La collaboration digitale rationalise les projets de construction

Publié le 16/09/2021 dans Innovation

La collaboration digitale rationalise les projets de construction

La digitalisation du secteur de la construction s’accélère. L’approche de l’entreprise Hooyberghs montre comment la gestion centralisée des données sur une plateforme BIM (Building Information Management) optimise l’efficacité.

L’entreprise générale de construction Hooyberghs est une filiale de B&R Bouwgroep. Elle réalise tous types de bâtiments publics, de projets résidentiels et commerciaux, de logements sociaux, d’établissements de soins de santé et d’hôpitaux. "La digitalisation s’accélère dans le secteur de la construction", explique Henk van Oosterhout, responsable BIM chez Hooyberghs. "Auparavant, les architectes et les ingénieurs n’étaient pas toujours en phase, alors qu’une bonne préparation est essentielle à la réussite d’un projet. Cette préparation se déroule de manière beaucoup plus fluide et efficace par voie digitale."

Parallèlement, le client augmente la pression. Les délais d’exécution des projets sont de plus en plus courts. "Une source d’information digitale unique réduit la marge d’erreurs", explique Jon Lundström, chef de projet chez Hooyberghs. "Tout le monde dispose des mêmes informations au même moment.”

Une source d’information digitale unique réduit la marge d’erreurs. Tout le monde dispose des mêmes informations au même moment.

Jon Lundström, chef de projet chez Hooyberghs

Une seule plateforme pour toutes les parties prenantes

Un système BIM est au cœur de cette approche. Il s’agit de la plateforme qui rassemble toutes les informations relatives à un projet. "Les responsables de chantier et les chefs de projet peuvent accéder à l’ensemble du dossier sur une tablette ou un ordinateur portable", explique Jon Lundström. "C'est très pratique, car un tel dossier – selon la taille du projet – peut facilement contenir plusieurs centaines ou quelques milliers de documents." Dans la première phase de la digitalisation, ces documents remplacent les documents papier traditionnels. Les parties concernées échangent les documents digitaux par e-mail et par transfert de fichiers.

Cela devient encore plus pratique lorsque non seulement l’entreprise de construction, mais aussi des parties externes ont accès à la plateforme BIM et lorsque des flux de travail digitaux contrôlent les procédures d’approbation. "Cela permet d’éviter les allers-retours incessants d’e-mails", précise Henk van Oosterhout. "Toute communication se fait alors via la plateforme et y est également stockée. Les documents ne sont plus éparpillés dans toutes sortes de boîtes aux lettres."

Un autre avantage des documents digitaux réside dans la facilité de les partager lors de réunions virtuelles. "Avant, toutes les réunions étaient physiques", explique Henk van Oosterhout. "Depuis le coronavirus, nous travaillons davantage avec Microsoft Teams.”

Une réalité mixte

Les chefs de projet qui souhaitent consulter des plans digitaux sur place doivent pouvoir compter sur une connectivité performante. Hooyberghs va plus loin dans le domaine de la digitalisation, ce qui ne fait qu’accroître son importance. Les applications de réalité mixte sont appelées à se multiplier sur les chantiers. "D’ici là, nous avons réalisé notre premier projet pilote avec une solution de réalité mixte pour Microsoft HoloLens, en collaboration avec le partenaire d’intégration Mr. Watts", poursuit Henk van Oosterhout. Le projet s’est déroulé pendant les travaux de construction d’un hôpital.

Pour utiliser une application de réalité mixte avec un smartglass, la 5G est indispensable

Henk van Oosterhout, responsable BIM chez Hooybergs

"Il s’agit d'un bâtiment complexe, où nous utilisons l’application HoloLens pour visualiser des modèles 3D sur le site même", explique Jon Lundström. "Grâce au smartglass, on obtient ainsi une bien meilleure compréhension des plans, car on les projette sur le site même, le chantier étant une sorte de toile en 3D." Le projet pilote avec Mr. Watts a pu compter sur une connexion 5G de Proximus.

"La grande capacité de la 5G est vraiment nécessaire pour de telles solutions", estime Henk van Oosterhout. "Chaque fois qu’on se déplace, l’application fournit un nouveau rendu du modèle 3D. Grâce à la 5G, cela peut se faire en temps réel, sans délai."

Cycle de vie digital

Dans la prochaine étape, M. Hooyberghs examinera la possibilité d'utiliser une application HoloLens pour les métrés. L’intégration avec le cloud est également à l’ordre du jour. Cela devrait permettre d’ajuster les modèles 3D en temps réel – et de montrer immédiatement le résultat – pendant la réunion d’équipe de l’architecte, du chef de projet et du client, par exemple.

"Les exemples montrent que le secteur de la construction se digitalise de façon spectaculaire", conclut Jon Lundström. "De plus, après la phase de construction, la digitalisation se poursuit tout au long du cycle de vie du bâtiment, avec un jumeau numérique qui pilote la gestion des installations."

Hooyberghs est une entreprise de construction générale qui fait partie de B&R Bouwgroep, basé à Arendonk. Les 25 filiales du groupe sont regroupées par discipline : les entreprises de production et de finition, les entreprises de construction et la branche développement. B&R Bouwgroep emploie plus de 850 personnes. Outre son siège social et ses différentes succursales à Arendonk, le groupe dispose, par le biais de ses différentes filiales, d’implantations à Anvers, Charleroi, Oostkamp, Dessel, Ternat et Tessenderlo.

Découvrez comment M. Watts développe des applications pour HoloLens, le casque de réalité mixte de Microsoft.

Mixed reality dans le business

De nouvelles façons de co-créer et de collaborer ?

Découvrez-les maintenant

Gestion intelligente des stocks, suivi de vos biens et manutentionnaires mobiles. Ce ne sont là que quelques-unes des solutions que Proximus propose dans le secteur du transport et de la logistique. Vous voulez en savoir plus ?

Découvrez toutes les possibilités

One

Le magazine IT de Proximus qui s’adresse aux CIO et professionnels IT actifs dans les PME. 

Les autres articles de One