One day, one goal: le Marocain Mustapha Hadji mystifie le gardien égyptien lors de la CAN 1998

Mustapha Hadji est l'un de ces joueurs qui ont marqué à jamais l’histoire de leur nation. Le Marocain, ancien footballeur africain de l'année, a connu l'un des plus grands moments de sa carrière lors de la Coupe d'Afrique 1998.

En 1998, la 21e édition de la Coupe d'Afrique des Nations se déroule au Burkina Faso et met aux prises seize pays répartis en quatre poules de quatre. Dans le groupe D, le Maroc et son joueur vedette Mustapha Hadji héritent de l'Egypte, la Zambie et le Mozambique. Les Marocains commencent le tournoi de manière hésitante avec un partage contre la Zambie, mais se reprennent dès le deuxième match en s'imposant 3-0 contre le Mozambique.

C’est donc l'Égypte, assurée de passer au tour suivant, qui les attend pour leur dernier duel de poule. Le Maroc n’a lui besoin que d’un point pour se qualifier pour la phase à élimination directe.

Un geste instinctif

Dans un match comme toujours passionné entre ces deux rivaux nord-africains, les minutes s’égrènent et personne n’arrive à trouver la faille. Ce score nul et vierge permet à l'Égypte de terminer première du groupe devant le Maroc. Mais un certain Mustapha Hadji va en décider autrement. Ce n'est qu'à la 90e minute que tombera le seul et unique but de la partie au Stade Municipal de Ouagadougou, mais l’attente en valait la peine!

À la réception d'un centre venu de la droite, Hadji exécute un magnifique retourné acrobatique. Le ballon fuse sous la barre transversale et le gardien égyptien Nader El Sayed, qui sera transféré au Club de Bruges un peu plus tard cette année-là, est totalement impuissant. "Je n'ai pas réfléchi, c'était instinctif”, expliquera le milieu de terrain après coup.

Footballeur africain de l'année

Grâce à ce superbe but, le Maroc et Hadji évitaient la Côte d’Ivoire au tour suivant pour affronter l'Afrique du Sud. Les Lions de l’Atlas n’ont cependant pu faire mieux qu’une défaite (1-2) contre les tenants du titre. L'Égypte réussit pour sa part à atteindre la finale où, devant 40.000 spectateurs, elle décrochait son quatrième titre africain contre les tenants du titre.

Nommé footballeur africain de l'année en 1998, Mustapha Hadji raccrochera les crampons en 2010. L’ancien joueur de Nancy, du Sporting, du Deportivo La Corogne ou encore d’Aston Villa effectuera une dernière pige au Fola Esch, en première division luxembourgeoise. Il est depuis plusieurs années entraîneur adjoint de l'équipe nationale marocaine.

Fan de notre série? Reviez également le but de Romário contre le Steaua Bucarest.

Info

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top