LEC : des G2 Esports intombables sacrés champions d'Europe

League of Legends | Ce sont des G2 Esports littéralement chauffés à blanc qui se sont emparés du titre de champions d'Europe pour ce segment printanier 2022 du LEC. Les samouraïs se sont imposés en trois manches, ne laissant aucun moment de répit à leurs adversaires de la formation Rogue, qualifiés par le winner bracket. Les G2 Esports iront donc représenter l'Europe lors du Mid-Season Invitational. 

De Proximus

Partager cet article

Carlos "Ocelote" Rodriguez et les joueurs de son équipe League of Legends ont du se réveiller de bonne humeur en ce lundi matin. Après un Summer Split 2021 totalement raté, c'est un neuvième titre européen que l'organisation G2 Esports vient de briguer sur le MOBA de Riot Games.

Arrivés en quatrième position d'une saison régulière plus que disputé, ce n'est donc pas dans les meilleures conditions qu'ont débutés les playoffs pour les joueurs G2 Esports. Placés face à Fnatic lors du premier tour, c'est en arrachant seulement une manche que le Belge Raphaël "Targamas" Crabbé et ses collègues se sont inclinés, destitués dans le loser bracket.

Une remontada dans les règles de l'art

Et il faut croire que cette relégation dans l'arbre inférieur des play-offs aura secoué les esprits des différents joueurs de la formation. En effet, ce sont des G2 Esports métamorphosés qui se sont présentés face aux différents adversaires placés sur leur chemin.

Que ce soit la Team Vitality, les Misfits Gaming ou encore la formation Fnatic, aucune équipe n'aura réussi à arracher ne serait-ce qu'une victoire face aux samouraïs. Ce sont donc invaincus en loser bracket que se sont présentés les G2 Esports face à Rogue en grande finale du segment.

Le Belge Targamas lors de l'interview post-match - © LEC

Une grande finale qui n'aura guère été différente. Face à des G2 Esports chirurgicaux, les Rogue n'auront rien pu faire. Ces derniers inscrivaient les deux premières manches sans forcer, et continuaient sur leur lancée en clouant définitivement le cercueil des Rogue, malgré une belle résistance de ces derniers lors de la dernière manche.

Auteur d'une performance de haute volée, c'est le midlaner Rasmus "caPs" Winther qui a été sacré MVP de la rencontre. Présent sur 43 des 63 kills de la série, le Danois ne sera tombé qu'à cinq reprises. Une participation aux combats marqué par une moyenne de 673 dégâts par minutes, le meilleur score de la série. De son côté, c'est un excellent parcours que poursuit notre compatriote Targamas. Après deux titres en back-to-back aux European Masters, c'est maintenant dans la ligue reine du Vieux Continent que le Belge brille.

Pour rappel, c'est autour de son midlaner star caPs et de son tout aussi célèbre jungler Marcin "Jankos" Jankowski que la formation avait été remodelée lors du mercato d'hiver. Une reconstruction qui avait beaucoup fait parler, notamment avec le départ remarqué de l'ADC suédois Martin "Rekkles" Larsson, et qui finit par s'avérer payante. Reste à voir comment la formation se débrouillera lors du Mid-Season face aux équipes des autres ligues. On pense notamment aux Coréens de T1, à nouveau sacrés champions au terme d'un split de records.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top