Ce week-end, la LEC voyait ses phases finales se dérouler avec un comme point d’orgue le couronnement d’un nouveau champion printanier sur le MOBA de Riot Games. Face à Rogue, c’est l’équipe des MAD Lions, dans laquelle on retrouve le belge Christophe “Kaas” van Oudheusden au poste de coach assistant, qui a créé l’exploit en s’emparant du titre après un reverse-sweep dont les fans se souviendront longtemps.

 

Ce week-end du 10 et du 11 avril aura bel et bien marqué les esprits des fans d’e-sport, et plus particulièrement du circuit européen de League of Legends. Dominé depuis près de cinq ans par les deux géants que sont Fnatic et G2 Esports, c’est pourtant une toute autre équipe que le circuit a couronné ce week-end. En effet, au terme d’une finale à couper le souffle, la jeune équipe des MAD Lions s’est imposée en 5 manches (3-2) face à l’équipe de Rogue, menée par le jeune ADC français Steven “Hans Sama” Liv.

Pour rappel, les MAD Lions avaient terminé la saison régulière en 3ème position, juste derrière des équipes plus que rôdées : G2 Esports, glanant la première place grâce à un tiebreaker remporté, et Rogue. Une position qui place les jeunes lions face à Rogue dès le premier round, après que G2 ait choisi d’affronter Schalke 04. Et malgré les pronostics, pour la plupart remportés haut la main par les Rogue, ce sont finalement les jeunes joueurs de James “Mac” MacCormack qui s’imposaient sur le score sans appel de 3-1. Même constat une semaine plus tard face aux vétérans confirmés de G2 Esports, pourtant loin de montrer le style de jeu explosif qui les caractérisent si bien.

Après avoir ainsi renversé les deux géants de ce split, il était temps de remettre le couvert ce dimanche, à nouveau face aux Rogue, qualifiés en finale après une folle remontée du loser bracket. C’est la rage au ventre que débarquaient les deux équipes aux studios berlinois de la LEC. Les deux premières manches étaient remportés par les Rogue. Si la première donnait une impression de franche domination par les équipiers de Hans Sama et Larssen, la deuxième manche laissait apercevoir des MAD Lions bien plus confiants dans leurs plays.

Et alors que le scénario le plus simple aurait envoyé Rogue vers le premier titre de son histoire après une troisième manche rondement menée, c’est en définitive l’un des reverse-sweeps (Remonter au score pour gagner le match après avoir été dominé dès le début; ndlr) les plus mémorables de la ligue qui attendait le public. En effet, grâce à des compositions bien maitrisées et une réalisation quasi sans fautes, ce sont finalement les MAD Lions qui s’imposaient sur les trois dernière manches, laissant un sacré goût d’inachevé dans la bouche de leurs adversaires et mettant une ambiance hors du commun dans le studio, pourtant vidé de son public.

La bonne nouvelle, c’est la présence du Belge Christophe “Kaas van Oudheusden au sein du coaching staff. Présent depuis décembre 2019 sous le tag de coach stratégique dans l’organisation espagnole, le jeune belge est donc l’un des architectes de cette franche réussite, aux côtés du coach britannique James “Mac” MacCormack. Après avoir mené cette jeune équipe en phase de play-in des Worlds après seulement deux saisons disputées en Europe, c’est maintenant sur le toit de cette dernière que les MAD Lions le Belge a élu domicile. “Honnêtement je ne sais pas quoi dire, on l’a fait! On a réussi à remporter la LEC! Maintenant on va devoir scrim DAMWON pour se préparer pour le MSI.” nous déclarait-il, le sourire aux lèvres, ce lundi matin.

Il faudra désormais assumer ce nouveau titre de champion et plus spécifiquement les responsabilités que ce dernier impliquent. Première étape : le Mid-Season Invitational qui accueillera au début du mois de mai les champions en titre des 12 ligues majeures qui composent l’écosystème e-sportif League of Legends. Ce dernier, organisé à Reykjavik permettra aux jeunes champions d’Europe de se mesurer à plusieurs équipes de taille, comme les DAMWON Gaming, champions du monde en titre.

Copyright visuel : LEC / LoL Esports