‘Désigné coupable’, l'histoire vraie d'un prisonnier torturé, dans le catalogue Proximus VOD

Le portrait saisissant d'un homme, enfermé à Guantanamo Bay pendant 14 ans, sans jamais comparaître devant un juge, arrive dans le catalogue VOD de Proximus. ‘Désigné coupable’ est basé sur le journal intime que Mohamedou Ould Slahi a écrit pendant sa détention. Une histoire vraie à ne pas rater dès le 7 octobre. 

Dans ‘Désigné coupable’, Tahar Rahim (‘Le Serpent’) incarne Mohamedou Ould Slahi. Jodie Foster (‘Le silence des agneaux’) joue le rôle de Nancy Hollander, la vertueuse avocate qui tente de le faire libérer de l'enfer de Guantanamo Bay. Lors de la sortie du film, leurs talents d'acteurs ont été salués. Tous deux ont été nominés pour un Golden Globe, mais seule Foster a pu décrocher le sien.

Le film montre la lutte de Mohamedou Ould Slahi pour retrouver sa liberté. Cette lutte et l'enfer dans lequel il a passé 14 ans ont été encore plus durs dans la vie réelle que dans le film. Mohamedou est né en Mauritanie, où il a combattu dans le mouvement anti-communiste en 1991. Ce projet était parrainé par les Américains, et l'un des groupes qui l'ont soutenu s'est appelé Al-Qaida. 

Slahi et son cousin Mahfouz Al-Walid sont restés liés à Al-Qaida pendant un certain temps, mais ils ont quitté l'organisation lorsque le groupe a commencé à planifier des attaques contre le monde occidental. Al-Walid aurait même conseillé à Oussama Ben Laden de ne pas commettre les attentats contre les tours du WTC. 

Slahi ne voulait plus rien avoir à faire avec Al-Qaida, mais lorsque les attentats du 11 septembre ont été perpétrés, son nom était toujours lié au terrorisme pour les autorités américaines. Deux ans plus tôt, il avait également fait l'objet d'une enquête après un attentat déjoué à l'aéroport de Los Angeles. Il se trouve qu'il fréquentait la même mosquée que l'auteur de l'attentat, mais l'enquête n'a révélé aucune preuve qu'il avait quelque chose à voir avec ces projets.

Des années de torture

Les Américains n'avaient pas assez de preuves pour condamner Slahi, mais ils ne voulaient pas non plus le laisser en liberté. Il a donc été enfermé dans une prison jordanienne, où il a été soumis à huit mois d'interrogatoires incessants et de terribles tortures. Enfin, apparemment parce que les interrogateurs ont menacé sa mère, il n'a vu d'autre issue que d'avouer faussement être un terroriste.

Cela a suffi pour que les Américains l'enferment à Guantanamo Bay, où il a passé des années dans une cellule froide et n'a pratiquement pas vu la lumière du soleil. Sa torture était loin d'être terminée, car maintenant qu'il avait avoué, il devait également donner des détails sur son rôle dans les attentats du 11 septembre. Pas facile, puisque ce rôle n'existait pas en réalité. Jusqu'à ce qu'il soit capable de dire un mensonge cohérent, ses ravisseurs ont continué à exercer des ‘interrogatoires poussés’, en le soumettant à la planche à eau, en le battant, en le menaçant, en l'affamant et en mettant en scène des exécutions. "Si j'avais vraiment fait ce dont on m'accusait, j'aurais tout dit depuis longtemps", a-t-il écrit dans ses mémoires.

Le film reprend en 2004, lorsque Slahi apprend que la Cour suprême des États-Unis a rendu possible une procédure légale qui lui permettrait d'être libéré. En 2010, la bataille judiciaire qu'il a menée pendant un an a abouti, mais le gouvernement américain a fait appel. En 2013, le président Obama a dressé une liste de prisonniers qui pourraient être libérés, dont Slahi. Ce n'est qu'en 2016, 14 ans après avoir été enfermé sans aucune procédure judiciaire, qu'il est redevenu un homme libre.

‘Désigné coupable’ raconte l'histoire de la détermination de Slahi et de son avocate qui s'est battue pour lui sans intérêt. Le film est disponible dans le catalogue VOD de Proximus à partir du 7 octobre.

‘Désigné coupable’ est disponible dans le catalogue VOD de Proximus à partir du 7 octobre. Vous voulez accéder au catalogue VOD de Proximus ? Appuyez sur le bouton ‘On Demand’ ou ‘Shop’ de votre télécommande, ou allez directement au catalogue VOD en ligne !

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top