Proximus aspire à la neutralité CO2 pour sa supply chain d’ici 2030

Publié le 02/06/2021 dans Inspiration

Proximus aspire à la neutralité CO2 pour sa supply chain d’ici 2030

Proximus a réduit ses émissions de plus de 70 % entre 2007 et 2015 et est neutre en CO2 depuis 2016. Mais ses ambitions ne s’arrêtent pas là. Hans Schurmans, Director Logistics and Operations, parle des projets pour la supply chain de l’entreprise.

Quelle est la place de la durabilité dans la stratégie de Proximus ?

Hans Schurmans : “J’aime associer la durabilité à la circularité, qui a pour principe que la valeur des matières premières soit préservée et utilisée aussi efficacement que possible. La durabilité et la circularité font aujourd’hui partie intégrante des quatre priorités majeures de la stratégie de Proximus. Et notre ambition va au-delà de la chaîne d’approvisionnement : elle porte sur l’ensemble de notre écosystème, y compris nos réseaux, notre flotte et notre mode d’acquisition de l’énergie.”

Durabilité et circularité font aujourd’hui partie des quatre priorités majeures de Proximus.

Hans Schurmans, Director Logistics and Operations chez Proximus

Sur quels points le réseau peut-il encore être amélioré ?

“Le réseau 5G est plus économe en énergie que le réseau 4G. Cependant, la consommation de données augmente, notamment parce que les nouvelles applications 5G se multiplient, et les besoins en énergie suivent. Afin d’y répondre, il faudrait favoriser les énergies renouvelables d’origine locale. Et peut-être pourrions-nous produire plus d’énergie nous-mêmes ? Mais nos réseaux sont décentralisés, ce qui rend la tâche plus complexe que dans les environnements d’entreprise classiques.”

La flotte automobile de Proximus pourrait-elle être plus écologique ?

“Notre flotte comprend des camionnettes, des voitures et des véhicules de logistique. Nous envisageons de nous tourner vers des carburants alternatifs tels que le GNC ou d’opter pour des véhicules électriques, et nous questionnons notre mobilité dans sa globalité : tous les déplacements sont-ils vraiment nécessaires ? Quel est le mode de déplacement le plus efficace pour nos techniciens ? Qu’en est-il des trajets domicile-travail et du télétravail ? La Covid-19 a accéléré ce processus de réflexion au sein de nombreuses organisations. Proximus ne fait pas exception.”

Pour l’amélioration de la durabilité de la chaîne d’approvisionnement, de quels maillons parlons-nous au juste ?

“La chaîne d’approvisionnement englobe nos producteurs internationaux, le transport vers nos entrepôts, la gestion de ces entrepôts et l’approvisionnement vers nos installateurs, nos points de vente et nos clients finaux. Et chacun de ces maillons présente des possibilités d’amélioration.”

“Pour les flux de marchandises entrants, nous utilisons une méthode qui nous permet de calculer avec précisions l’empreinte carbone. Nous utilisons ensuite ces données auprès de nos fournisseurs et leur demandons de prendre des mesures pour faire baisser ces chiffres. Nous regroupons toutes ces données dans une sorte de manifeste reprenant des objectifs de performance (KPI) que nous réévaluons en permanence. Nos fournisseurs connaissent nos objectifs de durabilité. Alors que nos critères d’achat se limitaient auparavant à des aspects technologiques, commerciaux et financiers, nous mettons désormais la durabilité sur un pied d’égalité.”

“Pour le transport, plusieurs de nos fournisseurs utilisent déjà du biocarburant à la place du diesel classique. Du côté de la production, il est possible de fabriquer des équipements plus petits et plus légers et de réduire les emballages, tout en optant pour des versions plus écologiques. Ainsi, le plastique que nous utilisons pour notre nouvelle génération de modems est recyclé à 100 %. Nous avons pour ambition de ne plus utiliser aucun emballage plastique à terme.”

Comment se traduisent ces ambitions dans les activités logistiques de Proximus ?

“Nous avons centralisé nos activités logistiques en 2011. Pour ce faire, le prestataire de services logistiques H.Essers a construit à Courcelles un centre de distribution de 22.500 m² certifié BREEAM spécialement pour Proximus. Les objectifs verts de H.Essers correspondent parfaitement à notre vision de la durabilité. Ensemble, nous sommes constamment à la recherche d’opportunités pour réduire encore plus notre empreinte écologique. Nous plaçons la barre haut et visons à mettre en place la première chaîne d’approvisionnement neutre en carbone d’ici 2030.”

Nous constatons que les appels d’offres des clients professionnels comprennent toujours plus d’impératifs et d’exigences écologiques.

Schurmans, Director Logistics and Operations chez Proximus

author

Pourquoi est-il important pour H.Essers de miser sur la durabilité ?

