Le Ministre de l’Intérieur suédois, Mikael Damberg, a déclaré que l’e-sport était désormais considéré comme un sport d’élite par les autorités suédoises. Une annonce qui devrait permettre aux joueurs des équipes qualifiées pour le Major de disposer d’un visa afin d’entrer dans le pays.

C’était devenu le feuilleton de l’été : le Major de Counter-Strike, organisé par la société PGL, aura-t-il bien lieu à Stockholm à partir du 23 octobre, comme prévu initialement? Après la relocalisation de The International, évènement disputé sur Dota 2, vers la Roumanie, tous les yeux étaient tournés vers la prochaine compétition majeure de CS:GO.

Et l’un des points de friction majeur entre Valve et le gouvernement suédois semble s’être résolu au cours des dernières heures. En effet, l’e-sport n’étant pas reconnu comme un sport d’élite par les autorités, l’octroi de visas pour les différents joueurs et staffs devant se déplacer sur place, semblait plus que compromis.

Un problème qui n’en est désormais plus un, au vu des dernières déclarations du Ministre de l’Intérieur Mikael Damberg. Ce dernier a en effet déclaré ce jeudi un changement de statut pour les sports électroniques Il s’est avéré que d’autres pays européens avaient une interprétation plus large des sports d’élite. Ainsi l’exemption que le gouvernement a maintenant adoptée est importante pour pouvoir augmenter les possibilités d’organiser des compétitions internationales d’élite dans les sports électroniques et des événements du même type en Suède.

Les joueurs et staffs se déplaçant en Suède devront bien entendu toujours se plier aux règles Covid-19 et fournir des certificats de vaccination ou des tests négatifs avant leur entrée sur le territoire.

Une dernière chose reste à régler pour s’assurer que le Major PGL aura bien lieu à Stockholm. En effet, l’organisateur a exigé de pouvoir rassembler un public à l’Avicii Arena, où se dérouleront les matchs. Une requête dont on devrait connaitre la réponse dès le 15 septembre.