One day, one goal : Nemanja Vidic inscrit l'unique doublé de sa carrière

Football | Un soir d’automne 2003, la rencontre complètement débridée de Coupe UEFA entre l’Étoile rouge de Belgrade et le club d’Odense voyait la légende serbe Nemanja Vidic inscrire ses deux premiers buts en Europe avec son club formateur.

De Proximus

Partager cet article

Après un prêt en deuxième division pour s’aguerrir lors de la saison 2000-2001, le jeune Nemanja Vidic revient à l’Étoile rouge de Belgrade pour tenter de faire son trou au sein de l’élite. Le défenseur ne met pas longtemps à s'imposer dans le onze du club le plus titré de tout le territoire de l'ex-Yougoslavie, dont il deviendra même le capitaine. Le 15 octobre 2003, le natif d’Uzice jouera un grand rôle dans la qualification de son équipe pour le deuxième tour de la Coupe UEFA, l’ancêtre de l’Europa League. 

Après avoir facilement éliminé les modestes Roumains de Nistru Otaci au premier tour, les Serbes se retrouvent opposés aux Danois de l’OB Odense. Tenus en échec au match aller (2-2) en Scandinavie, Vidic et ses coéquipiers doivent faire la différence à domicile. Et le match commence de la meilleure des manières pour les troupes de Slavoljub Muslin, qui ouvrent le score dès la 3e minute. Le début d’une première période particulièrement spectaculaire.

Les Danois égalisent à la 11e, mais leur joie sera de courte durée. Le ballon est remis en jeu depuis quelques secondes à peine que l’Étoile hérite d’un coup franc à proximité du poteau de corner. Moment choisi par Vidic pour sortir de sa boîte. Le défenseur de 21 ans s’élève plus haut que tout le monde et redonne l’avantage aux siens d’un solide coup de tête. Son coéquipier Bojan Djordjic inscrit le troisième but des Serbes un quart d’heure plus tard, mais les Danois réduisent l’écart juste avant la mi-temps pour porter le score à 3-2.

Légende de Manchester United

Plus personne ne trouve ensuite la faille jusqu’à un peu moins de 15 minutes du temps réglementaire. C’est alors la douche froide à Belgrade : Thomas Lindrup égalise pour Odense un peu chanceusement grâce à un tir dévié. Voilà les Serbes virtuellement éliminés en raison de la règle des buts inscrits à l'extérieur alors que la fin du match approche à grands pas. La délivrance survient à la 86e, et le héros s’appelle encore une fois Vidic

Dans un remake complet de son premier but, le défenseur central s’offre un doublé grâce à un nouveau coup de casque qui ne laisse aucune chance au gardien danois. Le stade peut exulter : les Danois sont définitivement à terre et ne se relèveront plus. Les deux premiers buts européens de Vidic – ce sera d’ailleurs le seul doublé de toute sa carrière – permettent ainsi à son club de s’inviter au deuxième tour de la compétition, encore disputée à l’époque selon un format de confrontations aller-retour à élimination directe. Ils y seront défaits par Rosenborg.

Vidic, lui, ne fera plus long feu à Belgrade. À l’été 2004, il rejoint le Spartak Moscou, où il reste une saison et demie avant de plonger dans le grand bain de la Premier League, à Manchester United. Avec les Red Devils, le rugueux défenseur s'impose rapidement comme l'un des meilleurs du monde à son poste. Il reste le seul défenseur central à avoir été élu meilleur joueur de la saison à deux reprises en 2009 et 2011 en Angleterre. De plus en plus freiné par les blessures, il met un terme à sa carrière en janvier 2016 après une dernière aventure à l'Inter Milan.

Fan de cette série ? Retrouvez également l'un des rares buts de la carrière d'Éric Abidal.

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top