One day, one goal : Alen Boksic régale avec la Lazio

En 1997, le Croate Alen Boksic vient d’être transféré à la Lazio, un club qu’il connait bien. Il ne lui faudra pas longtemps pour montrer que les Romains ont bien fait de le faire revenir. Contre la Sampdoria, il inscrira un but plein de finesse.

Alen Boksic fait partie de la longue lignée des joueurs yougoslaves de talent à avoir émergé au plus haut niveau durant les années 90. Le Croate a ainsi fait partie de l’équipe championne d’Europe en 1993, l’Olympique de Marseille. Après ça, direction l’Italie pour lui, où il signera une belle carrière également.
 
On a ainsi pu le voir à l’œuvre à la Lazio dès l’automne 1994 puis à la Juventus lors de la saison 1996-1997, où il décrochera un titre de champion d’Italie. Il remportera une seconde fois le championnat transalpin, en 2000, avec la Lazio qu’il avait retrouvée en 1997. Et c’est durant ce second passage dans la capitale romaine qu’il inscrira l’un de ses plus beaux buts.

Petit pont et lob

Nous sommes le 9 novembre 1997 quand la Sampdoria doit se déplacer à la Lazio dans le cadre de la 9e journée de Serie A. Les Gênois ne le savent pas encore, mais ils vont être humilié par un homme : Alen Boksic. Le médian offensif romain a décidé de sortir son costume des grands jours pour ce match en plantant un goal d’anthologie.
 
Balle au pied dans le milieu de terrain, Boksic s’élance vers l’avant. Il commence d’abord par éviter la course en retrait d’un joueur de la Samp, avant de mettre dans le vent un autre qui tente de lui barrer la route. De retour face à son premier opposant, il glisse le ballon entre ses jambes. Nous sommes à environ 25 mètres du but. Un nouveau défenseur commence à s’approcher du joueur de la Lazio, mais ce dernier va trop vite dans sa décision. Plutôt que de tenter un nouveau un contre un, le Croate place un lob des 20 mètres. L’ajustement est parfait et le défenseur et le gardien ne peuvent que regarder le cuir aller mourir au fond des filets.

Une Lazio qui commençait à se construire

C’est en 2000 que la Lazio remportait son dernier titre de championne d’Italie. Une éternité, mais qui relevait un peu de l’exploit à l’époque puisque le championnat était surtout dominé par les équipes du nord du pays : AC et Inter Milan, ainsi que la Juventus. Parvenir à décrocher un titre au milieu de ce ménage à trois relevait du coup de force. Lors des huit dernières saisons, l’AC avait remporté 5 titres pour 3 à la Juve.
 
En 1997-1998, l’équipe de la Lazio n’était pas encore au niveau de celle de 2000 mais possédait déjà quelques beaux bébés. Outre Alen Boksic, on retrouvait Alessandro Nesta, Roberto Mancini, Matias Almeyda, Paul Okon ou encore Giuseppe Pancaro. Cette saison-là, l’équipe terminera 7e après avoir gaché sa fin de saison (1/21 lors des 7 derniers matchs).
 
Fan de notre série ? Revivez la papinade de Jean-Pierre Papin contre le FC Porto.
 
 

Serie A

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top