Pourquoi les négociations entre Boombl4 et G2 Esports ont échoué

Esports | L'ancien leader in-game des NAVI s'est exprimé lors d'un stream sur les raisons qui ont fait échoué les négociations avec l'organisation G2 Esports, avec laquelle il aurait des contacts concernant un potentiel recrutement.

De Proximus

Partager cet article

Voilà déjà trois mois que l'ancien leader in-game de la formation CSGO de l'organisation NAVI, Kirill « Boombl4 » Mikhaylov, chauffe le banc de touche. Officiellement, ce sont de « haut risques concernant la réputation du club » qui avait été mis en avant par la structure. En pratique, c'est le comportement de sa désormais ex-compagne et ouvertement pro-russe qui avait été pointé du doigt par l'organisation ukrainienne.

Une période que le joueur a mis à profit pour prendre du repos, s'adonner à ses passions (comme le rap), mais aussi tenter de retrouver une formation pour l'accueillir. Comme il l'avait annoncé sur sa chaîne, c'est vers une organisation européenne que le joueur souhaiterait se diriger.

Et c'est lors d'un live sur la chaine d'un rappeur russe que l'ex-chef d'orchestre des Natus Vincere s'est exprimé plus en détails sur les négociations qu'il aurait eu avec G2 Esports, et plus précisément sur les raisons de leur échec. En effet, l'équipe de Carlos « Ocelote » Rodriguez rencontre des problèmes de performance depuis plusieurs mois, que certains relient à l'actuel leader in-game de la formation, Aleksi « Aleksib » Virolainen.

L'effectif NAVI lors du Major PGL d'Anvers © Luc Bouchon – PGL

Selon Boombl4, plusieurs conditions obligatoires pour son recrutement auraient été impossibles à atteindre. À commencer par la relocalisation du joueur, nécessaire afin d'éviter tout problèmes de payement de taxes à l'état russe, mais pas que : « Il ne s'agit pas d'attachement à un pays, mais plutôt à des proches et à un cercle social. […] Sans cela, l'état émotionnel serait simplement… vous vous épuiserez rapidement et vous ne pourrez obtenir cette énergie nulle part ailleurs que chez les proches et les amis qui vous soutiennent et passent du temps avec vous.« .

En plus de sa « réputation n'étant pas incroyable », la capacité du joueur à communiquer en anglais lors des matchs aurait aussi été un point de blocage selon lui (la communication de l'effectif NAVI se faisait exclusivement en Russe; nldr).

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top