LEC : Whiteknight et promisq quittent Astralis

League of Legends | L’organisation danoise Astralis, présente en LEC, a annoncé ce jeudi en matinée qu’elle libérait ses deux joueurs Matti “WhiteKnight” Sormunen et Hampus “promisq” Abrahamsson. Les deux remplaçants ne sont pas encore connus.

De Proximus

Partager cet article

Alors que la saison régulière du Spring Split vient de s’achever, il est temps pour les équipes qualifiées pour les play-offs de préparer au mieux les phases finales du segment, qui se dérouleront dès le 25 mars. Pour les autres, le temps est venu d’identifier les points à travailler afin de corriger le tir et de préparer au mieux le Summer Split.

Avec un record de seulement trois victoires pour quinze défaites, c’est à la seconde catégorie qu’appartient sans aucun doute l’organisation danoise Astralis. Il n’est donc pas surprenant de voir l’écurie effectuer quelques changements au sein de sa composition afin d’augmenter sa réussite au split prochain.

© Astralis

Ainsi, les joueurs WhiteKnight et promisq n’évolueront plus avec Astralis à compter d’aujourd’hui, comme l’explique l’annonce postée par la structure dans la matinée. Engagés sous le jersey bleu et rouge depuis maintenant un an et demi, les deux joueurs voyaient en effet leur contrat arriver à échéance au terme de ce split. Au vu des résultats acquis par la formation, on comprend que certains changements aient été envisagés.

Pour l’instant, aucun détail n’a été divulgué concernant l’identité des remplaçants des deux joueurs. Au poste de support, on ne peut évidemment s’empêcher de penser au Néerlandais Henk “Advienne” Reijenga, remplacé par Mihael “Mikyx” Mehle chez EXCEL il y a quelques semaines. Autre scénario, cependant peu probable : Astralis pourrait aussi aller puiser dans son équipe académique, Astralis Talent. La formation évolue en NLC, la ligue régionale du nord de l’Europe, mais n’a pas non plus réussi à se qualifier pour les play-offs.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top