Travail hybride : priorité à l’humain, au client et aux résultats

Publié le 09/09/2021 dans Tech, trucs & astuces

Travail hybride : priorité à l’humain, au client et aux résultats

Le travail hybride ne consiste pas à partager le temps de travail entre bureau et maison, mais à créer un cadre axé sur l’humain, le client et les résultats. Dans son manifeste, Isabel De Clercq explique aux entrepreneurs comment adopter ce modèle.

Isabel De Clercq est la fondatrice de Connect Share LeadNouvelle fenêtre, une entreprise qui aide les organisations à concevoir un lieu de travail sain. Le travail hybride facilite cette mise en place. “De la formation continue par le partage asynchrone du savoir à la productivité par la concentration et la technologie, en passant par le langage digital et une plus grande autodétermination. Adopter le travail hybride, c’est être gagnant sur tous les fronts, tout en améliorant le service clientèle”.

Réglementations excessives, vision étriquée

Isabel De Clercq observe que les organisations réagissent nerveusement en prévision de ce qui les attend à l’automne prochain.

“C’est comme si beaucoup se sentaient contraintes de franchir le pas. Elles se contentent généralement de proposer deux jours de télétravail, faisant l’impasse sur les multiples possibilités qu’implique le travail hybride.”

Isabel De Clercq évoque alors avec ferveur des concepts comme la confiance, l’organisation mature du travail, l’orientation client et la formation continue.

Individu – équipe – organisation : la Sainte Trinité

“Le travail hybride est souvent présenté comme la liberté ultime pour l’individu. Mais ce n’est absolument pas de cela qu’il s’agit.”

Isabel De Clercq est formelle. “Songez à la Sainte Trinité : individu, équipe et organisation. L’individu doit méditer davantage sur la manière dont il crée de la valeur ajoutée. Quant au dirigeant, il doit être plus attentif à établir la connexion et la confiance.”

“Enfin, l’organisation doit faire preuve de clarté dans ses directives : des principes généraux qui permettent aux équipes de définir des modalités et de bonnes méthodes d’interaction.”

Les choix posés maintenant par les organisations reflètent les valeurs de celles-ci.

Isabel De Clercq, auteur de ‘Het Hybride Werken - Een Manifest’

Collaboration asynchrone et moments de concentration

Dans son manifeste, Isabel De Clercq plaide pour les moments de concentration et le travail asynchrone. “Nous considérons les réunions comme le seul mode possible de collaboration. Mais il existe d’autres solutions : la collaboration non simultanée en est une.”

Isabel explique : “Organisez des réunions avant les activités qui nécessitent une présence simultanée : prendre une décision par exemple. Par contre, prendre connaissance d’informations, se forger une opinion et l’exprimer par des mots sont autant d’activités qui peuvent se faire en amont de manière asynchrone.”

Cette approche libère plus de temps propice à la concentration, une condition indispensable pour donner du sens au travail du savoir.

Le travail hybride, une histoire de valeurs

“Les choix posés maintenant par les organisations reflètent les valeurs de celles-ci. Les entreprises qui ne jurent que par le command-and-control n’adopteront pas rapidement le modèle hybride.”

Tout le monde ne doit pas toujours travailler en même temps ou au même endroit.

Isabel De Clercq, auteur de ‘Het Hybride Werken – Een Manifest’

Sept indicateurs qui montrent que les organisations adoptent le modèle hybride Les organisations qui adhèrent au travail hybride affichent le comportement suivant :

  1. Pas de règles strictes, mais des principes directeurs
    Donner des directives générales est un signe de confiance dans la force de l’équipe. L’organisation attache de l’importance à une relation de travail mature.
  2. Le one size fits all aux oubliettes
    Les différents rôles impliquent d’autres exigences. Laissez exister les différences entre les individus et entre les équipes. Cela témoigne d’une approche axée sur l’humain.
  3. Nous sommes des “chercheurs”
    Le chemin vers le travail hybride est différent pour chaque organisation et s’accompagne d’une recherche continue. Osez aussi le reconnaître.
  4. Institutionnalisez les moments de concentration
    Les collaborateurs ne doivent pas être systématiquement joignables et les dirigeants n’ont pas besoin de vérifier si leurs collaborateurs sont bien occupés à travailler.
  5. Privilégiez la collaboration asynchrone
    Le travail asynchrone entraîne moins d’interruptions et donne aux travailleurs du savoir le signal que l’organisation attache de l’importance au sentiment de satisfaction ressenti après la journée de travail.
  6. Formation continue
    Encouragez les collaborateurs à poursuivre leur développement et soutenez-les dans leurs ambitions.
  7. En tant que dirigeant, donnez le ton
    Les dirigeants présents à 100 % au bureau donnent le signal que le bureau est le lieu central du pouvoir. Dans le travail hybride, tous les lieux de travail sont équivalents.

Fondatrice de Connect Share LeadNouvelle fenêtre, Isabel De Clercq est aussi l’auteur de ‘Het Hybride Werken – Een Manifest’, de l’ouvrage de management ‘Social Technologies in Business’ et du recueil de nouvelles intitulé ‘Gekruld’.

Comment mettre le travail hybride en pratique ?

Lisez notre e-book Nouvelle fenêtre

One

Le magazine IT de Proximus qui s’adresse aux CIO et professionnels IT actifs dans les PME. 

Les autres articles de One