Les matchs de légende : Milan AC - Brescia, le dernier match de la carrière de Roberto Baggio

Pour tous les fans de football à travers le monde, Roberto Baggio reste un monstre sacré du ballon rond. Le 16 mai 2004, il a définitivement rangé les crampons lors d’un déplacement au Milan AC. 

 

Pour le Milan AC, avec dans ses rangs des joueurs comme Cafu, Maldini, Nesta, Gattuso, Pirlo, Kaka ou encore le meilleur buteur de la Serie A cette année-là, Shevchenko, cette saison 2003/2004 est un grand cru. Une Supercoupe d’Italie et une Supercoupe d’Europe pour lancer la saison et aussi un titre de champion d’Italie pour la clôturer. 

Mais lors de ce match face à Brescia, c’est dans le camp des visiteurs que les regards sont tournés et vers un homme en particulier : Roberto Baggio, qui va disputer le dernier match de sa carrière avant de dire stop au football. Un sport qui lui a donné tant de joie mais aussi de multiples désillusions, notamment avec la Squadra Azzura.

Un vrai impact sur Brescia

Avant de débarquer dans le club en 2000, Roberto Baggio est passé par la Juventus où il a explosé, par le Milan AC où il a confirmé avant de perdre sa place et de rebondir à Bologne, et enfin à l’Inter Milan. Mais des conflits avec ses entraineurs l’empêchent d’atteindre son but ultime : disputer les grands tournois avec l’équipe d’Italie. Il participe à la Coupe du monde 98 en France mais l’Italie et lui, pour la troisième fois consécutive dans un mondial, sont éliminés lors d’une séance de tirs au but. 

En 2000, il rejoint Brescia et cela se ressent dans les résultats de l’équipe. Jamais le club n’avait réussi à se maintenir en Serie A autant que durant le passage de Baggio et il s’est même qualifié pour l’Europe. La saison après le départ de Baggio, le club est redescendu en deuxième division. Peu avant de se retirer des terrains, le 14 mars 2004, il inscrit face à Parme son 200e but en Serie A.

Des adieux à Milan

Plus repris en sélection depuis l’année 1999, Giovanni Trapattoni fait un geste de grande classe et convoque Baggio pour un match amical face à l’Espagne en avril 2004. Titulaire, il porte même le brassard en seconde période avant de sortir à la 85e minute, acclamé par le public du stade Luigi-Ferraris de Gênes. En sélection, il aura inscrit 27 buts en 56 apparitions. 

Mais ses grands adieux ont lieu le 16 mai 2004 contre le Milan AC. Dans un stade Giuseppe Meazza qu’il connait bien, il reçoit les acclamations de 80000 personnes venues saluer une dernière fois leur champion. Dès que Roberto Baggio touche le ballon, c’est tout le stade qui l’ovationne avec en point d’orgue, son remplacement à quelques minutes du coup de sifflet final où les tifosi présents lui rendent le plus beau des hommages.

Brescia a perdu le match 4-2, Baggio n’a pas marqué, mais l’important n’était pas là ce jour-là, où l’Italie a dix au revoir à l’une de ses nombreuses légendes du football

Fan de notre série ? Revivez la dernière en championnat de Del Piero avec la Juventus
 

Serie A

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top