RLCS : La Team BDS remporte les Worlds

Esports | Rocket League | Débutés le 9 août dernier, les Championnats du monde de Rocket League se jouaient à Dallas aux États-Unis. Nos représentants belges de la Karmine Corp, Aztral et leur coach Eversax ont d'abord dû passer par la phase de Wild Card. Les joueurs du Blue Wall ont donc rejoint des équipes déjà qualifiées telles que BDS, Moist, Falcons ou encore G2 au sein des phases de groupe. Au bout du suspense, ce sont les joueurs de la Team BDS, emmenés par MonkeyMoon qui ont remporté le trophée. Retour sur une compétition pleine de rebondissements.

De Proximus

Partager cet article

Du 4 au 9 août dernier avait lieu la phase de Wild Card. À cette occasion, seize équipes étaient qualifiées afin de tenter de glaner les derniers spots disponibles alloués à la phase de poule des Championnats du monde.

Parmi les équipes engagées, la Karmine Corp, de nos représentants belges Aztral et de leur coach Eversax. Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'équipe a été a la hauteur de l'événement malgré quelques péripéties pour rallier les États-Unis. Les joueurs ont eu la malheureuse déconvenue de subir des retards et annulations de vol, et même des problèmes liés à leurs bagages durant leur périple…


Ces difficultés n'auront pourtant impacté en rien Noly et les siens. Après s'être sortis de leurs trois premières rencontres en ne perdant seulement qu'une game au total. La suite du chemin fut tout aussi parfaite. Des victoires 4-0 contre Renegades puis 4-0 contre Optic Gaming leur permettant d'accéder à la phase de groupe des championnats du monde.

L'autre équipe qui a su s'extirper de cette Wild Card sans s'incliner, c'est le roster français de Samper esport emmené par Chaussette45 qui a fait un parcours similaire à celui de la Karmine. Trois places restaient encore à prendre. Ce sont les Nord-Américains d'Optic Gaming, ceux de Space Station Gaming et les sud-américains de The Club qui ont été les derniers à obtenir leur ticket pour la phase de groupe et espérer remporter le trophée tant convoité.

Le trophée. © @RLEsports

Une phase de poule renversante et des confirmations

Pour le format de cette World Cup, deux poules de huit équipes, en BO7 avec un bracket à double élimination. Les quatre meilleures équipes de chaque poule accèdent directement aux play-offs.


Pour le groupe A, on retrouvait de nombreux favoris de la compétition comme les vainqueurs du dernier major Moist ou encore la Team BDS. Et sont ceux cités précédemment qui sont sortis invaincus de leur groupe.

Vatira et les Moist se sont défaits de Space Station d'abord, puis de Samper 4-0. De leur côté, MonkeyMoon et ses coéquipiers 100 % français se sont quant à eux imposés face aux Renegades puis ils se sont qualifiés en play-off aux dépends de Version1 4-0.

Du côté du lower bracket les équipes nord américaines s'en sont mieux sorties. Version1, emmené par Torment et Comm, s'est imposé face à Space Station. De leur côté, les Samper esport n'auront pas réussi à confirmer leur bonne forme et auront subi la remontée des NRG du lower bracket pour arracher la qualification.

Dans le groupe B, G2, vainqueurs du major d'hiver et les Falcons – finaliste perdant contre Moist à Londres – font office de favoris. La Karmine Corp doit d'entrée affronter les Brésiliens de Furia. Une défaite 4-2 envoie Itachi et compagnie directement dans le lower bracket…

Pour les qualifiés, ce sont G2, impériaux avec un énorme Chicago qui viennent à bout d'Optic Gaming puis de Furia. FaZe Clan de son côté s'est frayé son chemin en disposant de The Club, puis n'a fait qu'une bouchée des Falcons 4-0.

Dans le lower bracket, la Karmine Corp se retrouve dos au mur et n'a plus le droit à l'erreur. Ils font face à Optic Gaming, une équipe pas inconnue, déjà affrontée lors du tournoi de Wild Card. Après un début de rencontre compliqué, Aztral et le siens step up pour assurer les deux derniers matchs et l’emporter 4-2. Derrière, des Falcons, revanchards s'apprêtent à jouer leur place dans la compétition.

Les joueurs d'Eversax ont bien commencé en prenant les deux premières games mais se sont faits peur en concédant les deux suivantes. Deux victoires étriquées dont une dernière en overtime et la Karmine se qualifie en play-offs pour la première fois de son histoire. En parallèle, les Brésiliens de Furia sont venus à bout de The Club pour arracher le dernier ticket pour les play-offs.

© @RLEsports

Un premier tour de play-offs excitant


Pour ces play-offs, les équipes n'ont désormais plus le droit à l'erreur. L'occasion pour les spectateurs d'assister à des affiches à la fois superbes, mais tout aussi déchirantes puisque la Karmine Corp affronte le roster français de BDS ou encore l'affiche nord-américaine entre G2 et NRG. Et si les Moist font office de favoris, la régularité de AyyJayy et des FaZe ou de Caard et des Furia sont à prendre en considération.

