×
×

Santé numérique : faire face aux evolutions d’e-health

par OneVision09/05/2018

Santé numérique : faire face aux evolutions d’e-health
Le vaste dossier de la santé numérique va bien au-delà des apps conviviales pour l’utilisateur, de la téléconsultation et de la prescription électronique. L’enjeu est d’uniformiser les technologies mises au service des praticiens et des patients.

Que l’on dise e-santé, santé numérique ou santé connectée, l’objectif majeur est clair : simplifier et généraliser la communication et le partage des données d’ordre médical afin d’améliorer la qualité des traitements et d’en optimiser les coûts. Une simplification qui permettra également au patient de s’impliquer dans le suivi de sa santé”, explique Frédéric. “Dans ce vaste domaine de la santé, Proximus s’attribue un rôle important en facilitant et en standardisant les échanges de données (médicales et non-médicales) par l’automatisation et l’optimisation des processus au profit de l’efficacité et de la qualité de la communication.”

Nous nous concentrons sur la collecte des informations autour des patients et celles fournies par les machines ou les objets connectés.

- Frédéric Helding , BDM Digital Transformation Healthcare chez Proximus

Un constat majeur

Qu’il s’agisse de centres hospitaliers ou de maisons de repos, un regroupement des données en réseau va mener à une optimisation encore jamais atteinte des processus et de l’efficience. Fayçal : “Le personnel soignant doit être déchargé des tâches administratives ou techniques pour pouvoir consacrer plus de temps aux patients et à la sécurisation des pratiques médicales. Il s’agit de faire face à l’émergence des enjeux économiques liés au traitement des maladies. De quoi accélérer le développement de l’e-santé. Et c’est là que nous faisons la différence.” Frédéric : “Nos technologies permettent d’évoluer vers une médecine en temps réel : savoir où se trouvent des objets connectés et des personnes impliquées (patients, médecins, infirmières…), optimiser le trajet des ambulances, communiquer à distance avec des spécialistes… et surtout, simplifier les gestes quotidiens.”

Technologie vs mentalités

Les progrès technologiques sont nombreux. Mais les mentalités ont-elles évolué sur le même tempo ? “Ce marché spécifique doit encore résoudre des défis, et il existe forcément des contraintes liées au caractère personnel des données exploitées, mais aussi à l’organisation de l’IT au sein des centres de soins. Une chose est certaine : nos technologies sont prêtes. Mais des changements organisationnels doivent également être opérés. Cela demande des nouvelles compétences. Les acteurs du secteur doivent comprendre qu’ils ne font pas face à une charge supplémentaire, mais bien à un générateur de croissance de leur core business : la santé”, explique Frédéric.

Et demain ?

Bien choisir les technologies à mettre en oeuvre et sécuriser le stockage des données sont des défis de taille. “Nous nous concentrons sur la collecte des informations autour des patients et celles fournies par les machines ou les objets connectés. Nous savons que dans le cadre de l’IoT, le vrai moteur de l’e-santé sont les données collectées et ce qu’elles nous révèlent. Or il faut s’attendre à une forte croissance du nombre d’objets connectés dans les cinq années à venir, que l’on estime à environ le double par rapport à aujourd’hui. D’autre part, les soins seront réalisés de manière fort différente, compte tenu de la réduction des temps de séjour en milieu hospitalier et du glissement des soins vers des institutions spécialisées, voire à domicile. L’enjeu de la mobilité pour les professionnels devient alors vite clair, tout comme le besoin de communication, de méthodes collaboratives multimédias et d’échanges de données”, affirme Frédéric.

Disons adieu aux silos technologiques et organisationnels, pour évoluer vers une médecine en temps réel.

- Fayçal Al Naassan, Business Decelopment & Innovation Manager at Proximus

Médecine en temps réel

“Les regards seront tournés vers les smartphones : l’outil d’identification personnelle et unique de l’utilisateur. L’expérience du professionnel et du patient doit donc être simplifiée grâce à des solutions peu ou non-intrusives. Disons adieu aux silos technologiques et organisationnels, pour évoluer vers une médecine en temps réel. Le défi est de faire converger les technologies existantes pour permettre le développement de ces nouvelles solutions. Et selon moi, la vraie ligne d’arrivée sera une sorte de plateforme unique, un écosystème”, conclut Fayçal.

Plus d'informations sur:

  • E-healthcare
  • transformation numérique

Filtrage de Nouvelles par :

Autres nouvelles

Contactez-nous

Nos collaborateurs sont prêts à vous aider !

Contactez-nous