proximus

Partager cet article

En ce mois d'octobre, les équipes de la scène des Rocket League Champions Series retrouvent les terrains. Après la victoire de la Team BDS lors des derniers Worlds, l'ouverture du mercato a permis aux structures d'ajuster leurs rosters en fonction de leurs besoins. Notre représentant belge de la scène Maëllo « Aztral » Ernst a quitté la Karmine Corp pour rejoindre Joyo et Rise chez Moist Esport. Un changement d'équipe prometteur pour celui qui avait réalisé un super top 5-8 aux Worlds. Chez notre second belge, la jeune pépite de la Team Liquid, Atow., aucun mouvement au sein du roster. Le joueur repartira pour cette saison avec Oski et Acronik. pour confirmer leur bonne fin de saison passée.

Outre-Atlantique aussi, les attentes étaient grandes quant à la nouvelle saison. Les Brésiliens de Furia débarquent en RLCS NA pour tenter de se faire une meilleure place dans l'élite du jeu. Ce ne sont d'ailleurs pas les seuls à avoir pris le pari de débarquer dans la ligue nord-américaine.

Du côté des joueurs, l'espagnol Crr s'est engagé avec Complexity Gaming en provenance de la ligue européenne et des Guild Esports. Autres joueurs à avoir fait ce changement de région : les britanniques Noly (ex-Karmine Corp) et ApparentlyJack (ex-Dignitas) ont rejoint la ligue sous la bannière de Gen.G. La structure a voulu se lancer sur le jeu via sa branche nord-Américaine et elle a décidé de s'appuyer sur les deux hommes, accompagnés de l'Américain Chronic (ex-Randoms).

Ce premier régional était donc très attendu par les spectateurs. L'occasion de voir quelles équipes réussiront à tirer leur épingle du jeu après ce mercato mouvementé.

L'Amérique du Nord comme mise en bouche

Ce sont les NA qui ont lancé les hostilités en premiers. Le format de ce premier tournoi est identique pour tous : un tournoi en ronde suisse. Le premier à trois victoires se qualifie. Lorsqu'une équipe atteint trois défaites, elle est éliminée. À chaque tour, l'équipe affronte une autre équipe avec le même bilan.

Pour ce début de saison, les équipes devaient passer par un Top16 Qualifiers – accesible uniquement sur invitation -, puis par un Closed Qualifier. Une fois ces tournois passés, les équipes rejoignent donc le tournoi principal.

© @Rocket League Highlights

Si les grands favoris que sont Faze Clan, G2 Esports ou Version 1 se sont facilement qualifiés, d'autres ont eu beaucoup plus de mal. Les joueurs de Furia, ceux de NRG ou encore les Gen.G n'ont pas réussi à se qualifier lors du Top 16 Qualifiers et ont dû se dépasser pour réussir à se hisser à l'événement principal par le dernier tournoi de qualification. Lors du tournoi principal, les huit meilleures équipes iront s'affronter en play-offs.

Pour les favoris que sont les G2 ou encore Spacestation Gaming, le parcours aura été parfait pour la qualification : un 3-0 sec qui leur permet d'attendre les autres qualifiés. la plus grosse surprise sera sûrement venue de la part des Furia, qui ont éliminé NRG dans un Bo5 de feu qui se sera conclu dans le cinquième match. Version 1 et Optic Gaming ont eux aussi réussi à glaner leur place sur le fil.

© @RLEsports

Des play-offs animés

© @RLEsports

Pour ces quarts de finale de play-offs, de nombreuses affiches palpitantes attendaient les supporters. De Gen.G face à Version 1 à un Furia face à G2 comme premier quart de finale de play-offs en NA pour les Brésiliens, en passant un affrontement entre les Optic Gaming de Retals face à son ancienne équipe de Space Station. Ces play-offs promettaient des affrontements palpitants.

