18 : quand Romelu Lukaku envoie la Belgique au Brésil

Dans le cadre de l'Euro 2020 de football, que tout le peuple belge attend comme le tournoi qui nous offrira enfin une victoire en tournoi international (en dehors des JO 1920), Proximus Pickx a épinglé 20 moments importants de l'histoire des Diables Rouges qui nous donnent la chair de poule... dans le bon ou dans le mauvais sens. Si les Diables sont aujourd’hui l’une des meilleures équipes du monde, ils ont dû traverser le désert pendant quelques années. La fin de ce chemin de croix a été amorcée par un certain Romelu Lukaku, un soir d’octobre 2013. Un doublé en Croatie qui replace la Belgique sur la carte mondiale.

Au moment d’entamer les qualifications pour la Coupe du Monde 2014, la Belgique court après un grand tournoi depuis 2002. Mais cette fois-ci, les espoirs sont permis car les Diables disposent d’une belle génération appelée à grandir. Dans un groupe avec la Croatie, la Serbie, l’Ecosse, le Pays de Galles et la Macédoine, tout semble ouvert.
 
Au fil des matchs, le rêve semble devenir réalité et, le 11 octobre 2013, la Belgique peut assurer sa qualification en Croatie. Pour cela, la donne est simple, il faut l’emporter. Avec trois points, les Diables seront qualifiés pour le mondial au Brésil. Mais la Croatie n’est pas un oiseau pour le chat, quand bien même celui-ci aligne des De Bruyne, Witsel, Hazard ou Lukaku.

Pas encore une machine à marquer

Romelu Lukaku n’est, à l’époque, pas encore le monstre d’attaquant qu’il est aujourd’hui. Avant ce match en Croatie, le compteur du buteur est bloqué à 3 réalisations : 2 buts en Russie en 2010, 1 contre les Pays-Bas en 2012. Et il en est déjà à 22 sélections à ce moment-là. Pour certains, le risque de voir sa carrière chez les Diables faire un Nilis est grand. Heureusement, il s’est bien rattrapé depuis.
 
Dans ces qualifications, c’est surtout Christian Benteke qui est aligné comme attaquant titulaire dans le système de Marc Wilmots. Mais pour ce match décisif en Croatie, l’ancien sélectionneur national décide de faire confiance au jeune Lukaku. Un choix gagnant.

Deux premiers buts officiels

On ne joue que depuis 16 minutes quand la Croatie offre sur un plateau d’argent le ballon à Steven Defour. Le médian joue vite et lance en profondeur Romelu Lukaku qui fait, déjà, parler de sa vitesse et sa puissance. Il laisse sur place les défenseurs puis dribble le gardien croate pour ensuite ouvrir le score dans un goal vide.
 
Une vingtaine de minutes plus tard, c’est Witsel qui sert de rampe de lancement à l’attaquant. Lancé en contre, Lukaku copie quasiment sa précédente action, à ceci près qu’il tire d’abord sur Pletikosa. Mais le gardien laisse passer le cuir et Lukaku termine l’action derrière.
 
Avec ce doublé, la victoire s’imposera finalement 1-2, validant son ticket pour le Brésil avec la suite que l’on connaît. Trois victoires en poules, un match homérique contre les USA puis une élimination en quarts de finale par cette maudite Argentine. Et pour Lukaku, c’est aujourd’hui 59 buts en 91 sélections avec les Diables.
 

Euro 2020

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top