Week-end de record pour T1

League of Legends | Un split entier invaincu, des records de kills et d’assists en LCK brisés. C’est un week-end historique que la légendaire structure T1 vient de signer à l’occasion de la dernière semaine de saison régulière du Spring Split de la ligue coréenne de League of Legends. On revient en profondeur sur un moment que la planète LoL n’est pas prêt d’oublier.

De Proximus

Partager cet article

Historique. Légendaire. Mythique. Les qualificatifs ne manquent pas pour décrire la saison régulière que viennent de réaliser les T1, l’une des plus anciennes organisations présentes sur le circuit mondial de League of Legends. La structure triple championne du monde termine sur la première place du podium de la saison régulière, sécurisant par la même occasion la meilleure place des play-offs.

Invaincus

Un simple coup d’oeil au ratio de victoires de Faker et ses collègues permet de saisir instantanément l’ampleur de l’exploit réalisé par l’équipe. En 18 matchs (joués en BO3; nldr), les T1 sont ressortis victorieux à chaque occasion. Encore mieux, sur les 43 parties disputées, la formation n’en aura concédé que 7.

C’est mieux. Bien mieux, que la version 2015 de l’équipe qui avait établi le précédent record. À l’époque, la formation de Marin, Bengi, Faker, Bang et Wolf avait sécurisé 13 victoires d’affilée avant de tomber face aux CJ Entus.

Des individualités percutantes

Si un tel record tient en respect à lui seul, les T1 ne se sont pas arrêtés là dans la performance. Car c’est tant par le collectif que par leurs individualités que les T1 ont brillé durant cette saison. La botlane de l’équipe, composée de Gumayusi et Keria, s’est notamment illustrée en brisant les records du plus grand nombre de kills et d’assists effectuées en une seule saison régulière.

L’ADC a clôturé les neuf semaines de compétition avec un compteur de kills fixé à 219. C’est 10 de plus que le précédent record établi en 2019 par Ruler, alors AD Carry des Gen G. Du côté de son support Keria, c’est avec 17 assists de plus que Wolf en 2015 que le joueur a fini la saison, portant son compteur au chiffre de 462.

© T1

Au-delà des valeurs, c’est surtout une démonstration de force fortement remarquée que les T1 viennent de réaliser. Les play-offs des différentes ligues majeures, dont la LCK débuteront sous peu, suivie par le MSI, la compétition organisée entre les champions des douze régions. Reste à voir quelle performance nous sortiront les hommes du coach moment, mais au vu de la forme affichée dernièrement Faker & co ne semblent pas partis pour s’arrêter.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top