ESL Pro League XVI : Team Vitality remporte une finale pleine de suspense

Esports | L'ESL Pro League XVI a réservé une compétition totalement folle. Au bout du suspense, c'est la Team Vitality qui est venue à bout de la Team Liquid. Une finale à couper le souffle qui se sera jouée au bout des cinq maps après plus de six heures de jeu.

De Proximus

Partager cet article


Après de belles demi-finales, ayant vu la Team Liquid se défaire de Cloud9 et la Team Vitality de G2 esports, la finale de la seizième saison de l'ESL Pro League réservait une confrontation dantesque entre d'un côté Mareks « YEKINDAR » Galinskis ou encore l'américain Joshua « oSee » Ohm.

Et de l'autre côté, on retrouve la nouvelle recrue de Vitality, l'Israélien Lotan « Spinx » Giladi qui joue sa première finale avec les abeilles. Mais aussi, le prodige français Mathieu « ZywOo » Herbaut, auteur d'une finale sensationnelle.

C'est sur Inferno que les hostilités ont été lancées. La Team Liquid impose directement son style dans cette première carte. Bien emmené par EliGe, Team Liquid s'impose avec la manière 16-7 et met d'entrée la pression sur Vitality.

Pour la seconde map, Vitality a décidé que les deux équipes se jaugeraient sur Dust2. Cette fois-ci, c'est sont les abeilles qui prennent les devants rapidement et s'imposent sur le score de 16-7. Une map partout, balle au centre avant de partir sur Mirage, la map la plus longue de cette soirée.

© HLTV

Le moins, que l'on puisse dire, c'est que l'on a assisté sur cette carte à l'un des combats les plus âpres, l'un des plus durs mentalement et physiquement que les joueurs ont pu connaître dans leur carrière. La Team Liquid aura dû cravacher et passer par trois prolongations pour se défaire de la pression mise par les abeilles.

Si du côté de Liquid, YEKINDAR et oSee ont été solides sur les derniers rounds afin de sécuriser ce point, on a quand même assisté à une performance unique de ZywOo, qui aura réalisé pas moins de 51 kills sur l'entièreté de cette map et 143 sur l'ensemble de la soirée. À titre de comparaison, son coéquipier avec le plus de kills sur la carte a été le danois Magisk, avec 28 kills.

Alors que l'on aurait pu penser que la perte de la troisième map aurait entériné le moral et la motivation d'apEX et des siens, il n'en fut rien. Bien au contraire, les hommes coachés par Zonic se sont bien repris sur Overpass. Ils ont bien entamé cette quatrième carte en prenant les devants rapidement. Malgré tout, les supporters pouvaient craindre un retour de NAF et ses coéquipiers. La Team Liquid recolle au score et pousse de nouveau les deux équipes en prolongation. Et cette fois-ci, c'est Vitality qui s'en tire le mieux en s'imposant 19-17.

Un match qui se déterminera donc sur la cinquième et ultime carte de cette ESL Pro League XVI. C'est sur Vertigo que les équipes donneront leurs dernières forces. Et à ce jeu-là, ce sont les abeilles qui ont été les plus fortes. Une victoire finale 16-11 sur la dernière map pour remporter le titre trois maps à deux.

© @vLADOPARD

La Team Vitality remporte donc la grande finale de ces ESL Pro League XVI, offrant à Spinx son premier titre en compétition T1, mais surtout son premier succès sous le maillot des abeilles. L'ancien joueur de ENCE n'aura pas manqué d'être particulièrement efficace et de réaliser certains clutchs à des moments-clé de la rencontre.

Une rencontre qui a été illuminée par le talent, la maîtrise et surtout la régularité de ce jeune Français qui retrouve une belle forme chez les abeilles depuis quelques mois : ZywOo. Un titre de MVP pour une performance XXL qui confirme une nouvelle fois sa présence au sein des meilleurs joueurs au monde.

Une victoire de prestige pour Vitality qui, à l'avenir, devrait capitaliser dessus afin d'essayer de remporter d'autres trophées lors des prochaines échéances.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top