Les matchs de légende : Manchester United détruit la Roma

Le format aller-retour peut offrir des scénarios assez dingues parfois. Ce fut le cas en 2007 à l’occasion des quarts de finale de la Champions League. A domicile, Manchester United a retourné une situation mal embarquée face à la Roma avec, au final, une claque monumentale.

Au milieu des années 2000, Manchester United avait probablement ce qui se faisait de mieux en Angleterre et n’avait pas à rougir au niveau européen. Dans l’effectif des Red Devils, on retrouvait des garçons comme Ryan Giggs, Paul Scholes, Cristiano Ronaldo ou encore Wayne Rooney et Edwin Van der Sar.
 
Lors de la saison 2006-2007 de Champions League, les Mancuniens font partie des favoris pour le titre final, au même titre que des équipes comme Liverpool, Barcelone, ou encore le Milan AC. Mais en quarts de finale, tout ne se passe pas comme prévu pour ManU qui est battu à l’aller par la Roma. Sans être mis en grand danger, les hommes de Ferguson se retrouvent obligés de retourner une situation inconfortable au retour.

10 minutes et puis la tempête

Pour Manchester, la donne est simple : il faut gagner 1-0 ou avec deux buts d’écart. Une tâche loin d’être insurmontable quand on voit la ligne offensive de l’équipe, emmenée par le jeune Wayne Rooney. A Old Trafford, poussé par son public, ManU a tout en mains pour renverser la Roma de Francesco Totti.
 
Et il ne faudra pas longtemps aux Romains pour craquer. Si le score affiche toujours 0-0 après 10 minutes, il est de 3-0 à la 20e. A la 11e, c’est Mickael Carrick qui a ouvert la marque pour donner l’avantage, grâce à la règle du but à l’extérieur, à ses couleurs. Smith et Rooney claqueront leur petit goal à la 17e et à la 19e. Rome est assommé mais n’a encore rien vu. En fin de mi-temps, Cristiano Ronaldo ajoute un 4e but. La deuxième mi-temps sera presque tout autant désastreuse pour la Roma puisque Ronaldo plantera le 5-0 au retour des vestiaires tandis que Carrick (60e) et Evra (81e) donneront au score de 7-1 des allures d’humiliation. Seul le pauvre De Rossi aura réussi à sauver l’honneur.

Le Milan AC met fin aux ambitions

Au cumul des deux matchs, Manchester United s’impose donc 8-3 et affiche la couleur : les Mancuniens sont un prétendants sérieux à la victoire, eux qui cherchent à remporter la compétition depuis 1999. Et le prochain tour leur offre un nouvel adversaire italien : le Milan AC. Au match aller, les Anglais s’imposent 3-2 avec notamment un but de Rooney dans les arrêts de jeu.
 
Hélas pour eux, le retour tourne à la catastrophe puisque ce sont les Lombards qui leur mettent une claque. Un 3-0 bien tassé des œuvres de Kaká, Seedorf et Gilardino. Fin de l’aventure pour ManU qui se consolera l’année suivante en soulevant le trophée.
 
Fan de notre série ? Retrouvez le match entre l’Allemagne et l’Angleterre à l’Euro 1996.
 

UEFA Champions League

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top