“Pour nous comme pour nos clients professionnels et particuliers, la durabilité n’est plus une option, mais une nécessité. Nous intégrons la durabilité dans nos décisions d’achat, et nos clients en font de même. Comment cela se traduit-il concrètement ? Nous remarquons que les appels d’offres des clients professionnels comprennent de plus en plus d’impératifs et d’exigences écologiques. Alors qu’auparavant, les entreprises affirmaient simplement travailler de manière durable et selon les critères ESG, elles doivent aujourd’hui le démontrer dans les faits.”

Vous croyez fermement à la collaboration au sein de la chaîne logistique. Comment l’envisagez-vous au juste ?

“Grâce à une bonne connaissance des possibilités locales de transport, les différentes entreprises peuvent optimiser ensemble leurs chargements. Les réseaux logistiques ouverts et connectés offrent une alternative à la chaîne d’approvisionnement classique : pourquoi devrions-nous tous construire nos propres entrepôts ? Ne serait-il pas plus efficace de partager un même espace ? Nous voulons amorcer ce changement. Un exemple : pour fournir ses coiffeurs associés en milieu urbain, L’Oréal emploie des vélos électriques qui servent également à la livraison de produits de télécommunication.”

Peut-on dire que la démarche durable se cache parfois dans les détails ?

“C’est exact. Nous essayons d’éliminer tous les éléments superflus, par exemple en remplaçant le manuel d’utilisation classique au format papier par un code QR. Nous cherchons comment rendre ce dernier kilomètre qui nous sépare de nos clients plus durable et responsable. Lorsque le consommateur passe commande chez nous, nous privilégions le mode de livraison le plus écologique. Par exemple, un enlèvement en magasin est généralement plus durable qu’une livraison à domicile. Le client qui désire une livraison express devra payer un supplément. Ce n’est évidemment pas la panacée, mais cela permet au consommateur d’être plus attentif à l’aspect de la durabilité à chaque commande.”

Quelles sont les conséquences sur les prix ?

“Je ne considère pas la durabilité comme un facteur de coût. En ce qui me concerne, elle n’a pas d’incidence : certains efforts impliquent des dépenses supplémentaires, tandis que d’autres, comme la réduction des pièces excédentaires, permettent au contraire de réaliser des économies. Et après tout, c’est l’impact sociétal qui pèse le plus dans la balance.”

Quelles possibilités le modèle circulaire offre-t-il aux consommateurs ou aux entreprises ?

“La campagne ‘Don’t miss the call’ les illustre bien. Nous encourageons les consommateurs à fouiller leurs tiroirs et à rapporter leurs vieux GSM pour les revaloriser. Nous réfléchissons également à comment donner une seconde vie en entreprise aux routeurs. Sachant que, chaque année, nous remettons à neuf et distribuons sur le marché résidentiel 400.000 modems et décodeurs, les possibilités sur le marché professionnel sont elles aussi nombreuses. Notre rôle est de réfléchir aux possibilités de réutilisation de nos appareils lors de leur fabrication.”

Proximus notée A pour ses efforts en faveur du climat

Pour sa lutte contre le réchauffement climatique, Proximus a reçu la note de A du CDP, organisme international sans but lucratif spécialisé dans l’environnement. Proximus et AB-Inbev ont été les seules entreprises belges à l’obtenir. Cette note de A se base sur la forte orientation stratégique en matière de développement durable de Proximus.

En savoir plus sur la note

(*) Le certificat BREAAM est un label de durabilité pour la construction de bâtiments durables qui ont un impact minime sur l’environnement.

Proximus et H.Essers : une mission durable commune

Le prestataire de services logistiques H.Essers est un partenaire important de Proximus dans la poursuite de son objectif d’une chaîne d’approvisionnement neutre pour le climat. Bob Van Steenweghen, Marketing & Corporate Affairs Manager chez H.Essers : “Pour nous, Proximus est un client unique, car nous collaborons principalement avec des multinationales. Si Proximus est actif localement, son champ d’action est particulièrement étendu. Il suffit de penser aux milliers de techniciens et aux nombreux points de vente que l’entreprise doit approvisionner. Les objectifs de durabilité sont eux aussi particuliers."

"Lorsque Hans Schurmans nous a sollicités pour créer une chaîne d’approvisionnement neutre en carbone, nous étions tout de suite partants. Proximus n’attend pas que la législation l’impose, mais prend des initiatives. Nous partageons les mêmes ambitions et valeurs en termes de durabilité. Il n’y a pas si longtemps, la durabilité était pour de nombreuses entreprises une simple question d’image, mais aujourd’hui, la planète pèse au moins autant dans les processus de décision que les deux autres P : people et profit.”

En tant que Director Logistics and Operations, Hans Schurmans travaille à la concrétisation de la stratégie de Proximus en faveur d’une logistique neutre en carbone.

Experts

Nos experts vous tiennent au courant des dernières nouvelles et tendances pour les professionnels de l'ICT.

Les autres articles de Experts