Les coups de poker au Mondial : Karl Rappan envoie la Suisse en quart de finale grâce à son verrou

Football | Etre un si bon tacticien qu’un système porte votre nom ou votre griffe est peut-être l’un des Graal que beaucoup de coachent cherchent à atteindre. Karl Rappan l’a fait grâce à un système défensif ingénieux : le verrou suisse.

De Pickx

Partager cet article

Au début des années 30, une tactique s’impose un peu partout dans le monde du football, le WM. Ce système installe les joueurs avec un trois arrière, accompagné de deux médians défensifs. Devant eux, on retrouve deux médians offensifs et trois attaquants. Les dix joueurs de champ sont vraiment coupés entre l’attaque et la défense. Le WM impose de disposer de beaucoup de qualités individuelles car il offre pas mal d’espaces tant derrière que devant.

Karl Rappan, un Autrichien de 30 ans et qui entraine le Servette puis le Grasshopper en Suisse, estime que ce système n’est pas le mieux adapté à ses hommes et va tout changer. Un coup de génie qu’il appliquera ensuite à la sélection nationale suisse lui permettant de réaliser de très bons résultats.

Créateur du libéro

Karl Rappan estime que le collectif doit primer sur les individualités quand celles-ci ne sont pas capables de rivaliser. L’Autrichien décide de passer à quatre derrière avec un bloc compact mais au jeu agressif une fois que l’adversaire passe dans sa moitié de terrain. Derrière, trois hommes sur les quatre doivent être au marquage individuel tandis que le quatrième est plus libre.

D’une certaine manière, on peut dire que Rappan a inventé le rôle de libéro car il donne ainsi à son quatrième défenseur la tâche de colmater les éventuelles brèches. Le coach utilise un mélange de marquage individuelle et de zone qui permettra à la Suisse de forger ses résultats.

Trois Coupes du monde

Arrivé une première fois à la tête de la Nati en 1937, il qualifie la nation helvétique pour la Coupe du monde en France l’année suivante. La Suisse élimine l’Allemagne nazie grâce à ce système mais échoue ensuite en quart de finale. En 1953, Rappan revient une troisième fois à la tête de l’équipe alors que la Suisse doit accueillir le tournoi de 1954. Les Suisses battent l’Italie en poule à deux reprises et se retrouvent à nouveau en quart de finale où l’Autriche les balayera 5-7 !

En 1960, Rappan revient une dernière fois à la tête de la Nati avec l’objectif de qualifier le pays pour la Coupe du monde de 1962 au Chili. Il y parviendra mais la Suisse ne remportera aucun de ses matchs de poule et sera rapidement éliminée. Rappan reste l’entraineur ayant dirigé la Suisse le plus de fois avec 77 rencontres sous ses ordres pour 29 victoires. Un record en Suisse. Son verrou inspirera par la suite les Italiens pour leur fameux catenaccio.

Vous aimez les coups de poker? Rendez-vous sur https://prono.pickx.be/, challengez vos amis et remportez peut-être l'un des magnifiques prix.

Toujours plus de coups de poker ?

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top