Et ce fut le cas : Furia n'a rien pu faire face à la constance et au niveau du roster de G2. Les Brésiliens ont concédé les trois premières games. Et malgré deux victoires de suite, le come-back était trop dur et ce sont les G2 qui avancent en demi-finale.

Les joueurs de G2 Esports ont rapidement été rejoints par leurs homologues de Faze Clan. FirstKiller, Sypicall et leur nouveau coéquipier Mist – venu remplacer AyyJayy – ont su assez aisément se défaire de 2Piece et des Shopify Rebellion, 4-2.

Pour la seconde demi-finale de ce premier tournoi régional du segment hivernal, on retrouve Spacestation. Arsenal, Daniel et Lj ont maîtrisé leur match contre les Optic Gaming, pour s'assurer une place dans le dernier carré, 4-1.

Leurs adversaires seront quelque peu surprenant compte tenu de l'équipe qu'ils ont battu. Les Anglais de Gen.G se sont sortis du piège tendu par BeastMode, Comm et Torment. Une victoire 4-1 et une place dès leur première participation dans le top 4.

Les deux demi-finales ont laissé place à des victoires convaincantes et larges. Faze Clan s'est défait de G2 sur un score de 4-1 et les Gen.G, accèdent à leur première finale après avoir battu Spacestation Gaming sur le même score de 4-1.

Pour cette grande finale, on s'attendait forcément à duel âpre et serré entre les deux formations. Malheureusement pour le suspense, la rencontre a vite tourné à l'avantage des joueurs de Faze. Mist et ses nouveaux coéquipiers remportent ce premier tournoi régional d'Amérique du Nord aux dépens de Gen.G, 4-1. Une première sortie réussie pour le roster qui espérera forcément enchaîner lors du second tournoi.

© @Rocket League Highlights

Les autres équipes auront à cœur de se rattraper et de montrer leurs forces dès les prochaines échéances. Car rappelons-le, les bonnes performances aux tournois régionaux permettent de glaner des points en vue du Major de fin de split.

L'Europe comme plat de résistance

Du côté du circuit européen, les cartes ont grandement été rebattues lors de ce mercato. De nombreux mouvements ont été faits et de nouvelles équipes ont vue le jour. L'occasion de découvrir de nouveaux joueurs, mais aussi de nouveaux styles de jeu.

Lors du Top16 Qualifiers, certains noms ronronnants de la scène n'auront pas réussi à se qualifier et ont dû le faire lors des Closed Qualifiers comme ce fut le cas de Solary, Quadrant (ex-GoldenBridge Ball) ou encore Tundra Esport (ex-Top Blokes).

Malgré cette seconde chance, quelques surprises ont eu lieu lors de ce dernier tournoi qualificatif. Ancienne championne du monde durant l'ère Kaydop, la Team Vitality n'a pas su se qualifier. Une énorme désillusion pour les coéquipiers d'Alpha54 qui vont devoir se remettre en ordre d'ici le prochain tournoi.

© @Rocket League Highlights

Lors du tournoi principal, on avait forcément à cœur de suivre nos représentants belges chez Moist Esport ou Team Liquid, mais aussi les derniers champions du monde, la Team BDS. Et les trois équipes se sont qualifiées : de manière assez facile pour BDS et Moist et dans la douleur pour la Team Liquid, mais les équipes iront en play-offs.

Les autres équipes à rejoindre les play-offs sont les Français de la Karmine Corp, les Anglais de Quadrant, les Tundra Esport, les Gamers First ainsi que les Oxygen Esports. Un top 8 remanié pour ce premier tournoi RLCS en Europe.

© @RLEsports

Des play-offs renversants

© @RLEsports

Lors de ces play-offs, les spectateurs ont eu droit à de nombreux changements quant aux précédents segments. De nouvelles équipes s'installent et performent dès leurs premières échéances, telles que les Espagnols de Gamers First, emmenés par Marc_By_8, qui affrontent les Oxygen Esports, d'Archie, Oaly et Joreuz. Les Espagnols auront bien tenu, mais se sont finalement incliné 4-2.

