L'union fait le film: à la rencontre du producteur Jacques-Henri Bronckart

Si toutes les salles obscures restent closes durant le confinement, Proximus Pickx vous propose une immersion dans le monde des professionnels du cinéma. Tanguy Dekeyser, notre spécialiste cinéma, interviewe le producteur belge Jacques-Henri Bronckart.

Pour cette première édition de notre série sur les professionnels du secteur du cinéma en Belgique, le monsieur cinéma de Proximus, Tanguy Dekeyser, s'intéresse à un producteur chevronné: Jacques-Henri Bronckart.

Jacques-Henri Bronckart a démarré sa carrière de producteur il y a plus de 20 ans, avec la création de sa boite "Versus Production". Parmi ses collaborations, on retiendra des grands noms du cinéma belge, comme Bouli Lanners et Olivier Masset-Depasse, qui travailleront avec Jacques-Henri Bronckart pour chacun de leurs films. Joachim Lafosse et Fien Troch font également partie de la liste de ses nombreux collaborateurs.

Plus de 100 longs métrages ont été produits par Versus Production. Jacques-Henri Bronckart a notamment contribué aux films 'Les chevaliers blancs', 'Je suis mort mais j'ai des amis', 'Tueurs', 'Cages', 'Illégal' et 'Eldorado'. L'ensemble de ces chefs-d'oeuvre sont disponibles dans le catalogue Proximus VOD via 'L'Union fait le film'.



La production, ce n'est pas que du financement

Contrairement à ce que pense le grand public, le métier de producteur ne se limite pas aux questions de financement et d'argent. Pour Jacques-Henri Bronckart, ce qui le passionne dans la production, c'est le fait d'accompagner un talent et de partager ensemble une histoire. Souvent, "on accompagne le réalisateur dans l'entièreté de son processus créatif", de la genèse de l'idée, à la recherche de scénaristes ou co-scénaristes. "C'est cette phase de développement qui est essentielle dans le métier, et qui donnera la qualité du produit fini", nous explique-t-il dans cette interview.

Une recherche de talents permanente

Si un producteur garde évidemment certains acteurs dans son cœur en collaborant à plusieurs reprises avec eux, il est également nécessaire de rechercher de nouveaux talents. Pour dénicher ses perles rares, Jacques-Henri Bronckart rappelle l'importance des courts métrages et des premiers films. C'est dans ce contexte qu'il a produit le court métrage "Une Sœur", de Delphine Girard, nommé aux Oscars. "Il faut être dans une logique de recherche permanente", et ne pas oublier de s'intéresser aux jeunes qui sortent de l'IAD et de l'INSAS.

Mais ce n'est pas tout, Jacques-Henri Bronckart nous raconte également comment le confinement influence le secteur, puisqu'il y aura "un avant et un après corona" !

Toujours plus de "L'Union fait le film" ?
Épisode 2: Kody, du stand up au cinéma

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top