La première rencontre opposait ainsi FaZe à Version1. Et pour commencer ces play-offs, il n'en fallait pas plus. Il aura fallu sept matchs pour départager les deux équipes qui se sont rendu coup pour coup. Version1, emmené par un Comm bien inspiré, a réussi à arracher un septième match. Sans succès. Firstkiller et les siens s'imposent 1-0 dans le dernier match et se qualifient en demi-finale.


Chaque affiche de ces play-offs a offert son lot de surprise. Pour le second duel nord-américain de la soirée, on retrouve G2 vs NRG. Les deux équipes ont eu des fortunes diverses lors de ces Worlds. Ce sont finalement les joueurs de G2 qui prendront l'ascendant sur les espoirs de titre de Jstn et NRG.

La vraie surprise de ce premier tour sera sud-américaine. Et pour cause, puisque l'équipe Furia a ainsi déjoué tous les pronostics en faisant tomber les Moist, grands favoris. Joyo, Rise et Vatira ont eu l'occasion de conclure à 3-2, mais ce sont finalement les Brésiliens qui s'imposent 4-3 avec une dernière game tout simplement phénoménale. Moist termine top 8 de la compétition et peut nourrir beaucoup de regrets.

La dernière rencontre de ce premier tour oppose le roster français de la structure suisse BDS avec un Seikoo qui dispute ici ses premiers Worlds pour sa première saison sur le circuit RLCS.

Les joueurs du Blue Wall ont d'abord mené un match à rien dans ce BO7 avant de subir les foudres du trio français. Trois games perdues de suite et la KC est dos au mur. Avec un Aztral en folie et une cohésion d'équipe des grands soirs, la Karmine pousse BDS jusqu'au match 7.

Un dernier match finalement remporté par BDS, mais qui aurait pu tourner dans les toutes dernières secondes. Aztral passe tout près d'égaliser pour envoyer les deux équipes en overtime. Les Belges de la Karmine Corp s'arrêtent donc en top 8 après un parcours incroyable. Une chose est sûre, on retrouvera vite Aztral sur le devant de la scène la saison prochaine.

Des demi-finales de haute volée

Après un premier tour totalement fou, les joueurs n'ont eu guère le temps de profiter puisque les demi-finales arrivent sans même avoir le temps de le dire.

Une fois n'est pas coutume, un nouvel affrontement entre nord-américain attend les joueurs de G2 puisqu'ils sont confrontés cette fois-ci à Firstkiller et le FaZe Clan. Un match globalement bien maîtrisé par les joueurs de G2 portés par un JKnaps des grands soirs qui se qualifie donc pour la finale des Worlds RLCS pour la seconde fois de sa carrière.

L'autre demi-finale oppose Furia à la Team BDS. Une rencontre ultra haletante attend Seikoo, MonkeyMoon et Extra avec des Brésiliens sur motivés pour essayer de qualifier pour la première fois la région sud-américaine en finale des Worlds RLCS.

Et ça avait plutôt bien commencé pour Furia qui a grandement imposer son jeu au point de faire douter et déjouer le trio français. Furia mène alors deux matchs à rien. Finalement, les joueurs de la Team BDS, bien aidés par un Extra ultra décisifs, ont réussi à reverser la tendance et les Furia pour s'imposer 4-2. Ils rejoignent donc les G2 pour cette grande finale.

G2-BDS : le choc des titans

Cette finale promettait donc toutes ses surprises entre deux équipes qui seront restées invaincues tout au long de la compétition. Seule BDS a dû passer par un match sept durant le tournoi. C'était lors du premier tour des play-offs contre la Karmine Corp d'Aztral. G2 de son côté a eu beaucoup moins de mal, ne concédant que cinq petites games a ses adversaires.

Une rencontre qui promettait d'être serrée. Une fois la présentation faite dans cet antre de Dallas pleine à craquer, la grande finale des Worlds RLCS 2022 pouvait avoir lieu. Et ce sont les BDS qui rentrent la mieux dans cette rencontre.

Les premières games tournent rapidement à leur avantage, et même si G2 reste en embuscade, le score tourne à chaque fois en faveur de BDS qui mène trois matchs à zéro. Du côté de G2, les têtes sont lourdes et malgré de bonnes individualités par moment, JKnaps et les siens ne parviennent pas à imposer leur patte.

BDS remporte ainsi cette grande finale des RLCS World Championship 2022 et les 600 000 dollars promis au vainqueur. Une rencontre finalement gagnée sur le score de 4-1. C'est la première fois de l'histoire qu'un trio 100 % français et francophone remporte la compétition. MonkeyMoon, Extra et Seikoo peuvent savourer cette victoire de prestige face à un adversaire XXL.

Vu le niveau proposé tout au long de la compétition et avec l'émergence de régions moins médiatisées, il est bon à parier que la prochaine saison des RLCS réservera de nombreuses surprises !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top