Autre confrontation de style, entre les Anglais de Quadrant et les champions du monde de la Team BDS. Les Français, emmenés par un énorme MonkeyMoon se sont inclinés contre toute attente au bout de la prolongation du septième match. Une première surprise lors de ces play-offs qui rend les pronostics sur le vainqueur d'autant plus compliqués.

© @RLEsports

De son côté, le tout nouveau roster de la Karmine Corp, toujours emmené par leur capitaine Itachi et renforcé par les arrivées des Français Vatira et ExoTiiK allait devoir prouver face à de valeureux Tundra Esport et à leur capitaine Kassio. Les joueurs de la structure française ont bien géré leur match malgré quelques frayeurs sur certaines games. Ils assurent la victoire 4-1 et attendent leur adversaire entre Moist Esport et la Team Liquid.

C'est donc un duel qui attend nos deux représentants belges. D'un côté, le nouveau venu chez Moist, Aztral qui aura à cœur de confirmer au sein de sa nouvelle équipe. De l'autre, le jeune et ambitieux Atow. Avec ses coéquipiers de la Team Liquid, ils n'ont pas été loin de se qualifier pour les play-in des Worlds. Nul doute qu'ils voudront confirmer les espoirs placés en eux.

Dans ce match très haletant, c'est finalement Moist Esport qui prend l'avantage en gagnant 4-2. Le match a vraisemblablement tourné lors de la quatrième game. La Team Liquid a eu l'opportunité de revenir à égalité tout le long, mais, après six minutes de prolongations, c'est finalement un but salvateur d'Aztral qui permet à Moist de creuser l'écart. Une avance suffisante pour se qualifier en demi-finale. Une défaite, pleine de promesse malgré tout pour Atow et ses coéquipiers.

Les demi-finales réservaient quant à elle de superbes oppositions. D'un côté, deux structures émergentes sur la scène européenne : Oxygen Esports, face à RelatingWave, kash et eekso de Quadrant. Une rencontre qui tournera finalement à l'avantage de Joreuz and co qui remportent ce match 4-0 et qui rejoignent leur première finale de tournoi régional sous la bannière Oxygen.

Pour l'autre demi-finale, c'était une rencontre tellement attendue, voire espérée par les fans, entre les Moist Esport et la Karmine Corp. D'une part Aztral, ancien joueur de la Karmine et qui a à cœur de faire bonne figure. De l'autre, Vatira. Le joueur français retrouve ses anciens coéquipiers. Une rencontre qui tourne finalement à l'avantage de la Karmine grâce à une victoire 4-1. Une qualification en finale pour le blue wall et un top 4 pour Aztral après un premier tournoi épatant sous ses nouvelles couleurs.

La grande finale de ce premier régional Européen qui se joue au meilleur des sept manches oppose donc Oxygen Esports à la Karmine Corp. Les deux rosters ont ainsi l'occasion de remporter leur tout premier régional RLCS avec leur nouvelle équipe. Cette finale tourne rapidement à l'avantage d'Oxygen qui remporte la première manche.

La Karmine se reprend parfaitement en remportant les deux matchs suivants. Le temps-mort aura sûrement eu un effet particulièrement efficace puisque les Oxygen Esports ne laisseront plus aucune chance à leur adversaire, remportant les trois derniers matchs pour s'adjuger ce premier régional.

© @Rocket League Highlights

Ce premier tournoi régional des RLCS a réservé toutes ses surprises. De Faze à Furia en passant par Gen.G, quelles seront les prochaines équipes à performer lors de futurs régionaux côté nord-américain ?

De même côté européen, Oxygen et ses joueurs vont-ils confirmer ? Qui de la Team BDS, de Moist Esport et Aztral ou de la Team Liquid et Atow, raflera le prochain trophée ? Nul doute que la suite de cette saison RLCS sera pleine de rebondissements.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top