Les matches de légende : Kevin De Bruyne mène Genk vers la victoire à Bruges dans un match fou

Dans notre rubrique "Les matches de légende", nous franchissons souvent les frontières nationales à la recherche de grands matches qui ont inspiré le monde entier. Mais aujourd'hui, nous restons en Belgique, pour remonter à la date du 29 septembre 2011. Ce jour-là, le Club de Bruges et le Racing Genk se sont livré un duel complètement fou, dont l'un des acteurs fut Kevin De Bruyne.

À l'été 2011, le Racing Genk commence une nouvelle saison en tant que champion en titre. Le Club de Bruges, quant à lui, court encore derrière un titre qui lui échappe depuis 2005. À l’époque, les Limbourgeois pouvaient encore compter sur Kevin De Bruyne, qui ne rejoindra Chelsea que quelques mois plus tard. Et c'est justement lui qui sera touché par la grâce en ce 29 septembre.

Le Club tombe de haut

Néanmoins, le Club de Bruges entame cette 12ème journée de compétition avec le moral au beau fixe. Les Blauw & Zwart n'ont toujours connu qu'une seule défaite depuis leurs débuts. Mais après seulement deux minutes, c'est la douche froide dans le Jan Breydel Stadium. La terreur adverse Kevin De Bruyne expédie le ballon haut et fort dans les filets brugeois.

Néanmoins, les locaux ne se laissent pas abattre et jouent un football emballant. Genk est complètement dépassé, et l'égalisation tombe à la 18e minute, de la tête de Ryan Donk. Peu de temps après, Vadis Odjidja frappe la barre. Après cela, Genk revient dans la rencontre et les Brugeois se calment. Les Limbourgeois rejoignent même les vestiaires avec un score favorable, puisque, sur la dernière action de la première mi-temps, Khaleem Hyland a redonné l'avantage aux siens.

King Kev offre la victoire à Genk

La deuxième mi-temps commence comme la première: avec un superbe but. Cette fois, c'est le joueur de Bruges, Victor Vazquez, qui conclut avec brio. Et ce n'est pas tout : Thomas Meunier reprend ensuite le ballon de volée pour l'envoyer dans le but. C'est alors 3-2, jusqu'à ce que Nabil Dirar alourdisse encore le score (4-2) cinq minutes plus tard.

Mais en foot, un match n'est jamais terminé avant le coup de sifflet final. Le redoutable Jelle Vossen prend sa chance et réduit l'écart pour Genk. Et à vingt minutes du terme, les Limbourgeois voient une nouvelle chance se présenter. C'est Kevin De Bruyne qui, une fois de plus, trompe la défense locale et le gardien Colin Coosemans avec un tir canon. Et quelques instants plus tard, le jeune Belge récidive en marquant le 4-5, synonyme de victoire finale, et devient la star de la soirée.

Finalement, le Club de Bruges ne remportera toujours pas le titre cette année-là. Les Brugeois termineront deuxièmes du championnat régulier et des Playoffs I, laissant le titre au Sporting d’Anderlecht. Malgré ce match de folie, le Racing Genk vivra une mauvaise saison, ne se qualifiant pour les Playoffs I que lors de la dernière journée. Ils finiront tout de même la saison à la troisième place.

Regardez ci-dessous le reportage complet du match fou entre le Club de Bruges et le Racing Genk.

Fan de notre série ? Retrouvez le match où le Real Madrid et le recordman Ronaldo ne font qu'une bouchée de Malmö

 

Jupiler Pro League

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top