11: la Belgique sort vainqueur d'un match de légende contre l’URSS au Mondial 86

Dans le cadre de l'Euro 2020 de football, que tout le peuple belge attend comme le tournoi qui nous offrira enfin une victoire en tournoi international (en dehors des JO 1920), Proximus Pickx a épinglé 20 moments importants de l'histoire des Diables Rouges qui nous donnent la chair de poule... dans le bon ou dans le mauvais sens. Si les Diables Rouges ont obtenu un résultat historique lors du dernier mondial en terminant troisième, pendant longtemps c’est la campagne de 86 au Mexique qui faisait figure de référence. Avec, en point d’orgue, un match phénoménal contre l’URSS au cours duquel Stéphane Demol fit la différence.

Pour toute une génération, Mexico 86 était la plus belle page de l’histoire des Diables Rouges. Une 4e place obtenue après un parcours incroyable et une défaite en demi-finale contre l’Argentine d’un certain Diego Maradona.

Mais avant cela, la Belgique avait déjà réalisé un incroyable exploit en venant à bout de l’URSS. A l’époque, les Soviétiques étaient considérés comme l’une des meilleures nations au monde et faisaient partie des favoris de ce tournoi.

Déjouer les pronostics

Après un premier tour poussif, la Belgique se qualifie pour les huitièmes de finale et tombe contre l’ogre soviétique. Personne ne donne cher de la peau des Diables. Etonnamment, les hommes de Guy Thijs résistent bien.

Belanov ouvre le score à la 27e minute alors que Scifo parvient à égaliser peu avant l’heure de jeu. Belanov, encore lui, doublera la mise pour l’URSS à la 70e mais Ceulemans y répondra rapidement, à la 77e, sans qu’on ne sache toujours aujourd’hui si le Caje était hors-jeu ou non. Qu’importe. Au bout des 90 minutes, les deux équipes ne sont pas parvenues à se départager, à la grande surprise des supporters au stade de Leòn.

Demol sort de sa boite

Et c’est durant ces 30 minutes supplémentaires que la légende belge s’écrit. Les échanges sont équilibrés mais, à la 102e, Stéphane Demol place la Belgique aux devants pour la première fois du match. Incroyablement seul au petit rectangle, il reprend d’une tête rageuse un centre parfait d’Eric Gerets. 3-2, la Belgique est lancée.

Nico Claessen fera même 4-2 avant que Belanov n’inscrive un troisième but, cette fois sur penalty. 4-3, score final, la Belgique est en quart de finale.



Toujours plus d'articles "battements de coeur" ?

- 12 : L' arbitre Kurt Röthlisberger a infligé une grosse gueule de bois aux Diables Rouges lors de la Coupe du Monde 1994
- 13 : Filip De Wilde loupe ses sorties contre la Turquie à l'Euro 2000
- 14 : Les Diables Rouges connaissent un véritable triomphe à l’Euro 1980, mais la fin est tragique
- 15 : La Belgique décroche la troisième place contre l’Angleterre à la Coupe du monde 2018
- 16 : Quand Romelu Lukaku délivrait la Belgique au terme d’un match fou contre les Etats-Unis
- 17 : Erwin Vandenbergh surprend l’Argentine au Mondial 1982
- 18 : Quand Romelu Lukaku envoie la Belgique au Brésil
- 19 : Le jour où Maradona brisa le rêve mondial belge
- 20 : Saeed Al-Owairan réduit en miettes les Diables Rouges à la manière de Maradona au Mondial 94

Euro 2020

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top