Les grands récits de la Coupe du monde : l'Iran et les États-Unis jouent le match de la réconciliation

Football |

Lors de la Coupe du monde 1998, l'Iran et les États-Unis se sont affrontés pour la première fois. Pour l'Iran, ce fut un match mémorable car ils ont prouvé qu'ils étaient les meilleurs le temps d'un match contre leur éternel rival politique. Une victoire symbolique.

De Pickx

Partager cet article

Le 21 juin 1998, l'Iran et les États-Unis s'affrontent lors de la Coupe du monde en France. Le fait que tous deux aient été versés dans le même groupe a immédiatement fait sensation. Les relations entre l'Iran et les États-Unis ont toujours été très tendues, notamment à cause de la prise d'otages de l'ambassade américaine à Téhéran, qui a duré 14 mois.

Avant le match entre les deux pays, la police française a dû intervenir parce que des supporters iraniens passaient à l'action. Ils portaient des chemises avec une photo de Maryam Ravaji, la dirigeante de l'opposition en exil. Ils ont également réalisé des bannières sur lesquelles était inscrit "Iran Ravaji". Il était donc clair que le match provoquait des tensions.

L’Iran meilleur

Sur le terrain, l’Iran était l’équipe la plus enthousiaste tout en disposant de meilleurs joueurs. Les Etats-Unis ont ainsi dû s’incliner 2-1. C’est Hamid Estili qui a donné l’avantage à son pays puis Mehdi Mahdavikia qui a porté le score à 2-0. Le but de Brian McBride est malheureusement pour les Américains arrivé trop tard.

Cette victoire reste à ce jour l’unique de l’Iran en Coupe du monde. La Team Melli a terminé troisième de sa poule qui comprenait également l’Allemagne et la Yougoslavie. Les Etats-Unis sont, eux, rentrés chez eux avec 0 point.

Un message positif sans suite

En Iran, bien sûr, cette victoire a été célébrée avec ferveur. "Ce soir, le puissant et arrogant adversaire a ressenti le goût amer de la défaite", a déclaré le Grand ayatollah après cette victoire de l'Iran. Le président Mohama Khatami a, lui, parlé autrement et a vu une ouverture pour renforcer les liens entre les deux pays.

Du côté américain également, le monde politique a prononcé des paroles d'espoir après coup. Ils ont tous deux évoqué le souhait de "briser le mur de la méfiance", et espéré un avenir radieux entre les deux. Une réconciliation semblait donc se dessiner. Mais il s'est avéré par la suite que ce n'était que des paroles en l'air.

Toujours plus de grands récits ?

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top