Les coups de poker au Mondial : Rummenigge fait basculer le match contre la France en 1982

Diables Rouges | Le match France – Allemagne de 1982 est resté dans la mémoire collective comme celui de l’attentat de Schumacher sur Battiston. On se souvient que ce sont les Allemands qui ont émergé mais pas spécialement que c’est Rummenigge qui a changé le cours des événements, alors qu’il était blessé.

De Pickx

Partager cet article

Chez les Français, la demi-finale de Coupe du monde de 1982 face à l’Allemagne reste un match à part dans l’histoire. Ils ne comprennent toujours pas comment Harald Schumacher, le gardien allemand, a pu rester sur la pelouse après sa sortie kamikaze sur Battiston, sorti sur civière. Pour eux, c’est clair, la victoire leur a été volée.

Dans leur récit, ils oublient souvent de rappeler que le match a véritablement basculé quand un certain Karl-Heinze Rummenigge est entré au jeu. Un joueur blessé en plus. Mais le facteur X de ce match qui a permis aux Allemands de se hisser en finale, c’est bien le joueur du Bayern Munich. Sans lui, l’histoire aurait peut-être été totalement différente.

Joueur performant mais diminué

Le début de tournoi des Allemands est poussif et ils doivent leur qualification hors des poules grâce au match de la honte contre les Autrichiens. Un 0-0 qui arrange tout le monde et met l’Algérie dehors. Mais dans ce marasme, un homme sort du lot : Karl-Heinze Rummenigge. L’attaquant, récent Ballon d’Or, a planté 4 buts.

Face à la France, il n’est toutefois pas présent dans le onze de base. Et pour cause, Rummenigge s’est claqué et n’est pas en mesure de tenir 90 minutes. Jupp Derwall, le sélectionneur allemand, prend donc le risque de s’en priver et de ne l’utiliser qu’en cas d’extrême nécessité. Et ce cas de figure va se présenter durant les prolongations.

Le risque paye

Après ne pas avoir réussi à se départager sur la pelouse de Séville, Français et Allemand sont obligés d’aller aux prolongations. La France est mieux dans son match, cadenasse bien les Allemands et Marius Trésor plante le 2-1 assez rapidement. Les Bleus sont-ils lancés sur la voie du succès ? C’est évidemment mal connaître les Allemands, comme le formulera quelques années plus tard l’Anglais Gary Lineker.

Derwall décide alors de faire monter Rummenigge. La France plante un troisième but via Giresse. Pourtant, personne ne pense que le match est terminé. Car même diminué, Rummenigge semble plus en forme que beaucoup des Français. La soirée est chaude, moite à Séville et les Bleus sont fatigués, épuisés même. Rummenigge multiplie les courses dans tous les sens et finit de fatiguer la défense française.

A la 102e, Rummenigge ramène le score à 3-2. La France est encore devant quand les deux formations changent de côté mais l’avantage est de courte durée. A la 108e, Fischer égalise. Les Allemands ont retrouvé un mental d’acier avec l’entrée au jeu de leur capitaine. Et lors de la séance de tirs au but, la Mannschaft et Rummenigge ne tremblent pas pour écarter la France.

Vous aimez les coups de poker? Rendez-vous sur https://prono.pickx.be/, challengez vos amis et remportez peut-être l'un des magnifiques prix.

Toujours plus de coups de poker ?

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top