Un espace bureaux sans connectivité en fibre optique ? Impossible.

Publié le 27/07/2020 dans Innovation

Un espace bureaux sans connectivité en fibre optique ? Impossible.

La connectivité est le deuxième critère le plus important pour les utilisateurs d’espaces de bureaux. Grâce au système d'évaluation WiredScore, les propriétaires peuvent améliorer et promouvoir la connectivité de leurs biens. La fibre joue ici un rôle important.

La connectivité fixe et mobile est une exigence des locataires professionnels. C’est un peu comparable à la climatisation. Il y a 20 ans, la climatisation dans un immeuble n'était pas un must, mais plutôt une option supplémentaire. Aujourd'hui, vous ne pouvez pas imaginer mettre en location ou louer un immeuble sans climatisation.

Une connectivité incontournable

Pourtant la connectivité est un critère encore trop souvent absent des cahiers des charges du secteur de l’immobilier, selon Frédéric Motta, directeur général du système de labellisation WiredScore en France : “Selon certaines études, la valeur locative des immeubles affichant, entre autres, une connectivité labellisée profite d’une survaleur allant jusqu’à 7 % et d’un taux de surfaces vacantes deux fois moins élevé. La connectivité des bâtiments est devenue un must.”

La connectivité doit être prévue lors des premiers plans du bâtiment. L’objectif est d’offrir aux futurs locataires la meilleure expérience possible dès jour un.

Un nouveau réflexe nécessaire

En Belgique, la fibre optique offre une réponse immédiate à la demande croissante de connectivité. Son déploiement est structuré, et l’objectif est de couvrir plus de la moitié des entreprises de notre tissu économique d’ici 2025. “Force est de constater que les opérateurs Telecom ne sont pas nécessairement contactés avant la rénovation ou la construction d’un bâtiment destine à l’usage professionnel.

C’est justement lors de la construction ou rénovation qu’il faut prendre en compte la connectivité du futur que représente la fibre. Nous voulons inverser cette tendance grâce notamment à WiredScore, avec un audit indépendant préalable assuré par SOCOTEC”, explique Laurent De Meutter, Director Network Stakeholder Management chez Proximus.

Le label WiredScore

Né en 2013 aux États-Unis, WiredScore gère un système d'évaluation destiné aux immeubles de bureaux, qui permet de comprendre, d’améliorer et de promouvoir la connectivité des biens. Frédéric Motta : “Notre référentiel analyse l’infrastructure de connectivité de l’immeuble, sa capacité de résilience, ainsi que la disponibilité des installations pour les occupants.” La redondance est également un critère essentiel : la fibre optique devra cheminer via deux voies différentes afin de garantir une continuité à toute épreuve.

Labellisation en mode co-création

Le label WiredScore a déjà fait ses preuves dans huit pays à travers le monde. Après les États-Unis, le Canada, la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, l’Irlande, les Pays-Bas, et l’Australie, le système de labellisation est propulsé en Belgique.

“Plus de 2.600 immeubles sont labellisés dans le monde, pour l’équivalent de 60 millions de mètres carrés et de plus de 600 clients actifs. Un très beau groupe de travail virtuel potentiel, qui nous permet de faire évoluer nos critères techniques en fonction de la demande réelle du marché. Nous sommes donc capables de prendre du recul et d’agir en mode co-création de manière efficace”, explique Frédéric Motta.

La connectivité des bâtiments doit être prévue dès les premiers plans du bâtiment.

Frédéric Motta, directeur général de WiredScore France

author

SOCOTEC, acteur de la labellisation

Éviter l’interruption, c’est l’objectif de tous les acteurs économiques, mais aussi du label WiredScore pris en main par SOCOTEC en Belgique. Le bureau d’expertise indépendant est présent dans 23 pays à travers le monde et est représenté par 8.700 collaborateurs.

“Nos ingénieurs apportent une vue globale sur le bâtiment, contrairement aux autres prestataires du projet qui n’analysent que leurs propres compétences dans les projets de construction ou de rénovation. Nous apportons une expertise technique minutieuse et nous conseillons les parties dans un esprit de vision à long terme. L’objectif est d’être en conformité avec le cahier des charges du maître d’ouvrage, mais aussi de celui qui exploite le bâtiment. Le propriétaire peut assurer un service et une connectivité de qualité pendant que SOCOTEC en vérifie le bon fonctionnement”, nuance John Op de Beeck, Managing Director de SOCOTEC BELGIUM.

Nous apportons une expertise technique minutieuse et nous conseillons les parties dans un esprit de vision à long terme.

John Op de Beeck, Managing Director de SOCOTEC BELGIUM

author

Une labellisation et un accompagnement

Selon Laurent De Meutter, certains promoteurs immobiliers pensent que la question de la connectivité est l’affaire du locataire. “Rien n’est moins vrai, et il est essentiel de prévoir la connectivité lors de construction ou rénovation du bâtiment, dans l’optique de faciliter sa promotion et sa commercialisation. Un bâtiment se loue plus facilement si la connectivité est assurée. Cette tendance est déjà prouvée à l’étranger et commence a apparaitre en Belgique.”

Vers un déploiement proactif de la fibre

Si WiredScore propose quatre niveaux de labellisation, Frédéric Motta souligne qu’il s’agit d’un processus continu d’amélioration pour les acteurs de l’immobilier. À terme, l’objectif du secteur est de passer d’une observation réactive à une réflexion proactive, en collaboration avec les opérateurs télécom. “Nous déployons un réseau de fibre ouvert aux autres opérateurs. Il existe déjà plus de 14 accords de partenariat afin d’offrir une vision à plus long terme et une meilleure connectivité aux clients et aux utilisateurs finaux”, ajoute Laurent De Meutter.

Miser sur la fibre, c’est miser sur une bande passante illimitée et un temps de latence nettement réduit.

Laurent De Meutter, Director Network StakeholderManagement chez Proximus

author

La fibre comme clé de la transformation numérique

À côté des technologies hertziennes ou du cuivre, la fibre représente une des clés majeures du succès de la transformation numérique du secteur immobilier. “Miser sur la fibre, c’est miser sur une bande passante illimitée et un temps de latence nettement réduit. On comprend vite l’importance de ce choix par rapport à l’accroissement des solutions Cloud par exemple”, indique Laurent De Meutter de Proximus.

Souhaitez-vous raccorder votre immeuble de bureaux à la fibre optique ?

Contactez Natasa Simovic, Journey Manager chez Proximus.

Souhaitez-vous labelliser votre bâtiment avec WiredScore ?

Contactez John Op de Beeck, Managing Director de SOCOTEC BELGIUM.

Experts

Nos experts vous tiennent au courant des dernières nouvelles et tendances pour les professionnels de l'ICT.

Les autres articles de Experts