Neymar et ses coéquipiers jouent à CS:GO pendant la Coupe du monde au Qatar

Esports | Le coup d'envoi de la Coupe du monde a été donné dimanche au Qatar. Naturellement, les participants ont beaucoup de temps libre entre les matchs. Neymar remplit ce temps d'une manière très spéciale : en jouant à CS:GO avec ses coéquipiers brésiliens.

De Proximus

Partager cet article

Il est connu depuis longtemps que le Brésil aime CS:GO. Cela a été prouvé une fois de plus lors de l'IEM Major à Rio de Janeiro. La star brésilienne du football Neymar aime aussi Counter-Strike. Sur les médias sociaux, il a encouragé ses compatriotes de FURIA, et s'est moqué de s1mple après l'élimination de NAVI.

Même pendant la Coupe du monde au Qatar, dont le coup d'envoi a été donné dimanche dernier, le joueur du PSG ne peut se passer du FPS. C'est ce qui ressort d'une capture d'écran partagée sur Twitter. Le 21 novembre, Neymar, Gabriel Jesus, Casemiro, Lucas Paqueta et Everton Ribeiro se sont connectés au hub local Faceit MESL.

Le premier match du Brésil contre la Serbie ne débute que jeudi soir. Ils joueront ensuite contre la Suisse le 28 novembre et le Cameroun le 2 décembre. Ainsi, avec trois jours de repos entre chaque match, Neymar et ses coéquipiers ont beaucoup de temps pour jouer.

Et d'ailleurs, les Brésiliens ne sont pas les seuls footballeurs à aimer jouer à CS:GO. Dans une interview accordée au média danois Bold, les internationaux danois Joachim Mæhle et Jesper Lindstrøm ont déclaré qu'ils jouaient régulièrement à Counter-Strike. L'organisation danoise Astralis a même participé à l'installation d'une salle de jeu à part entière dans leur hôtel !

Si vous êtes au Qatar pour assister à la Coupe du monde et que vous avez apporté votre ordinateur portable de jeu, ne manquez pas de vous essayer à un match Faceit. Qui sait, vous pourriez rencontrer un footballeur professionnel !

Copyright image : @neymarjr

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top