×
×

Un bureau de recrutement numérique au port d’Anvers

par One magazineNos clients témoignent07/04/2017

Un bureau de recrutement numérique au port d’Anvers

Comments

Au port d’Anvers, les travailleurs portuaires n’ont plus besoin de se rendre au bureau de recrutement pour recevoir leur travail du jour. Via la plateforme MyCepa, ils peuvent se connecter à distance et accéder à diverses applications RH.

Au port d’Anvers, tous les travailleurs ne sont pas employés de façon permanente par une entreprise portuaire. Une partie d’entre eux se voient attribuer un travail sur une base journalière au bureau de recrutement, surnommé ‘le kot’ au port. Cepa a numérisé ce processus de recrutement. 

“Avant, les travailleurs portuaires devaient se présenter au kot tous les jours en personne”, explique Filip Matton, conseiller en organisation et responsable IT chez Cepa. “Avec la plateforme MyCepa, ce n’est plus nécessaire. Le travailleur portuaire signale sa disponibilité sur l’application Digikot (qui tourne sur la plateforme MyCepa), il y indique ses préférences pour certains travaux, et reçoit une réponse de l’entreprise recrutant via Digikot.” Grâce à la méthode numérique, le travailleur ne doit plus se rendre au local de recrutement et la répartition des travaux est plus simple et plus efficace.

Simplicité avant tout

Digikot est une création de Cepa, en collaboration avec le partenaire Proximus ACA, et fonctionne comme un portail RH. Les travailleurs portuaires demandent les instructions de travail sur la plateforme MyCepa, mais ils y enregistrent aussi leurs jours de vacances, par exemple. Avec l’introduction de l’application Digikot, Cepa a mis 4.800 tablettes à la disposition des travailleurs portuaires. “Tous ceux qui travaillent via le local de recrutement ont reçu un iPad mini”, poursuit Filip Matton. “Il s’agit d’un groupe d’utilisateurs très disparate rassemblant jeunes et moins jeunes, peu ou hautement qualifiés.” 

C’est pour cette raison que Cepa a rendu l’utilisation de la tablette et de l’application très simple. “Nous avons tout préconfiguré. Il suffit au travailleur de s’identifier avec son nom d’utilisateur et son mot de passe.” Pour ceux qui le souhaitent, Cepa propose une petite formation au système. Quelque 500 travailleurs s’y sont déjà inscrits. Cepa fournit également des informations en ligne, ainsi qu’un programme d’e-learning.

Un vrai partenaire

Pour offrir le support adéquat, Cepa avait besoin d’une solution de Mobile Device Management (MDM). “Nous nous sommes adressés à Proximus”, indique Filip Matton, “qui nous a proposé Mobile Iron comme solution la plus adéquate.” Proximus a agi en véritable partenaire en menant les négociations sur les licences avec Mobile Iron au nom de Cepa. “Proximus a aussi supervisé toute l’installation sur le plan de la sécurité, ainsi que la pré-configuration des appareils”, poursuit Filip Matton. “Nous avons ainsi pu compléter nos connaissances grâce à l’expertise de Proximus, ce qui a permis une mise en application très rapide du système.”

Un réseau renforcé

La distribution des tablettes a commencé en octobre 2016, à raison de 120 par jour. “Il n’est pas toujours simple de se connecter au port avec le wi-fi. En cas de problème de connexion, Proximus apportait immédiatement une solution en faisant une analyse à distance.” 

En combinant Mobile Iron à l’iPad mini, Cepa mise sur la simplicité. “Un seul type d’appareil, géré de manière sécurisée et transparente”, résume Filip Matton. Pendant une période de transition, les travailleurs portuaires se rendent avec leur tablette au kot, où des collaborateurs de Cepa sont présents pour répondre à leurs éventuelles questions. “D’ici l’été, les travailleurs devraient être de plus en plus nombreux à s’identifier sur Digikot depuis leur domicile”, conclut Filip Matton.

Avantages
  • Moins de déplacements et un gain de temps pour les travailleurs portuaires
  • Un accès en ligne à diverses applications RH
  • Une gestion simple et sécurisée du parc d'appareils
  • Un déploiement efficace de tablettes préconfigurées

Filip Matton est un ancien pilote de F16 arrivé, dit-il, par hasard dans le monde de l’IT. Il a travaillé pour différents intégrateurs et est aujourd'hui conseiller en organisation et responsable IT chez Cepa.

Cepa organise la politique sociale des manutentionnaires de marchandises au port d'Anvers. L'organisation assure la gestion du personnel pour 8.200 travailleurs portuaires et la concertation sociale avec 120 entreprises.

Plus d'informations sur:

  • Mobile Device Management
  • Mobile Iron

Partagez votre avis sur cette nouvelle

Vous souhaitez partager votre avis ou commenter cette nouvelle?

Pour commenter veuillez vous loguer sur facebook.

Filtrage de Nouvelles par :

Contactez-nous

Nos collaborateurs sont prêts à vous aider !

Contactez-nous