Les Diables qu’on a oubliés: Frédéric Pierre

Les Diables Rouges vont tenter à l’Euro de décrocher leur premier succès majeur. Ces dernières décennies, de nombreux joueurs ont porté le maillot de la sélection et parfois, on les a oubliés. C’est le cas de Frédéric Pierre, ex-espoir belge qui a disputé quelques matchs avec les Diables à la fin du siècle dernier.

Si vous étiez un suiveur du championnat belge dans les années 1990 jusqu’au début des années 2000, le nom de Frédéric Pierre vous est certainement familier. Durant ce laps de temps, l’attaquant a écumé les clubs de notre compétition.

Ex-grand espoir de notre royaume, Pierre débute sa carrière au Racing Jet Wavre en 1990. Mais ce n’est que quelques années plus tard, après être passé professionnel à Ekeren à l’âge de 18 ans, qu’il se fait véritablement remarquer. Le joueur passé par plusieurs catégories d’âge de l’équipe nationale se révèle au RWDM lors de la saison 1996-1997 avant de prendre la direction du Royal Excelsior Mouscron, où il réalise deux autres bonnes saisons.

L'apogée d'une carrière

Entretemps, les bonnes prestations en club du natif de Namur lui permettent de goûter à l’équipe nationale. Le 24 avril 1996, il honore sa première sélection avec les Diables Rouges sous les ordres de Wilfried Van Moer en montant au jeu lors d’un match amical contre la Russie. En équipe nationale, il côtoie alors des joueurs comme Luc Nilis, Marc Wilmots ou encore Marc Degryse.

Sa carrière en noir-jaune-rouge ne sera cependant pas particulièrement glorieuse. Il totalisera huit apparitions avec les Diables, dont une seule en tant que titulaire, devant la plupart du temps se contenter de bribes de matchs. Son principal fait d’arme sera une passe décisive pour Emile Mpenza contre Chypre en février 1999. Son aventure en équipe nationale s’arrêtera déjà quelques mois plus tard.

D'échec en échec

En 1999, à 25 ans, il franchit un cap en passant de Mouscron au Standard de Liège. Ce transfert constituera un tournant dans sa carrière. Son séjour à Liège ne se passe effectivement pas comme prévu. Le joueur ne parvient pas à s'imposer en bord de Meuse et est en froid avec l'encadrement de l'équipe.

En 2000, Pierre tente, de manière assez surprenante, de rebondir chez le champion anderlechtois. Mais là aussi, l’expérience tourne mal et il s’exporte au Nîmes Olympique, alors en D2 française. A 27 ans, Pierre n’arrive toujours pas à s'imposer dans un effectif qui sera relégué en fin de saison.

Son retour en Belgique la saison suivante au KSK Beveren ne sera pas non plus couronné de succès. Après une pige à Eupen en D2 et en Roumanie, cet éternel espoir du football belge achèvera sa carrière aux Emirats à l’âge de 31 ans.

Revivez également le parcours de Mehdi Carcela avec les Diables Rouges.

Football

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top