Les Diables de demain : Anthony Descotte veut imiter Loïs Openda

Espoirs | A 19 ans, Anthony Descotte pourra-t-il un jour porter le maillot des Diables Rouges ? Le Hennuyer n’est peut-être pas encore prêt aujourd’hui mais un exemple récent pourrait lui donner confiance, celui de Loïs Openda.

De Pickx

Partager cet article

Anthony Descotte est du genre baroudeur. Sa formation, il l’a effectuée dans plusieurs clubs. Il y a d’abord eu la Jeunesse Taminoise, où il a débuté le football, puis Heppignies-Lambusart-Fleurus, Mons, Anderlecht, le Standard et enfin Charleroi, sa terre natale, où il a fait son retour en septembre 2019, à 16 ans. S’il n’a pas pu goûter à la D1 cette saison-là, il a tout de même été plusieurs fois sur le banc et il devra attendre l’ultime match de la saison régulière suivante pour disputer ses premières minutes.

A l’époque, on présente l’attaquant comme un grand espoir du club carolo qui peine à sortir des jeunes. Descotte pourrait bien être celui qui redonne à la post-formation zébrée ses lettres de noblesse. L’an dernier, Descotte joue un peu plus : 9 matchs et 186 minutes. On sent que le garçon peine à s’imposer avec Ed Still. Même topo cette saison et l’arrivée de Mazzu ne change pas grand-chose. Pour le joueur, un départ s’impose cet hiver. « Il était temps d’aller tenter ma chance ailleurs et de voir comment ça peut se passer », expliquera plus tard le joueur au Soir.

Les Pays-Bas pour éclater ?

Charleroi comprend que son joueur a besoin de plus de temps de jeu et s’accorde avec Utrecht pour un prêt de 18 mois. Mais preuve que les Zèbres ne croient peut-être pas tellement en leur jeune, ils assortissent la location d’une option d’achat. Pourquoi les Pays-Bas ? Un conseil de son agent. « Mon agent a poussé pour que j’y aille car c’est un bon championnat pour les attaquants. On verra dans les mois qui arrivent, mais c’était probablement la bonne solution pour moi. »

Réputé pour son jeu offensif, le championnat néerlandais a déjà permis l’explosion de pas mal de talents belges offensifs. On se souvient de Chadli, Mertens mais surtout plus récemment de Loïs Openda. « Il ne jouait pas en Belgique, a été prêté aux Pays-Bas et a commencé à jouer. Il a claqué des buts et là il se retrouve à Lens et pareil, il marque. C’est un parcours que je dois regarder et essayer de reproduire », raconte Descotte.

Pas encore prêt

Pour le moment, Anthony Descotte trimballe surtout sa solide carcasse (1m80) avec l’équipe B du club néerlandais, en deuxième division. En 4 rencontres, il a joué 315 minutes et marqué 2 buts. Avec l’équipe première, il a également participé à 4 matchs mais pour seulement 88 minutes mais 1 but tout de même.

Il va encore falloir un peu de temps avant que le Hennuyer soit prêt pour les Diables Rouges. Cela passera également par s’imposer en U21 où il ne compte pour le moment que 3 caps. L’Euro Espoirs pourrait être un déclic pour lui s’il venait à y performer. Pas de panique pour autant car Descotte n’a pas encore 20 ans. A cet âge-là, Loïs Openda n’était pas très loin non plus dans sa carrière. Alors, qui sait ?

Fan de notre série ? Découvrez ces autres talents :

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top