×
×

Douze CIO du secteur hospitalier parlent d’e-Santé

par Proximus teamProximus03/07/2018

Douze CIO du secteur hospitalier parlent d’e-Santé
Les défis organisationnels et culturels de la transformation digitale sont de taille et la transversalité est essentielle dans un secteur où l’innovation numérique et la santé des patients vont de pair.

Voulez vous en savoir plus sur la santé numérique ?

Livre blanc  Découvrez tout sur l’E-santé

Autonomiser et simplifier les soins de santé

L’apport technologique de Proximus dans le cadre de la transformation digitale du secteur des soins de santé n’est pas récent. Il s’agit de mettre en place une stratégie globale centrée sur une prise en charge du patient bien sûr à l’intérieur des centres hospitaliers, mais également en dehors. L’uniformisation des technologies implémentées doit profiter aux praticiens et aux patients. “On peut considérer que plus de 50 % du temps du personnel infirmier est pris par des tâches administratives, au détriment du temps consacré aux soins. Une situation qui mène à n’avoir en moyenne qu’à peine cinq minutes par jour à accorder au contact personnel avec le patient. À quoi il faut ajouter le risque d’erreurs dû au contexte d’urgence. La transformation digitale prend tout son sens dans ce secteur”, explique en début d’exposé Frédéric Helding, BDM Digital Transformation Healthcare chez Proximus.

L’expérience du patient comme priorité

Dans le secteur des soins de santé, la meilleure approche numérique est celle qui va prendre en considération l’expérience de l’utilisateur final : le patient. Les nouvelles solutions font appel à un environnement multi-channel connecté à différentes plateformes. “L’objectif est de mettre en place des outils dynamiques dans une démarche en temps réel. Pouvoir localiser et informer le patient, le conseiller pour bien préparer son entrée en milieu hospitalier, mais aussi gérer la signalisation en interne et adapter l’information diffusée en salle d’attente… Le patient de demain peut déjà recevoir une information proactive via SMS ou la voix”, explique Frédéric Helding.

quote

On peut considérer que plus de 50 % du temps du personnel infirmier est pris par des tâches administratives, au détriment du temps consacré aux soins. La transformation digitale prend tout son sens dans ce secteur.

quote

Frédéric Helding, BDM Digital Transformation Healthcare chez Proximus

L’efficacité par la collaboration

Maintenant que les gens sont connectés, on peut connecter les objets pour étendre la collaboration et optimaliser les ressources. Car les soins des patients vont s’organiser à l’intérieur comme à l’extérieur de l’hôpital. Il s’agit d’améliorer et d’intégrer les outils de cette collaboration, pour que les solutions déployées puissent améliorer la disponibilité des collaborateurs. Et même de co-créer des solutions sur mesure inspirées des pratiques existantes. “Le temps réel et la mobilité, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de nos sites, sont essentielles compte tenu de notre métier et de notre environnement multi-sites. Nous pouvons répondre à ces défis, grâce entre autres, à la solution FMU (Fixed Mobile Unification) de Proximus”, explique Jean-Pierre Binon, directeur TIC de l’ISPPC dont fait partie le CHU de Charleroi. “En ce qui nous concerne, la couverture mobile est assurée du niveau -2 à l’étage +5”, ajoute Olivier Remacle, CIO du Chirec.

  1. Un data center agile (absorption d’un maximum de données)
  2. Une infrastructure réseau solide (reconnaissance des différents flux)
  3. Une stratégie de sécurité bien pensée
  4. Une plateforme collaborative complète (voix, vidéo, data…) video, data, enz.)
Quand innovation rime avec real-time

Pour le smart building que représente l’hôpital de demain, et qui s’invitera au domicile du patient, le principe de base réside dans la gestion d’un ensemble d’alarmes. Les événements successifs ne sont plus relayés par de traditionnels serveurs d’alarme, mais au travers de notre plateforme IoT. “Pouvoir gérer ces sources externes peut s’avérer complexe. Il faut simplifier, et la solution repose sur un système de gestion en temps réel. On passe alors d’une problématique locale à une solution au niveau IoT. Et les exemples ne manquent pas : traçabilité des patients, monitoring de températures, paramètres vitaux, smart parking, smart glasses…”, explique Frédéric Helding.

77 sites connectés en temps réel à Charleroi

Jean-Pierre Binon n’a pas tardé à simplifier la communication des différents acteurs répartis sur les 77 sites opérationnels gérés par l’ISPPC, l’Intercommunale de Santé Publique du Pays de Charleroi. Fournir grâce à une interface conversationnelle, la bonne information, au bon format, au bon moment et à la bonne personne afin qu’elle puisse si nécessaire agir très rapidement est l’objectif fixé et atteint grâce à la plateforme d’orchestration multi-réseau et multi-protocole mise en place. “Notre plateforme possède deux grandes fonctionnalités : d’une part, coupler des technologies d’ancienne et de nouvelle générations, d’autre part, faire converger des solutions silos. C’est ainsi que dans le cadre du transport intersites de prélèvements sanguins par exemple, un capteur de température placé dans les frigo-box génèrera en temps réel une alarme sur le GSM avec fonction FMU du chauffeur en cas de dépassement du seuil déterminé.”

quote

Pour préparer l’avenir, nous avons créé un data center évolutif, et nous avons surinvesti dans la fibre optique afin de garantir une digitalisation supportable par le réseau.

quote

Olivier Remacle, CIO chez Chirec

Surinvestir pour préparer l’avenir

Le nouveau centre hospitalier du groupe Chirec est probablement l’exemple le plus parlant en ce qui concerne l’avenir. Il s’agit ici de huit niveaux représentant une superficie totale de 100.000 m², 550 chambres et 35 salles d’opération. “Notre approche place le patient au centre, et notre architecture réseau sophistiquée prend en compte toutes les fonctionnalités propres aux différents métiers. Pour préparer l’avenir, nous avons créé un data center évolutif, et nous avons surinvesti dans la fibre optique afin de garantir une digitalisation supportable par le réseau”, explique Olivier Remacle.

Digitaliser pour un confort inégalé

Du côté du confort des patients, le dénominateur commun est la télévision. “La télévision est et reste un must pour le patient. Nous sommes allés plus loin en installant une télévision connectée offrant non seulement une chaîne d’information interne et des programmes à la demande, mais également une restauration à la carte. Tout est personnalisé et le choix proposé est bien sûr adapté au dossier médical du patient et à son profil diététique. Notre solution est évolutive, et nous avons bâti un socle très robuste en vue des dix prochaines années”, précise Olivier Remacle.

Découvrez l’avis de trois CIO du secteur hospitalier à propos de leur transformation digitale.

CIO’s parlent

Plus d'informations sur:

  • transformation numérique
  • E-Health

Filtrage de Nouvelles par :

Autres nouvelles

Contactez-nous

Nos collaborateurs sont prêts à vous aider !

Contactez-nous