One day, one goal : Oliver Kahn ne garde pas ses filets inviolés lors de son match d'adieu

Le 15 mai 2008, Oliver Kahn a joué son dernier match en Bundesliga. Après 14 années passées à défendre les buts du Bayern Munich, il a pris sa retraite ce jour-là. Kahn a fait ses adieux au football avec une victoire. Mais il n'a pas réussi à garder sa cage inviolée. Le coupable : Valeri Domovchiyski.

Dire au revoir à une icône est toujours difficile et cela s'applique également à Oliver Kahn. Souvent dur, rugissant et charismatique, son attitude souvent agressive envers ses adversaires lui a valu des surnoms comme Vol-Kahn-O, King Kahn et le Gorille. Mais il était clairement un monument en Bavière. Kahn est arrivé de Karlsruhe en 1994 et ne quittera plus jamais Munich. Il a gardé les cages du club pendant 632 matchs, au cours desquels il a préservé ses filets 247 fois.
 
Ensemble, le club et le joueur ont atteint des sommets : ils ont remporté huit fois le titre de champion d'Allemagne, ainsi que la Coupe de l'UEFA (en 1996) et la Ligue des champions (en 2001). Kahn faisait également partie du noyau de l'équipe nationale allemande qui a remporté l’Euro de 1996 en Angleterre. Il est également devenu vice-champion du monde avec l'Allemagne en 2002 et troisième lors de la Coupe du monde 2006 dans son pays.
 
Au cours de sa carrière active, Kahn a été nommé trois fois meilleur gardien de but du monde, sept fois meilleur gardien de but de la Bundesliga et il a été le meilleur gardien de but de la Coupe du monde 2002.

Domovchiyski gâche la fête

Kahn a joué son dernier match officiel contre le Hertha Berlin le 15 mai 2008. Le Bayern était certain de remporter le titre depuis un certain temps et a terminé le championnat en tête avec dix points d’avance sur son premier poursuivant, le Werder Brême.
 
Le dernier match de Kahn est devenu une affaire de gala. Grâce à un triplé de Luca Toni et un but de Franck Ribéry entre les deux, le Bayern a pris une avance de 4-0 à l'heure de jeu. Tout semblait bien parti pour que Kahn termine sa carrière sur une dernière clean sheet mais Valeri Domovchiyski a jeté un pavé dans la mare en claquant un but « inutile ».
 
Kahn a peut-être joué son dernier match pour le Bayern en championnat contre le Hertha, mais il a joué deux autres matches d'adieu. Le 27 mai en Inde devant 100 000 spectateurs contre le Mohan Bagun local et le 2 septembre, le Bayern a joué un match de gala spécial pour Kahn contre l'équipe nationale allemande dans sa propre Allianz Arena. Le match s'est terminé sur le score de 1-1, avec les buts de Piotr Trochowski et Miroslav Klose. Au milieu d'une ovation, Kahn a quitté le terrain pour un tour d'honneur un quart d'heure avant la fin du match.

Président

Malgré un intérêt fréquent de l'étranger, Kahn n'a jamais joué dans un pays autre que l'Allemagne. Le gardien de but n'a également servi que deux clubs dans sa carrière : Karlsruhe et le Bayern Munich. "Pourquoi partir quand on est heureux dans un club", a expliqué un jour l'Allemand pour expliquer sa fidélité.
 
Cette fidélité se poursuit encore aujourd'hui. Depuis fin juin, Kahn a repris le flambeau de Karl-Heinz Rummenigge à la présidence du Bayern, qui occupait ce poste depuis 2002. Kahn était déjà entré au conseil d'administration du Bayern un an auparavant.

Fan de notre série ? Retrouvez le but de Bobby Charlton qui a lancé l'Angleterre vers le sacre en 1966.


Bundesliga

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top