Le patron du LOSC répond aux accusations de Mouscron

D1B Pro League | C'est toujours la bouteille à encre dans le dossier de la reprise des Hurlus. Alors qu'aucune solution n'est en vue et que le temps presse, certains protagonistes de ce dossier se déchirent.

De Tagtik

Partager cet article

Jeudi, on apprenait que les joueurs étaient parti en grève pour protester contre le paiement tardif de leur salaire du mois de décembre. Des nouveaux retards de paiement provoqués, selon la direction Mouscronnoise par le LOSC et sa "décision unilatérale de ne pas respecter ses engagements". Dans un communiqué officiel, le RE Mouscron allait plus loin : "Le club français nous est redevable d’une somme conséquente qui nous aurait permis de boucler le budget de cette saison sans la moindre difficulté." 

Des accusations rejetées par le club lillois qui a répondu samedi par la voix de son président Olivier Létang, lequel  affirme que la convention entre les Dogues et les Hurlus s'est achevée au 30 juin 2021.

Le patron du LOSC comprend les soucis du club hennuyer mais ne veut pas endosser le rôle de coupable idéal. "J’ai une pensée pour les supporters, les salariés, les joueurs, le staff de Mouscron qui sont dans une situation difficile." explique-t-il.

Après avoir redressé Lille, qui était lui aussi dans une situation financière catastrophique, Olivier Létang ne veut plus mettre les doigts dans le dossier de l'Excel. "On ne peut pas tout faire. On s’occupe du LOSC et on ne peut pas s’occuper du football belge et du Royal Mouscron. On parle d’une convention sur la saison 2020-21 et non la saison 2021-22. Aujourd’hui, ce dossier est entre les mains des avocats.", précise-t-il.

Pour comprendre ce dossier, il faut se souvenir qu'à l'époque où Gérard Lopez était encore propriétaire de Lille, le club nordiste avait conclu un accord avec Mouscron, en s'engageant à verser 4 millions d'euros aux Hurlus pour que le club belge accueille différents joueurs lillois, afin de leur donner du temps de jeu. Un accord dénoncé par la nouvelle direction du LOSC, et Olivier Létang, qui juge ce coût trop élevé et qui a donc cessé tout versement en attendant de trouver un accord.

Enfin rappelons, que Gerard Lopez, toujours actionnaire majoritaire de Mouscron, qu'il cherche à vendre, avait été éjecté de la présidence du LOSC en décembre 2020 par les bailleurs de fonds du club lillois.

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top