Raymond Mommens, l’homme de Guy Thys qu’on attendait pas en 1986

Diables Rouges | Détenteur du plus grand nombre de matchs joués en D1 belge, Raymond Mommens était un joueur reconnu dans notre royaume. Pourtant, il ne faisait pas l'unanimité en équipe nationale. Mais cela ne l'a pas empêché de faire partie de la sélection de Guy Thys lors de l'épopée de Mexico 86.

De Pickx

Partager cet article

Si on devait trouver un qualificatif à Raymond Mommens, on pourrait dire clubman. Au cours de ses 22 ans de carrière, l’homme n’a joué que pour deux clubs : 11 ans à Lokeren, 11 à Charleroi. On pourrait aussi dire recordman car Mommens est l’homme qui a le plus joué en division 1 de l’histoire avec 613 joutes. Par contre, on parlera moins vite de Diable Rouge pour l’évoquer. Et pourtant, Mommens a bien fait partie de l’histoire de l’équipe nationale, même si ses passages n’ont pas toujours marqué les esprits.

Dix minutes en deux ans

La première fois que Raymond Mommens est appelé chez les Diables, c’est en 1977, à l’occasion d’un match qualificatif pour la Coupe du monde. Face à l’Irlande du Nord, Mommens est titulaire d’emblée mais la Belgique s’incline lourdement 3-0. Il n’y aura pas d’Argentine pour les Diables. Le médian doit ensuite attendre… l’Euro 80. Jamais appelé en trois ans, il fait son retour surprise (une spécialité) dans le groupe et jouera tous les matchs, délivrant notamment un assist en finale.

Par la suite, Mommens est plus régulièrement appelé mais ne joue pas toujours. Ses présences sur la pelouse sont sporadiques, il n’est clairement pas un cadre de l’équipe et doit se contenter du peu qu’on lui offre. Avant la Coupe du monde 86, le joueur n’a porté la vareuse des Diables que 10 minutes entre mai 84 et mai 86.

Une surprise qui n’en est peut-être pas une

Quand il est appelé pour la Coupe du monde au Mexique, Raymond Mommens est une petite surprise. Petite car le joueur de Lokeren, qui s’apprête à rejoindre Charleroi, a toujours été de la partie dans les grands rendez-vous. Il y a eu l’Euro 80 mais aussi la Coupe du monde 82 et l’Euro 84. Lors de ces deux derniers rendez-vous, il n’a pas joué la moindre minute, mais il était quand même présent.

Au Mexique, Mommens assistera du banc au parcours héroïque de nos Diables jusqu’en demi-finale. Battus par l’Argentine, les Belges doivent alors jouer un match pour la troisième place contre la France. Guy Thys décide de faire tourner son effectif et d’offrir du temps de jeu à des joueurs qui n’en avaient pas encore eu. C’est l’occasion pour Mommens de jouer les 120 minutes d’un match finalement perdu 4-2.

Toujours plus d'invités surprises au Mondial ?

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top