One day, one goal : Éric Abidal inscrit l'un des rares buts de sa carrière avec Lyon

Ligue 1 | Il fut un temps où l'Olympique lyonnais régnait en maître sur le football français et de nombreux grands noms sont passés par le septuple champion de France. Éric Abidal est l’un d’eux. En 2007, le défenseur français, très peu habitué à marquer, vivait l’un de ses moments les plus forts avec l’OL.

De Proximus

Partager cet article

Éric Abidal débarque à l'Olympique lyonnais en provenance de l'AS Monaco à l'été 2004 contre 8,5 millions d'euros. Le défenseur, alors âgé de 24 ans, inscrit son tout premier but pour Lyon lors d’un match de Coupe de la Ligue contre le LOSC quelques mois plus tard. Il lui faudra ensuite attendre plus de deux ans pour connaître à nouveau la joie de trouver le chemin des filets, à nouveau en Coupe de la Ligue.

Le 17 janvier 2007, les champions de France affrontent Le Mans en demi-finale de la compétition. À la 22e minute, Abidal reçoit un ballon parfaitement dosé de Florent Malouda dans le dos de la défense sur le flanc gauche. Le défenseur latéral se retrouve excentré à quelques mètres du but de Yohann Pelé, le gardien du Mans. Sans se poser de question, il arme un tir surpuissant du gauche qui va se loger dans la lucarne pour faire 1-0, ce sera également le score final.

Les spectateurs présents ce soir-là ont assisté à un phénomène rarissime, car les buts en carrière de l’ancien international français se comptent sur les doigts d’une main. En 437 matchs professionnels, il n'a en effet trouvé le chemin des filets qu’à quatre reprises. Après trois saisons à Lyon, Abidal rejoint le FC Barcelone contre 15 millions d'euros. Six ans plus tard, il retourne à l'AS Monaco avant de terminer sa carrière à l'Olympiakos en 2014.

Le combat contre la maladie

Le 15 mars 2011, le Barça annonce qu'Eric Abidal souffre d'une tumeur au foie. Il est opéré deux jours plus tard. Après seulement deux mois de convalescence, le latéral rejoue 90 minutes lors de la finale de la Ligue des champions contre Manchester United, remportée 3-1 par les Blaugranas. À l'issue du match, Carles Puyol et Xavi, les capitaines habituels, donnent le brassard au Français pour lui permettre de soulever en premier la coupe aux grandes oreilles. Ce moment restera comme l’un des plus chargés en émotion de sa carrière. 

Abidal n’est pourtant pas encore au bout de ses peines. En mars 2012, son club annonce qu’il doit subir une greffe du foie, compte tenu de son évolution hépatique. Il lui faudra attendre un an pour pouvoir rejouer au football. Déçu par la direction du Barça, qui l’invite à se trouver un nouveau club juste après son retour, il revient à l'AS Monaco à l’été 2013.

"Ce qui a été difficile à comprendre, c’est le discours du Barça lors de ma dernière conférence de presse. En affirmant que c’était un choix professionnel, ça a mis le doute aux autres clubs. Ce n’était même pas une histoire d’argent. La preuve, c’est que tous les mois où j’étais malade, le club ne m’a pas payé", avait-il déclaré à l'époque à L'Équipe. Les tensions avec le club catalan ont cependant fini par s’apaiser, car Abidal est revenu chez les Blaugranas en tant que directeur sportif en 2018. Il sera remercié deux ans plus tard après l'humiliation (8-2) des Barcelonais face au Bayern Munich en Ligue des champions.

Fan de cette série ? Retrouvez également le bijou de Xabi Alonso avec la Real Sociedad.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top