Eric Van Meir, l'appelé sur le tard de Georges Leekens en 1998

Diables Rouges | Profitant d'un bel état de forme avec le Lierse, Eric Van Meir fera finalement partie de la liste de Georges Leekens pour le Mondial 1998. Malheureusement pour lui, tout ne se passera pas comme le défenseur le souhaitait pendant le tournoi.

De Pickx

Partager cet article

Alors que certains joueurs ont disputé des Coupes du monde en étant de tout frais Diables Rouges, c’est un peu différent pour Eric Van Meir. En 1998, le défenseur du Lierse est appelé… pour sa deuxième Coupe du monde. Une surprise ? Le joueur est loin d’être un incontournable chez les Diables et à 30 ans il ne représente pas non plus une solution d’avenir. Et pourtant.

Leekens rebat les cartes

Ses premières caps avec les Diables, Eric Van Meir les reçoit dès… 1993. En octobre de cette année, il dispute ses premières minutes en équipe nationale lors d’un amical contre le Gabon. Van Meir a déjà 25 ans. En 1994, sa deuxième cap est obtenue contre Malte. Il parvient à s’accrocher au groupe et s’envole avec les Diables aux USA pour la Coupe du monde. Il n’y disputera pas un seul match.

En 1995, il n’est appelé qu’une fois, idem en 1996. Mais à partir de 1997, les choses changent. Georges Leekens est appelé au chevet des Diables, mal embarqué pour la qualification à la Coupe du monde 98 en France. Dans le même temps, le Lierse où évolue Van Meir cartonne en championnat. Leekens change pas mal de choses et fait appel au solide défenseur. A partir de mars 97, Van Meir fait partie intégrante du groupe et se retrouve à jouer assez régulièrement. Et en juin 98, le voilà appelé pour une deuxième Coupe du monde.

Sur le banc

Disputant les matchs de préparation, Van Meir se retrouve toutefois cantonné au banc une fois que la compétition débute. En France, il ne jouera pas une seule minute. Le scénario américain se répète. La Belgique est sortie dès la phase de poule. Occasion manquée pour un défenseur dont on se dit que c’était probablement sa dernière occasion.

Mais non, car en 2002, le joueur qui est désormais au Standard, est aussi de la partie pour un troisième Mondial consécutif. Et cette fois, le gaillard aura droit à ses minutes en Coupe du monde, lui qui avait aussi dû regarder l’Euro 2000 depuis le banc. Au Japon et en Corée, il est titulaire lors du premier match contre le Japon et entre en jeu contre la Russie dans le match décisif.

Toujours plus d'invités surprises au Mondial ?

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top