10 : le Pays de Galles met fin à l’ère Wilmots chez les Diables rouges à l’Euro 2016

Dans le cadre de l'Euro 2020 de football, que tout le peuple belge attend comme le tournoi qui nous offrira enfin une victoire en tournoi international (en dehors des JO 1920), Proximus Pickx a épinglé 20 moments importants de l'histoire des Diables Rouges qui nous donnent la chair de poule... dans le bon ou dans le mauvais sens. L’Euro 2016 reste un mauvais souvenir pour la Belgique qui avait une belle carte à jouer. Face au Pays de Galles, les Belges et Wilmots ont atteint leur limite avant d’entamer un nouveau cycle.

Deux ans avant cet Euro disputée en France, les Diables rouges ont regouté à une compétition internationale lors de la Coupe du Monde au Brésil. Eliminés en quart de finale par l’Argentine, les Belges abordaient ce championnat d’Europe avec l’envie de jouer les premiers rôles. Ils ne sont pas favoris, mais ils ne sont pas loin de l'être.

Mais le chemin des Belges n’est pas simple, eux qui sont tombés dans le groupe de la mort avec l’Italie, la Suède et l’Irlande. L’aventure débute mal avec un revers 0-2 face à l’Italie et surtout une prestation peu aboutie. Les hommes de Marc Wilmots se reprennent face à l’Irlande (3-0) et assurent leur qualification avec un court succès face à la Suède (1-0). En huitième de finale, les Diables ne font qu’une bouchée de la Hongrie sur le score de 4-0. On croit la Belgique bien partie pour accéder à la finale, surtout dans une partie de tableau sans gros morceau

Le Pays de Galles, la bête noire

En quart de finale, les Belges affrontent le Pays de Galles. Deux nations qui se sont déjà affrontées lors de la phase qualificative avec un sérieux avantage pour les Gallois. Après un partage à Bruxelles et un score vierge, les coéquipiers de Gareth Bale vont s’imposer chez eux, profitant d’une erreur de Radja Nainggolan. La bande de Marc Wilmots est quand même favorite mais aussi déforcée. 

Kompany absent de la compétition, le coach fédéral doit aussi faire pour ce duel avec la suspension de Vermaelen et la blessure de Verthongen. Les jeunes Denayer et Jordan Lukaku, 21 ans, sont donc lancés dans le bain. Les jeunes Belges rentrent bien dans leur match et Radja Nainggolan, peu avant le quart d’heure, envoie un missile des 35 mètres. Hennessey ne peut que constater les dégâts. On pense alors la machine belge lancée vers les demi-finales. Mais elle va plutôt s’enrayer. 

Un manque cruel de solutions

Ce but fait douter les Diables plutôt que de leur donner confiance. La défense belge se fait avoir et Ashley Williams égalise à la 30e. Les hommes de Marc Wilmots ne parviennent pas à trouver la solution pour gêner leurs adversaires. A la pause, Wilmots sort Carrasco pour Fellaini et les choses vont mieux puisque les occasions se succèdent mais sans résultat.

Le réalisme a choisi son camp et Robson-Kanu, après s’être joué de la défense belge, fait 2-1. Les Belges, qui évoluent presque à domicile à Lille, près de la frontière belge, tentent alors le tout pout le tout mais Vokes met fin aux espoirs de Hazard et compagnie à 5 minutes du terme. 

Une énorme déception pour les Diables rouges avec des cadres qui n’ont pas joué à leur niveau mais aussi une défense remaniée beaucoup trop gentille face à l’expérience des Gallois qui seront défaits par le Portugal, vainqueur de la compétition. Après ce revers, Marc Wilmots a quitté son poste de sélectionneur.
 



Toujours plus d'articles "battements de coeur" ?

- 11 : la Belgique sort vainqueur d'un match de légende contre l’URSS au Mondial 86
- 12 : L' arbitre Kurt Röthlisberger a infligé une grosse gueule de bois aux Diables Rouges lors de la Coupe du Monde 1994
- 13 : Filip De Wilde loupe ses sorties contre la Turquie à l'Euro 2000
- 14 : Les Diables Rouges connaissent un véritable triomphe à l’Euro 1980, mais la fin est tragique
- 15 : La Belgique décroche la troisième place contre l’Angleterre à la Coupe du monde 2018
- 16 : Quand Romelu Lukaku délivrait la Belgique au terme d’un match fou contre les Etats-Unis
- 17 : Erwin Vandenbergh surprend l’Argentine au Mondial 1982
- 18 : Quand Romelu Lukaku envoie la Belgique au Brésil
- 19 : Le jour où Maradona brisa le rêve mondial belge
- 20 : Saeed Al-Owairan réduit en miettes les Diables Rouges à la manière de Maradona au Mondial 94

Euro 2020

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top